Infiltrations, cortisone, corticoïdes, tendons, articulations. Peur ! De quoi ?

Malgré les efforts de certains pour démystifier les infiltrations, elles font encore peur. Beaucoup de patients confondent encore la cortisone qui est prise par la bouche (pour éviter, par exemple, les rejets de greffe) qui provoque beaucoup d’effets secondaires et les infiltrations (1 ou 2 ml de dérivé de cortisone) à visée anti-inflammatoire (et non pas à visée anti-douleur temporaire).

Pourquoi tant de peur ? J’ai essayé, ailleurs, d’expliquer le plus scientifiquement possible l’utilisation de ce produit. VOIR ICI

Mais je me rends compte qu’expliquer ne suffit pas.
En effet, les infiltrations ont un passé sombre (les médecins en ont pratiqué beaucoup trop il y a quelques dizaines d’années) et elles sont souvent inefficaces.

Pourquoi sont-elles souvent inefficaces ?
Plusieurs raisons :

1. Il se peut qu’elles soient réalisées au mauvais moment de la pathologie.
2. Il se peut qu’elles ne soient pas réalisées au bon endroit.
3. Il se peut que le patient ne soit pas bien suivi (par exemple : une infiltration dans la bourse de l’épaule doit être évaluée 10 à 15 jours après afin de décider s’il faut en faire une deuxième tout de suite pour éviter un échec à moyen terme ou de devoir infiltrer souvent sans véritable plan de traitement. De plus, il faudrait aussi que le patient soit suivi par un kinésithérapeute après l’infiltration afin qu’il puisse comprendre comment éviter d’enflammer à nouveau cette structure).Bourse sous-acromialehttp://www.youtube.com/watch?v=ehDwTlGRBwM

Il se peut que patient et médecin « croient » que l’infiltration constitue le seul traitement alors qu’il ne s’agit souvent que d’un geste qui doit s’inscrire dans une prise en charge globale du patient en collaboration étroite avec un kinésithérapeute spécialisé. Exemple fréquent : l’articulation L5/S1 s’enflamme souvent et « répond » bien aux infiltrations, mais il faut que le patient (le plus souvent, la patiente) comprenne que les assouplissements, les étirements de la colonne lombaire risquent de relancer l’inflammation.

Autrement dit, l’efficacité des infiltrations dépend :

  1. d’un bon diagnostic
  2. d’un bon geste
  3. d’un bon suivi médical
  4. d’un bon suivi de kinésithérapie

De plus, il est indispensable qu’à l’occasion des plaintes et des infiltrations tout soit mis en place pour que le patient se connaisse mieux et, ainsi, ait assez d’éléments pour éviter les rechutes. Exemple : cervicalgies ou fin de l’article suivant

Enfin, il faut toujours se rappeler que les médecins actuellement connaissent bien cette « équation » :
les infiltrations de corticoïdes « grignotent » un peu les tissus (par exemple : le tendon du sus-épineux ou la bourse sous-acromiale), mais ils savent aussi que l’inflammation chronique « grignote » encore plus vos tissus. Ils font donc un calcul simple : infiltrer « grignote », mais contrôle l’inflammation qui, sans ce geste, perdure souvent pendant des années, voire des dizaines d’années et « grignote » plus encore vos tissus. C’est ce mécanisme qui explique, par exemple, les ruptures « spontanées » du sus-épineux chez les personnes âgées.Capture d’écran 2013-03-17 à 12.52.05

Vous pouvez bien sûr m’interpeller… Je répondrai à chacun, toujours !!!

ACCUEIL

Besoin d’un petit break pas loin de chez vous ?
Face à la mer opale dans un appartement moderne et familial (prix raisonnables)…
Cliquez sur la photo ci-dessous

Capture d’écran 2016-01-25 à 14.51.11

171 commentaires sur “Infiltrations, cortisone, corticoïdes, tendons, articulations. Peur ! De quoi ?

  1. FOOS dit :

    Mon spécialiste veut quand même temps que l’arthroscanner de la hanche mettre du produit d’une infiltration il me le conseil. Il dit que c’est cela qui va me soulager.
    Moi je ne veux pas….
    J’ai RV ce vendredi.
    J’ai déjà peur de l’arthroscanner…

  2. Rodríguez Aldrin dit :

    Bonjour.

    Il y a une semaine j’ai eu une filtration intra -bourse mais la doleur n’a pas dissparu j’ai même l’impression que c’est pire.

    Merci

  3. De Jaeger dit :

    J’ai subi une infiltration lombaire par hiatus sous scanner. Au bout de combien de temps puis je reprendre des séances de kine.

    • Deux choses :
      – cette infiltration vous a-t-elle aidé ? Si oui, il faut se demander s’il ne faut pas en refaire une.
      – vous ne me donnez aucune information à propos du niveau, de votre anamnèse, de votre âge… Je ne peux donc pas vous dire s’il faut faire de la kiné. D’autant plus que, s’il s’agit d’une infiltration périradiculaire, la kiné n’est sans doute pas souhaitable… sauf pour vous expliquer comment vous protéger.
      Yves

  4. Himbert Isabelle dit :

    Bonjour,
    J’ai eu une infiltration il y a 15 jours pour une bursite ( qui a été effectué à l’oeil) , il est apparu une boule qui me fait mal sur le bras douloureuse. Mes douleurs n’ont pas changer ( c’est même pire) pas de suivi après infiltration prévu. Les 2 solutions proposées : infiltration et après opération…
    Quels sont les autres options ?
    Sachant que je fait du Kiné depuis 7 mois. ( suspendu pour 10 jours suite à l’infiltration)

  5. Dr Moumeni Ibrahim dit :

    Bjr.
    L’infiltration aujourd’hui est sujet à détruire progressivement les tissus mous et cartilage de nos articulation ,car les cortisones on des capacités assez destructrice au fils du temps…par ailleurs pour moi j’opte pour là mesotherapie qui elle ,est plus tolérable dans la mesure où les micros injections et en plus elles sont faites en ID,IDS,SC,ou nappage et le patient à presque pas des effets secondaire. Et notons qu’elle est très bien efficaces et soulage immédiatement le patient. ..donc de ma part dans mon service nous avons opté pour la mesotherapie au lieu de l’infiltration.

    • marie-france khohen dit :

      bonjour Docteur. J’ai eu une infiltration ‘genoux, sous appareil (style télé!!) le soir chez moi une douleur tellement épouvantable est arrivée derrière le genoux, je hurlais, seule chez moi!! la samu est venue et ma emmené à l’hôpital, je suis rentrés vers 5h du matin,d’après leur radio c’est de l’arthrose !! impossible c’était l’enfer, bon 5 moi on passé je recommence avec les douleurs, (même genou) mon docteur vient me faire une infiltration le matin, l’aprés midi la douleur terrible revient !! sa fait 3 jours , je peux marcher à peine, car si je fais un mouvement de la jambe autre que de laisser la jambe raide, je hurle !! c’est l’enfer, sa vient de derrière le genoux et un peu sur le coté. Vous en pensez quoi? merci beaucoup pour l’aide

  6. Fovelle dit :

    J ai eu une infiltration de la main droite il y a 1 mois j ai toujours autant mal douloureux ma mes mains sont gonflées je souffre que faire. Merci
    De me donner un remède.

  7. Lina dit :

    C moi encore. Juste pour vous dire que j’ai pas fait grande chose avec ma main seulement ouvrir un bouteille d’eau et écrire sms au GSM. Merci de me répondre. Lina

  8. Lina dit :

    Bonjour, besoin de votre avis. Avant 2 jours on m’a fait infiltration de la cortisone pour canal carpien dans la main droite. Tout allait bien, puis la douleur revient dans ma main au début du mon 3ème doigt je suis triste est ce que C vraiment ma faute parce que j’utilisais la main comme normale? Que faire ?

  9. prevost dit :

    Bonjour, je souffre d’une tendinite de Quervain aux deux poignets (suite à mon métier) opératrice de saisie pendant 30 ans, depuis 4 ans j’ai une infiltration qui me soulage bien mais la douleur revient au bout d’un an environ, j’ai d’énormes difficultés à faire les gestes au quotidien tellement la douleur est présente ! je ne sais plus quoi faire ! je suis désespérée. Merci pour vos conseils.
    Véronique

  10. azzadine dit :

    Bonsoir j ai reçu une infiltration ce mercredi 11/1/17le matin..par trois injections au niveaux de la hanche car problème depuis des années ..depuis fait beaucoup d insomnies est ce normal? ???MERCI pour votre réponse

  11. francoispi dit :

    bonsoir
    depuis 9 mois impossible de mettre ma main dans le dos mettre un manteau une douleur atroce a l épaule gauche on m a diagnostiqué une tendinite . j ai vu un chirurgien qui m a fait une infiltration de go on . 1 mois et demi plus tard mon bras est un peu plus souple mais impossible de m en servir je fais des séances de balnéothérapie toujours mal en plus depuis 3 mois épaule droite tendinite avec une fissure je commence a désespérer avez vous des conseils a me donner peut on me faire des infiltrations de cortisone??en espérant une réponse de votre part merci

    • gentilhomme dit :

      bonjour je m appelle christine j’ai une capsulite rétractile avec tendinobursite depuis le 17/01/2017 j’ai eu une infiltration de cortisone le 10 fevrier et depuis mon épaule gauche ne bouge toujours pas les medecins m ‘ont dit d’etre patiente entre 6 a 18 mois j’ai des séances de kiné 2 fois pas semaine et maintenant c’est l’épaule droite qui commence a me faire souffrir

  12. Georgette dit :

    Bonsoir !
    Je viens vers vous ce soir car désespérée. Apres 2 mois de lombalgie et sciatalgie gauche du à une hernie discale L5 S1, j’ai eu une premiere infiltration le 25 novembre soldée par un syndrome post ponction lombaire. Ça fait très mal mais c’est rien, j’ai envie de me débarrasser de ma douleur lombaire et l’infiltration était efficace. Et puis la deuxième infiltration a eu lieu le 6 décembre. Ca s’est très bien passée, mais 2 jours après, apres une séance de kiné la douleur est revenue et ne m’a plus quitté. Est ce normal ? Dois je patienter encore un peu ou on peut dire que c’est finis une semaine après ?

