Péridurales, épidurales. Comment s’y retrouver ?

Malheureusement il ne semble pas que le corps médical se soit accordé sur une partie du vocabulaire qu’il utilise en orthopédie non-chirurgicale et cela perturbe le patient autant que les acteurs paramédicaux. C’est ainsi qu’on entend parler de péridurale basse, de péridurale haute, d’épidurale foraminale, d’épidurale caudale, etc.

Comment vous y retrouver ?
En tant que patient, tout cela vous semble très compliqué lorsque vous tentez de comprendre ou que vous tentez d’expliquer à d’autres le traitement dont vous avez profité…
Je vous invite, pour vous simplifiez la vie, de toujours vous enquérir de deux choses essentielles : quelle voie et quelle structure visée (les produits importent peu. Il s’agit toujours d’une solution contenant un dérivé corticoïde avec ou sans anesthésique local) ? Vous en aurez assez pour vous informer et pour rester acteur de votre traitement.

ÉpiduralesPéridurales
L’infiltration épidurale est une injection qui a pour but de diminuer l’inflammation et la douleur provenant d’une ou plusieurs racines nerveuses à l’intérieur de la colonne vertébrale (ou sa zone d’émergence)
Indications
L’infiltration épidurale peut être indiquée pour traiter une douleur localisée dans un membre (supérieur ou inférieur) provenant d’une racine nerveuse.

Il existe plusieurs techniques d’injection épidurale.
– Épidurale caudale : L’aiguille est dirigée vers un petit orifice entre le sacrum et le coccyx.
– Épidurale foraminale : L’aiguille est dirigée près de la racine alors qu’elle émerge entre deux vertèbres.
– Épidurale interlaminaire : L’aiguille est dirigée par voie postérieure entre deux vertèbres vers l’espace épidural.
Les résultats
Les épidurales peuvent amener un soulagement important de la douleur causée par une irritation ou une compression des racines nerveuses. La durée du soulagement est variable et dépend de la condition précise sous-jacente.
En général, la technique est bien tolérée, quoiqu’il puisse y avoir un peu de douleur lors de l’injection. Pour les injections faites à la région lombaire, le patient devra s’abstenir de conduire un véhicule automobile pour une période de quatre heures, car il pourrait ressentir des sensations de picotement ou de légère faiblesse dans les jambes à cause des médicaments injectés lors de l’épidurale.

Largement inspiré de :

Capture d’écran 2015-01-07 à 14.44.55Cyriax (comme je l’explique ailleurs ICI) pratiqua de nombreuses
péridurales (épidurales) basses (caudales).

Une épidurale foraminale

Une épidurale interlaminaire (épi[péri] durale haute)

N’hésitez pas à m’interpeller !

😉

ACCUEIL

Besoin d’un petit break pas loin de chez vous ?
Face à la mer opale dans un appartement moderne et familial (prix raisonnables)…
Cliquez sur la photo ci-dessous

Capture d’écran 2016-01-25 à 14.51.11

8 commentaires sur “Péridurales, épidurales. Comment s’y retrouver ?

