Assis : de la mise en garde à la terreur

Je terminais récemment un article à propos des « problèmes » suscités par la position assise et j’écrivais :

AÏE – Rester assis trop longtemps est dangereux pour la santé.
Le « Washington Post » et « Le Monde » ont eu raison de tirer la sonnette d’alarme et de décortiquer tous les effets néfastes de la position assise. Malheureusement, la (meilleure) position proposée par le « Washington Post » ne constitue en rien une solution !!!
En effet, l’homme étant conçu pour la marche, on ne peut résoudre un problème de position par une position…
Je proposai de sortir du cadre et je vous invitais à adopter une nouvelle idée : la position assise devrait toujours rester un moment intermédiaire entre une marche et une marche.
Autrement dit : chaque fois qu’on est assis, on devrait pouvoir, sur un claquement de doigts, se relever en un geste, en une seconde…

Capture d’écran 2014-01-31 à 19.06.27

Toute une école de dessinateurs industriels (en particulier en Scandinavie) travaille sur cette idée qu’on ne peut résoudre le problème de la position assise par une autre position assise, mais il semble que ces travaux ne parviennent pas encore à ceux qui sont « condamnés » à passer de longues heures assis… C’est évident et ça marche !!!
Mais, la presse très friande de titres accrocheurs a enclenché la vitesse supérieure…
la mise en garde raisonnable (lancée par le « Washington Post » et « Le Monde ») a tourné à la panique.

Vent de panique : extraits

« Rester assis tue plus que le tabac » Le Monde
La sédentarité tue plus que le tabac. C’est prouvé. Plus le temps journalier passé en position assise est élevé et plus courte est l’espérance de vie. La sédentarité favorise le développement de facteurs de risque cardiovasculaire comme l’hypertension artérielle, le diabète, le cholestérol trop élevé, l’obésité, avec toutes les complications que cela implique… Mais surtout, la sédentarité « encrasse » notre organisme et tous nos organes qui vont fonctionner moins bien avec un niveau d’inflammation et de stress oxydatif au niveau de l’organisme qui va augmenter. Ces dernières perturbations vont favoriser le développement de nombreuses maladies, comme les cancers.
La sédentarité favorise tous les troubles musculo-squelettiques, mal de dos, de cou, d’épaule, qui sont responsables d’un grand nombre d’arrêts de travail. Chez le sujet âgé, la sédentarité favorise le développement de la maladie d’Alzheimer et le risque de chutes. Enfin, la sédentarité favorise le développement de plusieurs désagréments qui nous gâchent la vie quotidienne : jambes lourdes, constipation, sensation de fatigue chronique (le moindre effort paraît insurmontable).

Tout cela est caricatural et très accrocheur comme souvent dans la presse…
La suite est pire, car, si l’on suit les recommandations à la mode relayée par Le Monde :

En Californie, des entreprises high-tech ont installé plusieurs dizaines de « standing desks » dans leurs locaux. Ceci pour que les utilisateurs d’ordinateurs puissent aussi se tenir debout quelques heures par jour, tout en continuant à travailler.
Un marché en expansion.
Ces bureaux « sont connus depuis une vingtaine d’années en Europe, mais aux États-Unis, on trouvait ça bête. J’ai vu un énorme changement » en 2013, indique le PDG d’une société sise dans l’Illinois, au nord des États-Unis, qui conçoit et vend de tels espaces de travail. Selon lui, les ventes de bureaux surélevés par son entreprise ont augmenté de 50 % en un an.
À Washington, la fondatrice de l’entreprise Rebel Desk explique également à l’AFP en vendre de plus en plus à des avocats, professeurs d’université ou professionnels de santé. Certains modèles des bureaux vendus par la société sont même assortis de tapis roulants pour encore plus d’exercice physique.

La position assise tuerait donc (et plus que le tabac)… Et le ridicule ?

Un peu de sérieux que diable !
Contrairement à ce qui est dit, ces bureaux ne permettent pas une marche « naturelle », mais plutôt une sorte de piétinement !
De plus… L’homme est devenu ce qu’il est aujourd’hui en marchant et en ayant des activités très diversifiées
Aucune position n’a participé à l’évolution de cet ancien singe, quadrupède ni assis ni debout, mais toujours en marche et en activité (physique et mentale).

NON un bon siège ne doit ni placer la colonne droite ni la soutenir ou l’immobiliser. Piétiner devant une table haute ne réglera rien, mais provoquera d’autres inconvénients (comme les douleurs ligamentaires au niveau du bassin : pathologies trop peu connues).

La solution de la station assise de l’homme moderne se trouve du côté de sièges qui incitent au mouvement et aux changements de position physique et « mentale » !

Puis, le 23 septembre 14 : c’était prévisible.
http://next.liberation.fr/beaute/2014/09/23/sport-au-bureau-prefererez-vous-le-camion-ou-la-roue-de-hamster_1106658

Capture d’écran 2014-09-23 à 19.08.32

Capture d’écran 2016-01-12 à 21.07.39

😉

Position assise : les solutions

ACCUEIL

Besoin d’un petit break pas loin de chez vous ?
Face à la mer opale dans un appartement moderne et familial (prix raisonnables)…
Cliquez sur la photo ci-dessous

Capture d’écran 2016-01-25 à 14.51.11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s