    Merci de votre reponse

  13. camille dit :

    Bonjour, j’ai 14ans
    Il y a plus de 2 ans j’ai eu une fracture de la malléole qui n’a pas été plâtré et depuis j’ai toujours mal (douleurs quotidiennes) j’ai passé énormément d’examens dont une scintigraphie révélant une hyper-fixation du versant externe de la métaphyse du tibia droit. Je suis allée voir un nouveau médecin qui n’a pas lu mon dossier en entier. Il me propose une infiltration pour sois disant réduire l’inflammation alors que j’ai passé une échographie de la cheville ne révélant rien d’anormal au niveau ligamentaire et inflammatoire.
    Qu est-ce que vous en pensez? Merci de me répondre rapidement

  14. Melissa dit :

    Bonjour, Depuis Septembre.2016 j’ai une douleur dans mon genou droit, à la demande du.médecin j’ai fait une échographie et ira qui a révéler que j’avais de l’eau dans le genou du au sport(steppes et Zumba) j’ai eu plusieurs traitement qui ne mon rien fait. J’ai donc passer une radio(rien) et échographie à nouveau (l’eau était bien absorber et pas de kiste cacher) le médecin trouvant rien ma dit de reprendre le travail au bout de une semaine obliger de me remettre en arrêt à cause de la douleur et je pouvais plus marcher. Le médecin m’a donc orienté vers un orthopédiste qui m’a dit que j avais une tendinite de patte d’oie des trois tendons. J ai eu une infiltration lundi matin. La douleur était presque parti mais depuis mercredi la douleur es revenu en pire. Je revois l orthopédiste le 12 mais je souhaiterais savoir si cela es normal. Merci de votre réponse.

  15. Ced dit :

    Bonjour docteur,
    J ai fait une luxation de l articulaire sacro iliaque fin decembre 2015 en faisant du sur entrainement en salle sur mouvement de squat! J ai continué 6 mois sur une douleur et j ai fait la meme chose a droite! J ai une hernie mediane l4 – l5 a gauche mais pas de sciatique… On a voulu me faire une iniltration epidurale pour la hernie mais ca n a rien fait… Les Anti inflammatoires n ont rien donné! Un docteur du sport m a fait faire une infiltration de l artulation l4 l5 l5 s1 cote gauche la ou j ai le plus mal et ca a ete mieux! Mais j ai ait de la kine etirements etc… Et j ai l impression que ca reinflamme tt! J ai attendu 2 mois et j en refait une l4 l5 l5 s1 des deux cotes demain? Que pensez vous de tt ça? Merci vraiment.

  16. npochinto moumeni dit :

    Slt slt….
    Suis très heureux de vous lire..

  17. Tarolibe dit :

    Bonsoir
    Perso l’infiltration n’a pas marché pour moi. Juste deux jours et hop. On souffre à nouveau.
    J’ai tenté mésothérapie. Idem
    Je suis démunie 😢

  18. DELPHINEQ dit :

    Bonjour,
    je souffre d’une tendinite de l’épaule depuis mars 2016, l’échographie a révélé la tendinite sur le supra épineux et 2 calcifications sur le sup scapulaire.
    j’ai eu 2 traitements d’anti inflammatoires sans succès
    je fais de la kiné depuis fin mai, j’ai récupéré en amplitude mais pas complétement
    mon kiné a préconisé une infiltration pour pouvoir travailler l’amplitude sans douleur
    j’ai consulté un chirurgien orthopédiste pour un avis, il pensait à une capsulite rétractile et a prescrit une IRM, et dit que l’infiltration me soulagerait pour continuer la kiné
    l’IRM ne révèle rien d’anormal à part une probable fissure du bourrelet glénoïdien
    pensez-vous que l’infiltration est toujours souhaitable ?
    merci pour votre réponse

  19. Taroline dit :

    Merci docteur Yves!
    Bravo pour votre diagnostic. Votre réponse est la bienvenue.
    Jai l’impression d’être un cobaye en allant chez des docteurs qui chacun leur tour appliquent leur méthode via leur propre diagnostic et qui ne marche pas.
    Votre description et vos connaissances me paraissent précises et efficaces.
    Vous avez votre cabinet? Ou se situe t il?

  20. Taroline dit :

    Bonsoir
    Tendinite calcifiante épaule gauche de 8mm
    Séances Kiné avec ondes de choc inefficaces avec flector.
    Infiltration altrim inefficace avec homéopathie et flector.
    Deux mois après mésothérapie inefficace a 52€/séance (x3).
    Quelles solutions s’offrent à moi par pitié 😭 Opération? Arrachage de bras????

    • Il existe une bonne technique chirurgicale (peu invasive) pour enlever cette calcification.
      … Pour autant que l’examen clinique (tests au cabinet) confirme que les douleurs sont en rapport avec cette tendinite calcifiante. En effet, ce que vous décrivez est le résultat d’une échographie, pas d’une démarcher médicale qui associe ce que vous racontez (anamnèse) + examens au cabinet (minimum 12 TESTS) + échographie.
      Il faut savoir aussi que la tendinite calcifiante de ce tendon est très fréquente, mais n’occasionne pas nécessairement de douleurs.
      Bref, il faut d’abord examiner et penser.
      Yves

  21. geremy dit :

    bonjour,

    j’ai une discopathie l4l5 et bcp plus prononcée en l5s1 avec petite hernie mais qui malgré tout me font souffrir terriblement depuis 11 mois. Je suis artisan couvreur et cela m’handicape énormément d’autant que je ne peux pas me permettre de m’arrêter, étant assujettis au RSI… voltarène, tramadol 150, lamaline, ne me font absolument rien ! après consultation auprès du professeur PELTIER, chef de service neurochirurgie au CHU AMIENS SUD, ce dernier me proposait une éventuelle arthrodèse mais a souhaité que je fasse une infiltration articulaire postérieure au préalable,  » au cas ou » cela me ferait quelque chose… Chose faite ce mercredi 19 octobre, j’ai eu très mal pendant l’acte et 4 jours après je ne sens aucunes différences et je subis encore de fort coups  » d’électricité » dans le bas du dos et l’arret des fesses. Est-ce normal ? Devrais-je au moins sentir une petite différence même minime ?

    merci d’avance pour votre réponse

  22. isabelle fontes dit :

    je suis agent logistique hospitalier jai tres mal a l epaule dans lebras et le coudeet la douleur se poursuit dans lavant bras dans la main et les doigts ou perte de forceainsi que pour attraper de s objets

  23. Vanhecke dit :

    Bonjour mon orthopédiste me conseille de faire une infiltration formidable car mon disque en L1S1 vient s appuyer sur le sciatique au niveau de la fesse ne serait il pas mieux d avoir un 2avis chez un rhumatologue bien à vous merci

    • Bonjour,

      Il n’existe pas d’infiltration « formidable ». Vous souffrez d’une sciatique et il faut mettre au point une stratégie de traitement consistante.
      Quels sont les effets des anti-inflammatoires ? Quels sont les effets des antidouleurs ? Quels conseils avez-vous reçus ? Tous ces points sont importants, car le temps joue toujours en faveur du patient qui souffre d’une sciatique.
      Quel âge avez-vous ? En fonction du schéma clinique que vous présentez, les manipulations pourraient-elles vous aider ? Quelle infiltration vous propose-t-on ?
      Que vise-t-on ? S’il s’agit du trou de conjugaison, la péridurale foraminale pourrait vous aider. S’il s’agit de l’espace épidural, la péridurale caudale pourrait vous aider (voir les péridurales).
      De plus, si la première infiltration vous aide il faut que vous soyez conseillée pour éviter, dans la vie quotidienne, les gestes qui pourraient être néfastes… Et, le plus souvent, il vaut mieux refaire la même infiltration après 15 jours (si la première a aidé).

      Cordialement

      Yves

      • LARAICH dit :

        OUI POUR LES SCIATIQUES LES EPIDURALES SONT TRES EFFICACES 4 MOIS DE SCIATIQUE 3 EPIDURALES TOUT EST RENTRE DANS L’ORDRE PLUS AUCUN MAL AU RACHIS ET LA SCIATIQUE GUERIE.