  1. Joostens dit :

    Bonjour à vous et merci pour votre site ou on peut s exprimer. Je suis âgée de 55 ans il y a quelques moi j ai eu mal à l épaule gauche avec mobilité reduite et mal en haut du dos j ai consulté mon médecin. Anti inflammatoires et dafalgan codeines je pensais que ça allait se passer j ai attendu mais rien. Donc j ai revu mon médecin pour faire une radio de l epaule qui s est avérée normale. J ai donc fait une irm et demande également une radio du dos. Conclusion de l irm : discret hypersignal intra tendineux du supra épineux à proximité de son insertion trochiterienne sans image de rupture sans épanchement intra articulaire ou sous acromial . Conclusion de la radio du dos : uncarthrose débutante en c5 c6, c 6 c 7, attitude cypho scoliotique dorso lombaire et ébauche de dors arthrose et de lombarthrose l 5 s1. J’ai donc débute des séances de kiné première séance ultra choc sur l epaule .2 ème séance il a placé un sac chaud sur l epaule quelques minutes puis mouvements accompagnés par lui . Autres séances stimulations électriques sur le haut du bras et mouvements accompagnés et mouvements seules avec bâton et poulie. J en suis à ma 7 e séance le problème c est que j ai très mal après est ce normal. J ai mal à l épaule avec une gêne aux bras à la tête aux mâchoires aux dents bouche sèche aux pieds demangeaison j en ai parlé au kiné il m’a dit xa doit être un air de grippe. Bref j ai eu un jour très mal douleurs insupportables j ai vu un autre médecin car le mien ne pouvait pas me recevoir avant 4 jours. Il suppose que c est une fibromyalgie et j ai fait une prise de sang complète j attends le résultat. .je souhaiterais savoir si c est normal d avoir si mal ces douleurs se sont réveillées après ces séances de kinéque dois je faire continuer et persévérer ou attendre d avoir moins mal. Merci de votre reponse

  2. Ann dit :

    Mon conjoint a reçu une injection de cortisone par épidurale ( la 6eme) pour hernie L5-S1et le doc a injecter la cortisone dans le canal céphalo-rachidien par erreur. Depuis il a des chocs dans la tête sporadiquement et il a pris 10 livres en une semaine! Le doc lui a dit qu’il n’avait pas de danger mais je ne suis pas certaine…qu’en pensez-vous? quels sont les effets secondaire possible dans un cas comme cela?

    • Bonjour,
      Je suis assez étonné de ce que vous relatez. Je peux d’autant moins vous répondre que, malgré le post détaillé que j’ai écrit, vous ne spécifiez pas de quelle épidurale il s’agit.
      Rappel :
      Il existe plusieurs techniques d’injection épidurale.
      – Épidurale caudale : L’aiguille est dirigée vers un petit orifice entre le sacrum et le coccyx.
      – Épidurale foraminale : L’aiguille est dirigée près de la racine alors qu’elle émerge entre deux vertèbres.
      – Épidurale interlaminaire : L’aiguille est dirigée par voie postérieure entre deux vertèbres vers l’espace épidural.
      Je suis aussi très étonné de la prise de poids étant donné que les corticoïdes utilisés n’ont aucun effet systémique sur le long terme.

      Cordialement

      Yves

  3. Françoise dit :

    Je viens de faire une péridurale sous scanner Canal lombaire rétrécit en L3 L4 j’ai déjà une prothèse discale en L5 S1 et une arthrodese en L4 L5 S1 après cette péridurale toujours les mêmes douleurs c’est atroce, je refais une seconde de péridurale ce 10 septembre je garde espoir on verra

  4. CARLET Jean Claude dit :

    Suite à une hernie crurale générée par un effort irréfléchi. Je me suis fait hospitalisé tant la douleur était insoutenable. J’ai reçu un traitement médicamenteux avec des perfusions puis au bout de 5 jours on m’a fait une infiltration Épidurale foraminale entre L2 et L3 cela m’a calmé toutes les douleurs partant de l’aine à l’os Iliaque et toute partie extérieure de la cuisse jusqu’au dessus du genou. 5 jours plus tard la douleur c’est réveillée dans le bas du dos dès que je marchais ou j’étais assis j’ai de nouveau reçu un traitement médicamenteux avec des perfusions mais dès diminution je me croyais au premier jour des douleurs. Le Rhumato à suggéré de faire une Infiltration Épidurale interlaminaire sous scanner. Douloureux une fraction de seconde puis au bout de 30 minutes j’ai resenti le bien fait et c’était hier le 28 Août 2015 à Clinique Pasteur de Toulouse. Ne pas hésiter que du bonheur.

  5. Gilbart Véronique dit :

    Je sais 🙂 j’ai reçu une péridurale interlaminaire..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s