Épicondylite

L’épicondylite est une tendinite
Une tendinite est une inflammation causée par une ou plusieurs petites déchirures au sein d’un tendon (entre le muscle et l’os).
Comment mettre en évidence une tendinite ?
1. Il faut que ce que raconte le patient (anamnèse) fasse penser à une tendinite (ex. : « J’ai bricolé tout le WE alors que je n’en ai pas l’habitude et ce lundi j’ai très mal au coude »)
2. Il faut que les douleurs ne soient pas reproduites par les tests articulaires ou ligamentaires.
3. Il faut que les douleurs ne soient pas reproduites par les tests de la colonne (sinon, il s’agit de douleurs projetées)
4. Il faut que la mise en tension active du muscle (donc du tendon) soit faite sans mouvement articulaire (le patient contracte le muscle pendant que le praticien bloque l’articulation).

ENFIN, il faut que le praticien ne touche la zone suspecte de causer la douleur qu’à la fin de l’examen clinique (autrement dit : après tous les tests articulaires, de la colonne, des ligaments, des muscles, etc.) pour confirmer ou infirmer l’hypothèse tendineuse. Il faut aussi que le praticien palpe tous les sites anatomiques (Ex. : quatre localisations possible pour le tennis elbow – épicondylite)

Zone douloureuse

Epicondylite douleur projetée

TENDINITE : SOIGNER ET PRÉVENIR
SOIGNER : chaque localisation de tendinite nécessite une prise une charge particulière (Ex. : le tennis elbow doit d’abord être traité par massage transversal profond alors que la tendinite de De Quervain doit d’abord être infiltrée).

PRÉVENIR : la compréhension du geste traumatisant représente plus de 50 % du traitement. Il faut donc expliquer et trouver, dans les mouvements de la vie quotidienne, les gestes à éviter.

+ Avant de soigner ce qui est supposé être une épicondylite, il faut d’abord réaliser un examen clinique complet de la colonne cervicale (pour exclure toute douleur projetée de la cervicale sur le coude), puis un examen du coude :

À l’issue de cet examen, le thérapeute peut palper les différentes zones susceptibles de causer la douleur :

Epicondylite sites

Et, selon le site atteint, le thérapeute doit appliquer une technique précise.
Exemple pour le site 2 :

et

Lorsque le patient se plaint moins, il faut l’inviter à se réapproprier la fonction des extenseurs du poignet
comme ceci :

ou comme ceci :

Tout ceci pour éviter :

Capture d’écran 2015-10-23 à 13.37.21

Sans oublier la prévention après le traitement

Malgré quelques imprécisions, beaucoup d’informations sont utiles ci-dessous

Photo ci-dessous : ce jeune homme développera un tennis elbow s’il continue à jouer en faisant autant d’erreurs.

Ce monsieur qui prépare un petit article à propos des « tendinites » prend des risques :

ACCUEIL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s