  24. Dylan dit :

    Bonjour , suite à une lesion au ménisques j’ai decidé de me faire infiltrer, d’abord à la cortisone et il y a une Semaine a l’acide hyaluronique.. Je suis joueur de foot et j’aimerai reprendre les entraînements mais j’ai toujours mal.. Est ce normal qu’après une semaine je ne sens aucun changement ? Pensez vous que je peux faire denouveau une infiltration a la cortisone pour reprendre les entraînements ? J’ai aussi peur que le médecin c’est trompé d’endroit avec la piqûre car j’ai eu vraiment mal pendant l’infiltration.. Merci de votre aide Dylan

    • suite à une lésion au ménisques j’ai décidé de me faire infiltrer, d’abord à la cortisone
      Si la cause des douleurs se trouve au niveau méniscal, pourquoi infiltrer ? En effet, il n’y a que deux possibilités en cas de lésion méniscale : certaines lésions peuvent être améliorées par des techniques manuelles et les autres par la chirurgie.

      et il y a une Semaine a l’acide hyaluronique..
      L’acide hyaluronique est utilisé dans certains cas d’arthrose débutante et fonctionne bien au niveau du genou, mais je ne vois pas le lien avec les ménisques.
      Je suis joueur de foot et j’aimerai reprendre les entraînements mais j’ai toujours mal.. Est ce normal qu’après une semaine je ne sens aucun changement ?
      Avec ce que vous relatez cela ne me semble pas étonnant. Peut-être faudrait-il revoir le diagnostic ET le traitement.
      Cordialement

      Yves

  25. Camgia dit :

    Bonjour, j’ai 14ans
    Il y a plus de 2 ans j’ai eu une fracture de la malléole qui n’a pas été plâtré et depuis j’ai toujours mal (douleurs quotidiennes) j’ai passé énormément d’examens montrant un petit acroc au niveau du cartilage. Je suis allée voir un nouveau medecin qui n’a pas lu mon dossier en entier. Il me propose une infiltration pour sois disant réduire l’inflammation alors que j’ai passé une échographie de la cheville ne révélant rien d’anormal au niveau ligamentaire et inflammatoire.
    Qu est-ce que vous en pensez? Merci de me répondre rapidement

  26. Poumerol dit :

    Bonjour j’ai eu une infiltration mardi matin chez mon médecin pour une double tendinite, nous sommes samedi et je ne peux toujours pas lever mon bras complètement et je viens de voir que le haut de l épaule est gonflé mais sans douleurs ni sensation de chaleur. Est ce une réaction a la piqure ou autre chose ?

  27. Mona dit :

    Bonjour j’ai eu une infiltration pour tunnel carpien et depuis j’ai une douleur atroce et ne peut me servir de mon index,enflure,sensation de picotement,brulure et d’aiguille dans mon doigt et comme des chocs électriques dans ma main.Merci de me répondre

  28. Dany brochu dit :

    Bonjour , suite à un gros effort car dans mon métier je force tous les jours j’ai eu une blessure à lepaule j ai passer une irm et conclusion j ai le sus epineux déchirer 6,7 mm et le sous epineux déchirer 3 cm !! Je me pose la question si je dois être opéré ?? Merci de m éclairer !!

  29. Sylviane barbe dit :

    Bonjour, j’ai fait une infiltration au pouce car j’ai le tendon bloqué. Suite à cette infiltration le meme jour , est ce normal que ses enflé et que j’ai des douleurs ? ( j’ai réécrit ce message car javai oublié des détails ) merci pour votre réponse.

  30. Barbe Sylviane dit :

    Bonjour, j’ai eu une infiltration dans mon pouce car j’ai un tendon bloqué. Suite à l’infiltration le même jour , est ce normal c’est enflée et que j’ai des douleurs ? Merci de votre réponse.

  31. clem dit :

    Bonjour diagnostiquée en fibromyalgie ( pour l instant on ne sait oas mettre un mot sur les douleurs) – 30 ans, pas de problème de sante . Sauf de fortes gènes et douleurs au niveau du cou, surtout a droite, ca lance jusque dans l épaule. En kinésithérapie on me dit que ceux sont les tendons qui sont hypertendus. Jai l impression qu’on me tire la tete jusqu’en haut du crane et derrière les omoplates en permanence, telle une marionnette, c est comme si les tendons (comme je les perçoit je ne sais pas si c est ca …) étaient devenus trop courts d un coup pour mon corps, ca tire en permanence. Aucune réponse médicamenteuse, 1 an de kiné, balneo, homéopathie, examens irm dorsaux craniens négatifs et rien au scanner des cervicales. La douleur et le handicap évolue chaque jour … Auriez vous des pistes pour aider ? Une idée ?
    1 an que ça dure … C est très dur a vivre surtout que je ne sens pas mon corps  » defaillir » comme les cas de fibro rencontrés sur des forums .
    Merci

    • pouget dit :

      je vis celà (avec même parcours de soins) depuis 4 ans et la derniére analyse qui détecte la maladie de lyme est positive;cela explique tout mais guérir est improbable

  32. augeix dit :

    bonjour je fais une infiltration du genoux arthrose
    es se normal que j’ai mal par moment et que cela pince merci

  33. Berson dit :

    Bonjour, ma fille a été opérée du pied, en juin 2015. Elle souffrait depuis des années, on lui a découvert une malformation congénitale. Depuis 2 mois la douleur est revenue, donc infiltration mais aucune amélioration. La douleur devient insupportable. Elle a tout les signes d’une entorse (gonflement, bleus, impossibilité de poser le pied) que faire?

    • Bonjour,
      Je peux difficilement vous donner un avis, car je ne connais pas : — l’âge de votre fille — le type de malformation — la structure anatomique qui donnait des douleurs — la localisation précise de l’infiltration et le produit utilisé. Si elle a tous les signes d’une entorse sans en avoir fait, cela signifie que l’inflammation est importante… Il faut donc d’abord en connaître la cause, puis élaborer une hypothèse et, ensuite choisir le traitement qui semble le plus adapté. La seule façon d’avancer est que vous sachiez à chaque étape de la prise en charge de votre fille : — quelle(S) hypothèse(S) ? — quel traitement ? — si infiltration : quelle localisation et quel produit ?
      Cordialement

      Yves

  34. brandariz dit :

    Bonjour voila j’ai un soucis aux pieds ( malformation congenitale synostose talo calcaneene et la mon pied droit ( non operé ) me fait affreusement mal et mon docteur apres m’avoir fait une simple radio du pied voit qu’il n’y a rien decide de me faire une infiltration de diprostene mais j’ai refusé car je veux savoir d’ou viennent ces douleurs assez handicapante sachant que j’ai que 26 ans et que j’ai l’impression d’en avoir 90 parce que j’ai du mal a marcher longtemps ou au reveil dés que je pose les pieds par terre je souffre , je ne sais plus quoi ni comment faire pour aller mieux ?

  35. Andre dit :

    Bonjour. Suite à un accident de velo je me suit casser la tête de l’humérus au niveau de l’épaule, j’ai êté opérer, le chirurgien m’a mît une plaque accompagné de 8 vis. Tout c’était bien passer jusqu’à une tentative de reprise de travail 5 mois après la chute, c’est à dire que depuis j’ai des douleurs au deltoïde, le chirurgien me demande de faire des infiltrations et si cela ne marche pas il me dit que je devrait me faire sanctionner le tendon, cela me fait un peux peur, quels conséquences il y’aura après, je sait que mon muscle vas se relâcher et tomber, mais à quel niveau et est ce que un jour j’arriverai à récupérer la puissance que j’avait dans les muscles svp? J’espère que oui, je suit un travailleur physique et c’est dans l’effort physique que je me sent vivant

  36. sisi10 dit :

    Bonjour, j’ai 16 ans et j’ai un kyste synoviale (en profondeur qui ne cause aucune gêne niveau esthetique).
    Ceci m’est arriver il y a 4mois, je me suis appuyer sur mon poignet ( juste pour me lever de mon lit 😟 et impossible de le bouger je précise que je suis « atteinte » de la maladie algo-dystrophie (dsl pour les fautes 😖) qui est du a cause d’une ancienne fracture mal soigner.
    Donc ce jour la je suis allez a l’hopital, et la resultat entorce du poignet gauche, donc atele etc,etc… 1 semaine après nouvelle douleur au même poignet et même endroit, donc je vais voir mon docteur il me prescrit une radio + echographie et rendez vous au chirurgien de la main.
    Radio : Absolument rien d’annormal.
    Echographie : Formation kystique synoviale en profondeur de 6mm.
    C’est un petit kyste mais assez douloureux. Je suis donc allez voir le chirurgien de la main qui ma dit que mon kyste était mal placer car il est entre des tendons et que si je subissais une opération il y avait un risque qu’un tendon soit toucher et que je perde déffinitivement ma main, ce qui n’est pas tres rassurant ! Donc il me dit qu’il voudrait repousser l’opération qui moi de base était complétement pour me faire opérer, donc il ma dit de faire une injection la ou j’ai fais mon echographie et qu’il y a fortement de risque que mon kyste revienne et que je perde de la mobiliter et que si il revenait il y aurait opération.
    J’aimerais savoir si quelqu’un a eu recours aux injections a cause d’un kyste synoviale et me dire si son kyste serais revenue et savoir si il/elle aurait retrouver toute a fait la mobiliter de sa main?
    Merci 😆😆

  37. Decoop Béatrice dit :

    Bonjour,
    j’ai une hernie cervicale assez importante en c6-c7 avec névralgie cervico-brachiale depuis le 20 juillet. J’ai fait 2 séances d’infiltrations avec le docteur Robine à Ambroise Paré. La seconde était hier je suis donc en attente d’en mesurer les effets. Les médecins m’ont dit que je ne devais pas aller chez le kine pour l’instant mais plus tard lorsque je serai « guérie ». Votre conseil m’interpelle pour le coup… Et surtout mon neurochirurgien me dit que je devrai être opérée en cas d’échec des infiltrations. Qu’en pensez-vous ? D’avance un grand merci pour votre éclairage.

