Abdominaux : les impacts

Aujourd’hui on le sait : les abdominaux « classiques » peuvent nuire.
Tout a commencé grâce aux recherches sur l’incontinence urinaire d’effort qui ont démontré que les abdos classiques accentuent les incontinences en poussant la vessie vers le bas et affaiblissent le périnée.
Cette constatation a rencontré les connaissances en orthopédie, car les « anciens » abdominaux augmentent la pression dans le ventre et envoient ainsi beaucoup de sang dans le canal rachidien (la colonne) qui est la cause de beaucoup de lombalgies.
De plus ces abdominaux modifient la posture en « effaçant » la lordose naturelle ce qui augmente la pression sur les disques intervertébraux. Et l’affaiblissement de la sangle abdominale accentue les troubles liés à l’instabilité de la colonne lombaire.

Les anciens abdominaux sont aussi appelés « hyperpressifs » contrairement à ceux qui devraient être conseillés (hypopressifs).
Bref, les abdominaux classiques :
– Augmentent la pression dans le ventre et le font gonfler.
– Augmentent la tendance à l’incontinence.
– Augmentent la pression dans le canal rachidien et peuvent accentuer les douleurs lombaires (instabilité).
– Effacent le creux lombaire et augmentent ainsi la pression sur les disques intervertébraux.

Il est, donc, grand temps de revoir certaines idées anciennes.

Livre conseillé : Abdominaux, arrêtez le massacre de Bernadette de Gasquet : Marabout
Faire des abdominaux peut-il être dangereux ? Oui, car le raccourcissement des grands droits, qui rapproche ainsi les épaules et les hanches, est néfaste pour le dos. Il accélère les descentes d’organes, peut aussi induire une incontinence et ne fait pas le ventre plat. Cette pratique doit être dénoncée. Le danger est encore plus grand quand on rajoute des haltères ou des poids.

Si vous avez bien compris que les connaissances d’aujourd’hui ont démontré que les « abdos » que vous faisiez à l’école sont nocifs, il faut maintenant aller plus loin.

Quels sont les avantages d’utiliser ses abdominaux de façon hypopressive (j’irai encore plus loin à la fin de cet article) ?

  • une plus belle allure.
  • une meilleure respiration.
  • une activité spontanée du périnée.
  • un meilleur retour veineux des pieds vers le cœur (pour ceux et celles qui ont tendance à avoir les jambes qui gonflent).
  • une meilleure stabilité de la colonne vertébrale (voir : « Ne pas masser… »).
  • et une meilleure solidité de la colonne lombaire qui épargne les disques et les articulations.

Si vous avez un peu de temps, vous comprendrez tout cela (et vous le « sentirez » mieux) en prenant le temps de visionner :

Et si vous voulez aller encore plus loin, je vous invite à comprendre par un média de même qualité tous les systèmes inventés par la nature pour que le tronc et l’abdomen soient très solides (ICI). J’insiste sur ce point, car la majorité des patients, à cause de leurs douleurs, imaginent que le « dos » est -par essence- faible.

Vous en savez assez pour « arrêter le massacre », comme le dit Mme de Gasquet. Cependant, avec votre kinésithérapeute, l’objectif à atteindre (pour votre allure, votre périnée, votre solidité lombaire…) est de pouvoir passer d’un travail décomposé à la joie de retrouver les coordinations naturelles dans toutes les activités de votre vie.

Extrait de About Cherry, un film réalisé par Stephen Elliott (II) avec Ashley Hinshaw (2012)

Messieurs, la loi de la pesanteur est dure mais c’est la loi (comme disait Brassens)… Et vous pouvez encore choisir : Jérôme ou Lambic ?

Mesdames, si le travail des abdominaux hypopressifs que je décris ne vous suffit pas, certains kinésithérapeutes spécialisés pourraient vous aider.
Ainsi que : cliquez sur l’image ci-dessous.Capture d’écran 2013-03-19 à 18.29.38Si vous voulez m’interpeller, j’essaierai de répondre

Accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s