    • Nathalie dit :

      Bonjour,
      J’ai souffert pendant plusieurs années, hernies c 4- c-5 – c 6 – c 7. Décontractants musculaires, morphine et une infiltration sous scanner qui n a servie à rien.
      J’ai du coup été opérée en 2010, le chirurgien m ‘ a bloqué les 4 étages plaque et 5 vices.
      J’ai enfin été soulagé.
      Bon courage.

  38. Guillaume dit :

    bonjour, j’ai une sciatique donc en bas du donc l4 l5, sa fait un  » bec de perroquet » et j’avais une douleur atroce qui descendais jusqu’au bas du mollet, donc sur recommandation de mon médecin. Après la piqure le dos allait beaucoup mieux mais pas entièrement non plus, quelques petites douleurs le matin . Par contre mon autre gros soucis ces temps, c’est la douleur qui persiste du bas de la cuisse jusqu’au bas du mollet , sa me fais comme une crampe horrible en continue quand je reste debout sur place inactif surtouts. Donc je voulais savoir si une 2ème infiltration améliorerai la douleur ? (J’ai attendu 2-3moi après la 1ère en me disant que la douleur diminuerai le temp que sa fasse effet)
    Donc que dois je faire

  39. Bonvin dit :

    J’ai une hernie discale l5/s1 j’ai fait une infiltration en juillet et je souffre de nouveau puis-je refaire une infiltration rapidement?!

  40. Teller dit :

    j’ai eu une tendinite calcifié te tendons moyens fessiers. 5 séances d’ondes de choc a une semaine d’intervalle mais avant que la cicatrisation soit finie ( je n’ai attendu que 3 semaines) j’ai fait un grand voyage de 15 jours avec voltarene 2 c/j et a mon retour très vives douleurs à l’arrêt du voltarene. Que dois-je faire maintenant pour supprimer ces très fortes douleurs aux 2 tendons? Infiltrations de cortisone? Merci de m’aider

  41. luca dit :

    bon soire a tous je voudrais savoir quelqu1 connaitrai le plasma quinton appeler l eau marin merci

  42. Arsenault j.guy dit :

    Bonjour docteur, je suis du Québec et j’aime suivre vos bons conseils. Opéré a plus de 7 reprises a la région lombaire au cours des 30 dernières années, j’éprouve de grandes difficultés a me faire comprendre quand je tente une explication des douleurs ressenties aux jambes et pieds.
    Depuis près de 10 ans je souffre énormément, ca ressemble a de forts chocs électrique et les douleurs s’étendent de la région lombaire jusqu’au bouts des doigts de pieds, mes nuits sont en générale de 3 hrs et moins, ce sont toujours ces chocs ou engourdissements qui ne finissent jamais. Je suis sous Dilaudid 4mg aux 4hrs, soit 6 comprimés par jour, Lyrica 150mg 4 comprimés par jour. Je suis en bonne santé tant mental que physique mais ce sacré problème mécanique gâche mon existence. Malgré mes 72 ans je suis toujours au travail, j’occupe un poste de vendeur, chez un concessionnaire automobile de la région Montréal, je suis avec ces employeurs depuis 1967, je considère tous mes collègues comme ma seconde famille et la première étant, mon adorable épouse Ginette, avec laquelle je suis marié depuis 51 ans, nous avons 2 fils et sommes grands parents de 7 petits fils. Vous constaterez que du point de vue stabilité, j’ai fait mes preuves.
    Cette adorable femme que j’aime encore, et tous les jours un peu plus est un mur sur lequel je m’appuis pour éviter de sombré et d’en finir avec ces souffrances intolérables. S’il arrivait que Dieu la rappelle dans ce que nous appelons tous le Paradis,je terminerais cette lettre pour la suivre le plus rapidement possible.
    L’humain cher docteur Seghin a ses limites a la souffrance, sur une échelle de 1 a 10, je suis en général a 9, sauf au réveil et les quelques heures qui suivent ou j’obtiens la note de 10.
    Pendant cette courte période ou j’écris ce mot, je m’arrête et je pense a ce gâchis que sont les douleurs chroniques.
    Merci pour ce temps passé a me lire.

    Guy Arsenault

  43. elmia dit :

    Bonjour,
    Cela fait prêt d un an que je souffre d une douleur a l épaule.
    Diagnostiquee comme une tendinite.
    Pas de suivi correct, une seance d ostheo, quelques séances de kine, irm, arthroscanner avec infiltration Altim (1fois)
    Cela fait 5 jours
    J ai tjr mal, dois je refaire une infiltration ?
    Laisser l épaule au repos ou seances kine.
    Le radiologue m a parle d une capsulite également.
    Est ce qu il y l espoir d une guerison total ?
    Je leve mon bras a 90º .
    Merci pour votre aide !

  44. ballut dit :

    Bonjour je viens de faire trois infiltration en l4 l5 et le probleme je suis gonfler du ventre cuisse jusqu au genou est ce que je vais rester enorme ou retrouver ma taille normal merci

  45. Ahouzar Lahbib dit :

    Jai un probleme epaule douleureuse Impingement selon mon Dokteur
    -Jai pris des anti-inflammatoire mais ca marche pas
    Mon docteur m’a propose Une infiltration ou injection de cortisone !?
    Je Sais pas quoi faire
    1-injection de cortisone ?
    2-suivre des sessions de massage?
    Merci de me repondre

  46. Dupont dit :

    Bonjour

    Voila j’ai fait mon EMG résultat
    le Dr voit qu-il y a quelque chose au niveau du tunnel tarsien juste quand je flechi le gros orteil et que je pousse dessus ( je n’ai pas eu les résultat il les a gardés.
    il m’a fait faire un IRM de la cheville et bien il n’y a rien pas de compression au niveau du tunnel tarsien.
    Il me dit qu’il allait en parler au chirurgien. Le chirurgien ne veut pas opérer.
    Il me propose donc une 3 ième infiltration sous écho dans le tunnel tarsien le 15 mai et me donne un traitement de lyrica.
    J’en suis à 75 gr matin midi et soir ( 225 gr/ jours c’est déjà beaucoup ) depuis deux semaines plus 2 cachets de zaldiar le soir.
    J’ai toujours cette douleur qui ne me quitte jamais. Pied froid, pincement sous la pliure du gros orteil et mal sous les séssamoidites et orteil et sous le pied comme perte de sensibilisation.
    Il me dis qu après l’injection il me laisse 3 mois afin de voir si lyrica et l’infiltration me fait de l’effet puis refaire un EMG après.
    Je doute qu’une infiltration me fasse de l’effet. En arrêt de travail depuis décembre cela me fera en tout presque 8 mois pour un mal de pied (sans résultat).

    Qu’en pensez vous?

    Aidez moi svp !

    Merci de me répondre

    Cdt Joëlle

  47. Mahalelaine dit :

    Bonjour ,
    Me revoilà 1 mois apres mon infiltration pour mon syndrome de Tietze , j ai toujours mal , moin qu avant mais la douleur est toujours la , avec une rougeur ét gonflement de la région du sternum .
    Entre temps j ai fais une scintigraphie osseuse qui n’a rien donner , un Emg , une fibroscopie.
    Tout est normal .
    Ma question : y a t il un examen qui confirme ce syndrome ?
    Que pensez vous de la mésothérapie pour guérir ?
    Merci d avance de votre réponse

  48. rodrigo dit :

    Bonjour,
    j’ai eu 2 infiltrations à chaque pied pour népovrosite plantaire,mais passeé 1 an,j’ai à nouveau mal, je souffre,doi-je faire d’autres infiltrations?je portes des semelles par le podologue,mais j’ai aussi mal q’avant,mémme d’avantage,je desespére
    merci de me répondre
    Cordialement

  49. Marcil dit :

    Suite à une infiltration l4 l5 s1, la douleur est revenue pire qu’avant la prise de Lyrica. Le lendemain de l’infiltration l’endroit où j’ai été infiltré était très enflé. Alors, je regrette vraiment d’avoir subit ce traitement. Pourquoi la douleur est redevenu pire qu’avant?

  50. Dupont dit :

    Bonjour

    Je m’appelle Joëlle j’ai 51 ans j’ai terriblement mal sous le pied droit ainsi qu aux 3 premiers orteil, des fourmillements , coup d’électricité, pied glacé, impression de pied mort , endormie . Je suis en arrêt de travail depuis décembre. J’ai fait des tas d’examens

    – IRM du pied ( pas d’anomalie de signal en regard des structures osseuses métatarsiennes, il existe une lame liquidienne sur le versant dorsal de l’articulation metatarsophalangienne premier rayon, pas de signe bursite ).
    – IRM médullaire (pas d’anomalie)
    – Scintigraphie osseuse pas de fissure pas de fracture de fatigue.
    – 2 infiltrations sans succès une dans l’articulation sous radio et une sous le pied.
    – Chirurgien du pied pas de séssamoidite,
    – Radio écho pas de fibrome de morton.
    – Prise de sang normale sauf discrète positivité des anticorps antinucléaires.Ce n’est pas la goutte non plus.
    – Pose de patch qutenza (sans succès)
    – 2 séances d’osteo (sans succès)
    – Podologue : semelle que je ne supporte pas trop mal sous le pied du à la mousse.

    Résultat toujours des douleurs je suis sous cachet ZALDIAR qui me soulage que la nuit vu que mon pied est au repos. Je prends du lyrica 25 mg depuis peu
    J’ai des difficultés à marcher , je boite et je marche le pied rentrant vers intérieure et le poids sur le coté droit pour éviter tous contacts avec le sol.
    Le chirurgien dit que cela viens des tissus mou sous le pied niveau gros orteil.
    Je suis désespéré cela fait 4 mois que ça dure , je n’en peux plus . Je dois faire un EMG en mai mais mon médecin est septique et il m’a donné 10 séances de kiné.
    Pouvez vous m’aider ?
    Vais je remarcher normalement ?
    Vais je pouvoir retravailler ? cela me fait très peur les médecins ne trouve rien.

    Merci de me répondre

    Cordialement

    Joëlle

    • Peut-être pouvez-vous localiser un point très douloureux (sur ou sous le pied) ???

      Cordialement

      Yves

      • Dupont dit :

        Bonjour

        Merci pour votre réponse rapide. Oui effectivement c’est plus douloureux sous le pied au niveau des séssamoidites, à la pliure sous le gros orteil et entre le gros orteil une sensation de carton, et comme si j’avais quelque chose entre les 2 premiers orteils et je n’arrive plus à les plier.Vu le gonflement sous le pied mes 3 premiers orteils ne pose pas totalement sur le sol.

        Cordialement

        Joëlle

      • Dupont dit :

        Bonjour

        j’ai réussi à avancer mon rdv EMG le 7 avril au lieu du 7 mai . Je vous direz ce qu-il en est . Aujourd’hui j’ai le pied tout gonflé et j’ai horriblement mal , je ne sais plus quoi faire.

        Merci de me répondre

        Cordialement

        Joëlle

      • Dupont dit :

        Bonjour

        Voila j’ai fait mon EMG résultat
        le Dr voit qu-il y a quelque chose au niveau du tunnel tarsien juste quand je flechi le gros orteil et que je pousse dessus ( je n’ai pas eu les résultat il les a gardés.

        Il m’a fait faire un IRM de la cheville et bien il n’y a rien pas de compression au niveau du tunnel tarsien.

        Il me dit qu’il allait en parler au chirurgien. Le chirurgien ne veut pas opérer.

        Il me propose donc une 3 ième infiltration sous écho dans le tunnel tarsien le 15 mai et me donne un traitement de lyrica.

        J’en suis à 75 gr matin midi et soir ( 225 gr/ jours c’est déjà beaucoup ) depuis deux semaines plus 2 cachets de zaldiar le soir.

        J’ai toujours cette douleur qui ne me quitte jamais. Pied froid, pincement sous la pliure du gros orteil et mal sous les séssamoidites et orteil et sous le pied comme perte de sensibilisation.

        Il me dis qu après l’injection il me laisse 3 mois afin de voir si lyrica et l’infiltration me fait de l’effet puis refaire un EMG après.

        Je doute qu’une infiltration me fasse de l’effet. En arrêt de travail depuis décembre cela me fera en tout presque 8 mois pour un mal de pied (sans résultat).

        Qu’en pensez vous?

        Aidez moi svp !

        Merci de me répondre

        Cdt Joëlle

    • TAUZIE dit :

      Bonjour,
      J’ai eu une infiltration au poignet droit, en aout dernier. Depuis mon poignet se décolore de plus en plus puisque des traits blancs se propagent jusqu’à mon coude . Ma peau est très fine , mes muscles se dessinent beaucoup plus qu’avant. Lorsque j’ai trop chaud, mon poignet et mon avant bras deviennent tres laids, et mes veines gonflent me font mal, me tirent.
      Je ne sais pas quoi faire, qu’en pensez-vous ?
      De plus je fais des etudes d’archi et je bosse tout le temps sur mon ordinateur, cela n’aide pas. Je dois acheter une souris spéciale, cependant les prix varient beaucoup. Les premieres a 45 euros sont préconisées par les kiné ?
      Merci bcp
      Elie, 20 ans

  51. monville nicolas dit :

    Cela fait plus d’ un an que je traîne une tandinite du poignet et j’en suis à 4 infiltrations une écho doppler et une irm et j’ai toujours des douleurs

  52. Bouchet dit :

    Bonjour,

    Je suis suivit pour une spondylarthrite ankylosante axiale et périphérique depuis l’âge de 11 ans.
    J’ai eu une infiltration du métacarpe hier vers 15h et depuis la douleur est encore pire qu’avant et très intense, mon pouce ne bouge quasi plus, je ne peux presque plus pincer une pince à linge, bref je perds de la mobilité et la douleur est très forte. Ma rhumatologue avait prescrit sous écho mais le radiologue n’a pas voulu, il l’a faite sous radio. Est possible que le radiologue ait échoué? Il peut avoir touché le tendon? Ou autre?
    On s’est déjà un peu disputé car il n’a pas voulu suivre la prescription du médecin à savoir de réaliser l’infiltration sous échographie et non sous radio mais là il n’est pas prêt de me revoir. Mais peux t il avoir touché quelque chose tendon ou ligaments….et que je ne retrouve pas l’usage de mon pouce?
    J’ai des eu d’autres infiltrations ailleurs mais aussi à la même articulation et je n’ais jamais eu autant mal. Etant en attente d’un traitement anti tnf, je suis sous morphine mais ca ne calme pas.
    Merci de votre réponse,
    Valérie

  53. Mahalelaine dit :

    Infiltration du sternum faite lundi a 12h
    Les douleur sont toujiurs présente aucune amélioration malheuresement .

    Que faire maintenant ?

    • Comme je le disais, ce syndrome est un diagnostic clinique et j’étais un peu étonné de cette infiltration si rapide.
      Si pas d’amélioration : méfiez-vous d’une seconde infiltration (qu’on propose souvent)…
      Il faudra maintenant repenser le diagnostic en tenant compte d’une éventuelle cause mécanique dorsale, mais je ne pourrais pas décrire toute la procédure…
      L’hypothèse dorsale pourrait être envisagée si vos douleurs augmentent à l’inspiration profonde, lorsque vous haussez les épaules ou que vous les tirez en arrière ou en avant, quand vous tournez le tronc vers la gauche ou vers la droite (ou les deux).
      Courage

      Yves

      • costa dit :

        merci docteur de vos bon conseil en effet comme vous dites bien souvent les médecins ne se préoccupe pas de vos radio ( je m explique j ai une très grosse scoliose avec une jambe plus courte d 1 cm depuis 2 mois j ai très mal au genou gauche () première infiltration le 7 juillet et hier seconde infiltration le 19 août et pas une seule fois il n a regardé mes skaner pas mm fais faire une IRM je ne sais plus que faire
        merci si vous pouvez me répondre je vous remercie d avance

  54. Mahalelaine dit :

    Bonjour ,

    J ai 31 ans , depuis 2 mois j ai une douleur thoracique gauche , Avec une gêne et une oppression et tout cela de manière permanante .
    Cela est arrivez sans prévenir !

    Première consultation : médecin généraliste qui me dit que c es dans ma tête ét que c es des crises d angoisse
    Donc anti dépresseurs + anxiolytique
    Resultat : j ai cru devenir fou ét cela n’a pas enlever mes douleur .
    Donc je suis aller faire plein d exam ét voir plein de praticien :
    Scanner thorax
    Angio scanner thorax
    Irm dos
    Radio poumon
    Tout les résultats ce sont révélez negatif
    Puis échographie du thorax qui montre un foyer de chondrite
    Donc prescription anti inflammatoire ét anti douleur : resultat aucun toujiurs aussi mal même plus !

    La douleur est si intense que je ne peux pas marcher ou être assit ! Ét que cela me fait des crise de tachycardie .
    J ai fini 6 fois au urgence
    Donc après avoir vu :
    2 chiro
    2 Osteo
    3 généraliste
    2 cardiologue
    1 podo réflexologie
    1 seance acuponcteur
    1 Etiopathe
    Personne n’a pu soulager la douleur
    J ai vu il y a 4 jours un rhumatologue qui m’a dyanostiquer le syndrome de Tietze
    Donc il m’a donner de la cortisone pour 3 jours a 40mg puis 20 mg pendant 5 jours
    Hier la douleur est devenu suraigu au point de ne pas la supporter ét finir au urgence
    Rapell di rhumatologue qui m’a prescrit ce matin des patch de versatis qui me réduise la douleur mais impossible de me lever ou de rester assis !
    Je suis au bout du rouleau Ca fais 2 mois que je souffre de manière permanante je suis en arrêt je suis bloquer si quelqu un connaît la solution je suis preneur

    • J’ai 31 ans, depuis 2 mois j’ai une douleur thoracique gauche. Avec une gêne et une oppression et tout cela de manière permanente.
      Cela est arrivé sans prévenir !

      Première consultation : médecin généraliste qui me dit que c’est dans ma tête et que c’est des crises d’angoisse
      Donc anti dépresseurs + anxiolytiques
      Résultat : j’ai cru devenir fou et cela n’a pas enlevé mes douleurs.
      Donc je suis allé faire plein d’examens et voir plein de praticiens :
      Scanner thorax
      Angio scanner thorax
      Irm dos
      Radio poumon
      Tous les résultats se sont révélés négatifs
      Puis échographie du thorax qui montre un foyer de chondrite
      Donc prescription anti-inflammatoire et anti douleur : résultat aucun toujours aussi mal même plus !

      La douleur est si intense que je ne peux pas marcher ou être assis ! Et que cela me fait des crises de tachycardie.
      J’ai fini 6 fois aux urgences
      Donc après avoir vu :
      2 chiro
      2 Osteo
      3 généralistes
      2 cardiologues
      1 podo réflexologie
      1 séance acuponcteur
      1 Étiopathe
      Personne n’a pu soulager la douleur
      J’ai vu il y a 4 jours un rhumatologue qui m’a diagnostiqué le syndrome de Tietze
      Donc il m’a donné de la cortisone pour 3 jours à 40 mg puis 20 mg pendant 5 jours
      Hier la douleur est devenue suraiguë au point de ne pas la supporter et finir aux urgences
      Rappel du rhumatologue qui m’a prescrit ce matin des patchs de versatis qui me réduise la douleur, mais impossible de me lever ou de rester assis !
      Je suis au bout du rouleau. Ca fait 2 mois que je souffre de manière permanente je suis en arrêt je suis bloquer si quelques-uns connaît la solution je suis preneur

      – Il faut partir de certitudes : avec tous les examens que vous avez faits, on peut imaginer que vous ne souffrez pas d’une pathologie grave et c’est très bien.
      – ensuite : vous avez consulté beaucoup de praticiens, mais il ne semble pas qu’il vous ait évoqué de diagnostic. Or sans hypothèse : pas de traitement.
      – Avec ce que vous dites, j’ai envie de vous demander si vos douleurs augmentent quand vous inspirez profondément, quand vous toussez ou quand vous éternuez.
      – J’aurais aussi envie de vous demander si vos douleurs augmentent quand vous tournez très fort votre tronc d’un côté ou de l’autre ou des deux côtés… Ces réponses pourraient orienter le diagnostic. De même que de savoir quelle activité principale vous avez et ce que vous aviez fait le jour avant cette douleur. Idem : aviez-vous été malade ? toussiez-vous beaucoup.
      -Pouvez-vous toucher la douleur ? Si oui : pouvez-vous la toucher de façon précise ?

      cordialement

      Yves

      • Mahalelaine dit :

        Bonsoir ,

        Je suis un pratiquant de crossfit depuis 1 ans , et 7 ans de musculation
        Depuis le post la situation a un peu changer
        Depuis 7 jours je suis hospitalisé
        On m’a fais un scintigraphie osseuse global ét une coupe du thorax donc conclusion il n’a rien .
        Aujourd hui on va fait une infiltration au thorax au niveau du haut du sternum
        Le rhumatologue pense peut être qu il s agit du syndrome de Tietze .
        Infiltrer a 12h30 mais toujours une douleur intense
        On me donne de la morphine toute les 4h pour me soulager
        La douleur augmente quand je suis en mouvement au toucher quand le marché ou quand je suis assis ! Elle diminue un peu lorsque je suis coucher

        • Effectivement, s’il s’agit bien de cela, les examens techniques ne donneront rien. C’est un diagnostic clinique.
          Je suis un peu étonné de cette infiltration si rapide, car après l’établissement du diagnostic il s’agit surtout de soulager la douleur qui peut être très intense, voire extrême, dans certains cas (avec malaise voire syncope lors de la mobilisation du malade). On utilise les antalgiques classiques et un « AINS » (anti-inflammatoire non stéroïdien). En cas de syndrome hyperalgique résistant, il faut alors passer aux dérivés morphiniques, voire à la morphine en patch cutané. Certains thérapeutes sont amenés enfin à administrer des corticoïdes en injections intra- ou péri-articulaires, lesquels peuvent grandement soulager le patient dans les syndromes rebelles ou traînants.
          Je vous conseille donc d’attendre quelques jours pour évaluer l’efficacité de cette infiltration.
          Si pas d’amélioration : méfiez-vous d’une seconde infiltration (qu’on propose souvent)… Il faudra peut-être repenser le diagnostic.
          Mais vous n’en êtes pas là.

          Cordialement

          Yves

    • Alison.soleil dit :

      Bonjour Mahalelaine,

      Je n’ai vu votre message qu’aujourd’hui, est-ce que vous allez mieux depuis ? Je souffre également du syndrome de Tietze mais j’ai eu la chance de tomber sur un médecin qui a su tout de suite ce que j’avais. Il m’a dit qu’avec le sport ça passerait et il m’a donné des anti-inflammatoires mais ça n’est passé qu’à partir du moment où j’ai découvert que j’avais une polyarthrite rhumatoïde, le rhumatologue m’a donné du methotrexate pour mes inflammations aux poignets et bizarrement à partir de ce moment là je n’ai plus eu mal au thorax! Le médicament a agi à la fois sur mes inflammations et sur mon syndrome! Après je ne sais pas si vous pouvez prendre du methotrexate que pour le syndrome, car moi il me l’a donné uniquement pour la maladie. Il m’a également parlé de séances de kiné.

  55. Priscillia dit :

    Bonjour j’ai une tendinite à l’épaule gauche j’ai eu 2 injections de cortisone ça fait effet même pas 1mois et j’ai de l’arthrose aux genoux plus de synovie et l’os qui tient la rotule moi ça ne tient plus et aussi un début d’arthrose aux cervicales et ça se déplacent que faire ? Car avec infiltrations pour les genoux et injection de cortisone pour l’épaule et craquement pour les cervicales et ça me soulage 2 semaines pas +
    que faire??

  56. grégory dit :

    Bonjour,
    J’ai 24 ans et cela fait déjà depuis plus de 1 an et demi que je souffre d’une bursite sous-acromio-deltoïdien de l’épaule droite suite à un effort en musculation (élévation frontale aux haltères).
    J’ai déjà fait au total 2 infiltrations aux corticoïdes qui ont supprimé la douleur pendant une dizaine de jours puis la douleur est revenue.
    J’ai arrêté la musculation entre temps et la douleur persiste toujours.
    J’utilise l’antidouleur flexium et ensuite j’applique immédiatement de la glace sur l’épaule droite en appuyant bien sur la bursite avec la glace, ce qui me soulage mais ne supprime pas la douleur.
    J’ai pensé aller voir un rhumatologue ou un mésothérapeute afin qu’ils puissent me donner un traitement adéquat.
    La douleur n’est pas à ce point intense pour déclencher un raidissement de l’épaule mais j’aimerais reprendre la musculation, or je ne peux pas, de peur d’aggraver mon cas.

    Pensez-vous que l’application de la glace est efficace pour soigner un bursite?, une intervention chirurgicale (bursectomie ou l’excision chirurgicale, totale ou partielle d’une bourse séreuse ou arthroscopie) est-elle envisageable ?

  57. Marie-Ange dit :

    Bonjour je suis une femmes de 30ans depuis 2ans même 3ans j’ai commencé à avoir des douleur dans le bas du dos après avoir vu médecin après médecin le dernier a apuiė sur mes hanche et ça fait mal on m’as fait deux injection de cortisone 1 chaque côté ça a fait un peu de bien pendant 1 semaine mais la ça va en s’aggravant je me réveille la nuit à cause de la douleur jene peut pas être en position assise ou debout car ça me fait mal après à peine 5 minutes je ne suis même plus capable de faire les courses moi qui adore magasine 😦 quand je suis debout après quelque minutes je sens une forte dlr dans le bas de mon dos comme si on me poignardais et la nuit c’est plus sur les côté que ma dlr se situe j’ai vu un chiro et il ma dit que j’avais le bassin un peu croche mais je ne sais plus quoi faire je n’en peu plus de ces dlr svp aider moi 😦 merci

  58. 20zz dit :

    Bonsoir je souffre d’arthrose et de fygromialgie et en ce moment j’ai de violentes douleurs hanche ,bas du dos,et jambe .
    Je ne peus presque plus marcher et souffre terriblement .
    J’ai vu un rhumatologue qui ma donné des traitements mais rien ne me calme.
    Je voudrai étre hospitalisé pour qu’on me soulage car je suis a bout de force…..

  59. Violaine dit :

    Bonjour Docteur,

    J’ai 33 ans, je souffre de douleur à l’orteil gauche.
    IRM effectuée en septembre dernier : présence d’une athropathie métatarso-phalangiennes du 1er rayon avec synovite associée, discrète ténosynovite de contiguité du tenson extenseur du gros orteil.
    Depuis 1 mois et demi je boite,et je ne peux plus faire de marches normales (genre 1h de marche), Je suis en arret de travail pour mettre mon pied au repos. J’ai pris Apranax ça m’a fait de l’effet. mais depuis 1 semaine autour de mon gros orteil j’ai eu une forte inflammation, crise la nuit ou la journée et des raideurs et les AINS ne me font rien, à part me donner des douelurs à l’estomac. Du coup je viens de faire une infiltration, pour l’instant aucun changement, j’attends de voir.
    Je m’interroge :
    – après l’infiltration est ce que mon pied va retrouver son état normal sans inflammation – du moins apparente- (comme y a une semaine)
    – vers quel diagnostic vous orienteriez vous? sachant que celui de la polyarthrite a été écartée par rapport à mes analyses de sang effectués.
    Je vous remercie de votre aide.

    • orthopedie dit :

      J’ai 33 ans, je souffre de douleur à l’orteil gauche.
      IRM effectuée en septembre dernier : présence d’une arthropathie métatarso-phalangienne
      = début d’arthrose
      du 1er rayon avec synovite associée
      — signe de l’inflammation (autrement dit : votre articulation souffre de façon chronique [arthropathie] et s’enflamme parfois [synovite])

      Discrète ténosynovite de contiguïté du tendon extenseur du gros orteil.
      — extension de l’inflammation de l’articulation au tendon.

      Depuis 1 mois et demi, je boite, et je ne peux plus faire de marches normales (genre 1 h de marche). Je suis en arrêt de travail pour mettre mon pied au repos.
      — Normal

      J’ai pris Apranax ça m’a fait de l’effet.
      — Selon ce que vous décrivez, on pouvait s’y attendre.

      Mais depuis 1 semaine autour de mon gros orteil j’ai eu une forte inflammation, crise la nuit ou la journée et des raideurs et les AINS ne me font rien.
      — Aviez-vous repris vos activités normales sans semelles spéciales ?

      Du coup je viens de faire une infiltration, pour l’instant aucun changement, j’attends de voir.
      Je m’interroge :
      – après l’infiltration est ce que mon pied va retrouver son état normal sans inflammation – du moins apparente — (comme y a une semaine)
      – vers quel diagnostic vous orienteriez-vous ? Sachant que celui de la polyarthrite a été écarté par rapport à mes analyses de sang effectuées.

      — Tant mieux si la polyarthrite est écartée. Et la goutte ?
      Que vous preniez des AINS ou qu’on vous infiltre, vous devez savoir qu’il faut protéger votre articulation. Si je vous voyais en consultation je pourrais vous expliquer ce que vous pourriez faire pour minimiser la déformation. Mais vous devez savoir que le gros orteil est le dernier à quitter le sol à chaque pas. Donc l’articulation qui souffre chez vous est soumise à beaucoup de contraintes à chaque pas. Pour diminuer cette contrainte qui empirera l’arthrose et relancera l’inflammation, il faut absolument éviter les chaussures dont la semelle est souple. Préférer donc les semelles rigides ou semi-rigides.

      Tous mes vœux

      Yves

      • Violaine dit :

        Bonjour Yves,

        Je vous remercie de votre réponse que je découvre que ce jour et d’avoir pris le temps de me donner vos conseils. Je serai venue pour une consultation avec plaisir étant originaire de Charleville-Mézières mais je suis bien loin de la frontière franco-belge maintenant.

        Sinon oui, la goutte aussi a été écartée.

        — Aviez-vous repris vos activités normales sans semelles spéciales ?
        A votre question précédente : oui j’avais mis des nouvelles semelles spéciales prescrites par le podologue, mais j’ai arrêté de les mettre suite à la poussée.

        Là depuis la poussée je me déplace avec des béquilles pour ne pas poser le pied gauche à terre.
        J’ai eu l’infiltration du pied gauche il y a une semaine et demie la douleur a fini par s’estomper, la raideur s’est atténué, par contre il n’y a pas vraiment de changement pour l’inflammation « visible » (excepté sous les orteils). Et le bec d’oignon qui a « poussé » sur le MTP est toujours apparent : va t-il se résorber? Personne ne peut me répondre., ça m’angoisse car j’avais déjà difficultés à me chausser avant alors que je n’avais pas ça et maintenant je n’imagine meme pas.

        Une semaine après l’infiltration j’ai découvert avec horreur que mon gros orteil DROIT s’inflammait et une bosse apparaissait dessus comme sur l’autre. Bref meme symptome, j’avais mal depuis des mois à force de forcer dessus (vu que le pied gauche était très fatiguée) mais rien d’alarmant je pensais, car rien de visible, par contre des douleurs au contact du drap la nuit, douleurs nerveuses agaçantes ont précédé cette inflammation.

        Du coup, j’ai une chaussure de décharge pour l’avant pied gauche, pour le pied droit je ne sais pas comment me chausser. Vous parlez de semelles rigides, où je pourrais trouver cela? et pensez vous qu’il faut que je prenne un fauteuil roulant en attendant que ça se calme, car j’ai peur de déformer mes deux gros orteils.

        Merci de votre aide

        Joyeuses fêtes de fin d’année!

        • Vio dit :

          SVP si vous pouviez me répondre aux messages précédents, je suis à bout. Je commence à avoir un oignon sur mon pied droit, je veux le sauver, mais une infiltration peut elle empecher la formation de cet oignon? ou la prise de nouveaux d’AINS? sachant que je viens d’en prendre 15 jours déjà, et bien avant égalment ou est ce que cette bosse (qui à terme limite les mouvements de mon pierre ) ne peut être empéchée? Je suis morte d’inquiétude ainsi je me permets cette relance
          Cdt

          • Pourriez-vous faire un résumé de ces messages qui m’ont, sans doute, échappé… Faut dire que je suis un peu débordé par ce succès inattendu
            Cordialement

            Yves

            • vio dit :

              Oui bien sûr je vous résume. Je comprends bien votre succès!

              En septembre 2014 : découverte à l’IRM d’une arthropathie métatarso phalangienne du 1er rayon avec synovite associée, ténosynovyte discrète de contiguité du tendon extenseur du gros orteil sur le pied gauche. Aucune trace visible de cette inflammation mais douleur par intermittence à la marche (et de temps à autre depuis 1 an et demi avant), douleur au contact du drap la nuit.

              Novembre : après avoir passé un mois à boiter partout et à avoir sûrement forcé sans m’en rendre compte, je suis en arret de travail pour repos du pied. Depuis ça ne cesse de se dégrader. Pied gauche s’est inflammé visiblement, raideur intense, douleur intense tout le temps. Déformation avec apparation d’un bec osseux sur le MTP. Déplacement en béquille pour de mini distance.

              Mi-décembre : infiltration sur le MTP pied gauche, soulagement une semaine et demie. Mais pas de disparition du bec osseux. Et horreur, sur le pied droit une inflammation apparait que je pressentais car douleur au contact du drap un mois avant.

              Depuis quelques jours, j’ai peur que mon pied droit devienne comme mon pied gauche, cad qu’il y ait une formation d’une excroissance osseuse sur le MTP.
              Cette excroissance limite la flexion dorsale de mon gros orteil et ainsi me gêne à la marche, j’ai 33 ans et je ne suis plus mobile depuis novembre (tout déplacement est une corvée) et pour sortir « longtemps », faire les courses dans les magasins je prends un fauteuil roulant, sinon je resterai allongée toute la journée. J’ai acheté des chaussures post op protect pour laisser mon pied faire moins de flexion possible, mais ces semelles lourdes à porter me causent des douleurs sur le dessus des pieds. Je suis dans un désarroi total. Je ne sais pas comment me chausser chez moi car je ne supporte plus le contact du chaussage, je ne sais pas si je dois faire des exercices pour entretenir une mobilité du gros orteil sachant que j’ai très souvent la sensation d’être en poussé inflammatoire, j’ai mal souvent modérément à intenséement. Je me déplace chez moi sur les talons ou sur les bords externes.
              Radios de janvier : arthrose, oignons sur les deux MTP des gros orteils. Et IRM pied droit ne décèle rien, pourtant la douleur est réelle.

              Les AINS ne changent rien à l’inflammation pour l’instant, pas de diagnostic posé. Je pense qu’il s’agit d’un hallux rigidus.

              Cette excroissance est elle irréversible, la perte de mobilité l’est elle également?

              Merci de votre aide.

              Cordialement
              Violaine

  60. Jean-Luc Melleker dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 50 ans, depuis quelques mois, j’ai d’affreuses douleurs dans l’épaule droite. Certains mouvements me sont devenus impossible, comme par ex. mettre le bras derrière le dos. J’ai consulté un premier médecin orthopédiste, qui m’a prescrit un arthro-scanner et des radios. Il m’a immédiatement parlé d’opération, j’avoue que j’ai refusé de poursuivre avec lui. J’ai ensuite vu un médecin du sport – traumatologue, qui m’a diagnostiqué une affection du muscle supra-épineux. Il m’a fait faire une échographie pendant laquelle le médecin m’a bien dit qu’il y avait une légère bursite mais rien d’extraordinaire. Au retour chez le médecin du sport, il m’a fait une infiltration (cristaux de cortisone) en date du 20.10.2014. Aujourd’hui, je ne ressens aucune amélioration, mon épaule est toujours aussi douloureuse et mes mouvement sont toujours entravés par la douleur. Qu’en pensez-vous?
    Merci d’avance.

    • orthopedie dit :

      J’ai 50 ans, depuis quelques mois, j’ai d’affreuses douleurs dans l’épaule droite. Certains mouvements me sont devenus impossibles, comme par ex. mettre le bras derrière le dos.
      — Pouvez-vous lever les deux bras vers l’avant de la même façon ?

      J’ai consulté un premier médecin orthopédiste, qui m’a prescrit un arthroscanner et des radios.
      — Que disent les protocoles ?

      Il m’a immédiatement parlé d’opération.
      — Quelle opération ? Pour quelle pathologie ?

      J’ai ensuite vu un médecin du sport – traumatologue, qui m’a diagnostiqué une affection du muscle supra-épineux.
      — Très fréquent, mais pas nécessairement la cause de vos douleurs. À confronter avec la localisation de vos plaintes et aux tests réalisés au cabinet du médecin.

      Il m’a fait faire une échographie pendant laquelle le médecin m’a bien dit qu’il y avait une légère bursite, mais rien d’extraordinaire. Au retour chez le médecin du sport, il m’a fait une infiltration (cristaux de cortisone) en date du 20.10.2014.
      — Dans quelle structure ? Bourse ? Tendon ?

      Aujourd’hui, je ne ressens aucune amélioration, mon épaule est toujours aussi douloureuse et mes mouvements sont toujours entravés par la douleur. Qu’en pensez-vous ?
      — Avez-vous mal la nuit ? Jusqu’où avez-vous mal ? Comment vos douleurs ont-elles commencé ?

      Que pensez-vous de ceci ? https://orthopedie.wordpress.com/epaule-examen-et-schema-capsulaire/
      Regardez surtout les schéma des stades (du 3 au 1) !
      Cordialement
      Yves

      • isabelle fontes dit :

        bonjour docteur Jai 52 ans je souffre de bursite douleur au coude recurente sans oublier l avant bras le poignet la main et les doigts perte de force je suis agent logistique en centre hospitalier pouvez vous me dire s i lefroid calme durablement la douleur ceci dit jai rdv chez mon medecin generaliste pour une ecchographie etun courrier pour le rumathologue en vue d une infiltration je vous remercie infiniment de votre reponse j habite brive en correze cela va me rassurer merci yves

  61. michel bienvenue dit :

    merci je vais le voir demain

  62. michel bienvenue dit :

    Bonjour docteur j’ai été diagnostiqué d’une entorse lombaire sévère coté droit et cela descends un peu dans la cuisse je suis travailleur autonome et je descends de mon auto jusqu’à 50 fois par jour la douleur est très forte j’ai eu du statex 5 mg pour la contrer et j’ai demandé de la cortisone et on m’a donné 4 pilules de prednisome 25 mg cela maidait mais la je n’en ai plus et j’ai du celebrex 200mg cela ne marche pas je voudrais encore du prednisome qu’en pensez-vous

  63. Virginie dit :

    bonjour, je dois faire une infiltration cervicale sous scanner, suite à une IRM qui présente un débordement de disques et donc une douleur continue dans l’épaule et le bras et ce, durant 1 mois. J’ai eut de la cortisone en comprimé pendant 7 jours, aujourd’hui cela fait 1 semaine que je n’en prend plus, et les douleurs sont beaucoup moins présentes, cela tire de temps en temps, je sent un échauffement et fourmillement dans la main, mais tout à fait supportable. Pensez vous que je dois maintenir le rendez vous prévu pour l’infiltration dans 6 jours?
    Merci de votre réponse.
    Très cordialement.

  64. orthopedie dit :

    Bonjour,
    Vous étiez donc au stade 3 (voir lien ci-dessous) au cours duquel il ne faut faire que l’infiltration intra-articulaire (pas de kiné). Les orthopédistes ont l’habitude d’infiltrer par devant alors que les médecins de Médecine orthopédique Générale infiltrent par l’arrière sans guidage et cette voie est absolument indolore, mais ces infiltrations qui ne demandent pas de guidage technique disparaîtront, car la médecine croit évoluer en confiant de plus en plus de gestes aux « machines ».
    Cette infiltration a pour but de calmer la synovite et doit avoir une action sur la douleur (pas sur la mobilité avant 15 jours).
    Dans votre cas, le bénéfice est venu tard, mais il est venu. De plus vous me dites que vous gagner en amplitude. Je ne vois donc pas pourquoi il faudrait refaire une infiltration maintenant. Par contre, il peut arriver qu’en cours de traitement (si les étirements sont trop appuyés, si vous tombez…) il faille infiltrer à nouveau et, en général, cette infiltration vous permet de revenir au stade de mobilité précédant cet accroc.
    Je vous conseille de lire le post que j’ai réalisé sur ce sujet. En effet, vous pourrez juger du stade auquel vous êtes, du type d’infiltration dont je vous parlais et, surtout, des seuls traitements de kiné vraiment utiles (malheureusement peu de kinés les connaissent et font ce qu’on leur a appris — qui est dépassé — : massage, etc.).
    https://orthopedie.wordpress.com/epaule-gelee-capsulite-traitement/

    Yves

  65. jeremy dit :

    Bonjour demain je fais une infiltration radioguidée au niveau de l acromio claviculaire :-/ cest douloureux? Efficace?

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Je vous conseille de lire le post que j’ai écrit sur ce sujet : https://orthopedie.wordpress.com/acromio-claviculaire/
      Cette infiltration est souvent douloureuse, surtout quand l’articulation est arthrosique. On n’est pas obligé de la faire « radio-guidée » même si cela est devenu systématique dans la médecine technique d’aujourd’hui.
      Le plus important est de savoir si c’est ce geste qu’il faut réaliser et s’il faut le réaliser maintenant (voir post ci-dessus)
      😉
      Yves

  66. Isabelle bouchard dit :

    Mon ostéopathe m a fait un traitement, et comme il m a dit, il a peut être été trop fort. Ceci dit, depuis ce fameux traitement, j ai une douleur très forte à la base du crâne et même de la boîte crânienne. Les premiers jours, je pouvais à peine soutenir ma tête. J ai même mal dans les oreilles:( Le traitement consistait à tenir ma tête dans ses mains et d exercer de la pression. Il veut relâcher ma dure mère qui est très tendu à cause d un hernie a l4l5.

    Qu en pensez vous ? Devrais je aller voir un médecin? En tous les cas, ,ça fait mal..

    Merci à l avance!!! Ç est très gentil à vous de faire tout ça.
    Isa

  67. Arwa dit :

    Bonjour j’ai un arrachement osseux au cheville la 1iere infiltration faite en 12/2013 etait sans douleurs et efficace
    Entorse chronique je viens de refaire une autre infiltration altim treeees douleureuse ça dure depuis mardi, c’est un peu gonflé et je peux plus marcher je pense que l’injection c’est faite au mauvais endroit 😦 est ce que c’rst grave ? Quel risque je cours pour ma cheville ? Combien j’ai le droit d’infiltration par an ? Y’a t il d’autres traitements
    Merci de repondre rapidement

    • Arwa dit :

      Je vous cite :  » Vous pouvez bien sûr m’interpeller… Je répondrai à chacun, toujours !!!  »
      Dommage j’attend tjrs 😦

      • orthopedie dit :

        Il se pourrait que j’aie été en vacances. Il se pourrait que je me sois cassé deux côtes et que je commence seulement à bouger un peu. Il se pourrait que j’aie déjà répondu à plus de 1600 commentaires. Et il se pourrait que j’aie assez avec ma main droite pour compter le nombre de gens qui m’ont en remercié. Il se pourrait aussi que mon petit site ne propose aucune formation payante ou de quelconques remèdes miracles aussi chers qu’inutiles. Cela se pourrait…
        😉
        Yves

        • costa dit :

          bonjour orthopédie, je viens a l instant de découvrir votre site , je voulais juste vous poser une question ! avez vous un cabinet pour venir vous consulter? J AI DE GROS PROBLÈME DE SCOLIOSE QUI ENGENDRE D AUTRE PROBLÈME J HABITE UNE VILLE OU JE N ARRIVE PAS A AVOIR UNE PERSONNES COMPÉTENTE MERCI POUR VOTRE REPONE ET JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE JOURN2E

    • orthopedie dit :

      Vous me dites que vous avez été infiltrée alors qu’on avait diagnostiqué un arrachement osseux. Cela est assez curieux, car l’altim est tout à fait déconseillé en ce genre de circonstances puisqu’il met en péril la réparation osseuse. S’il y a eu entorse et arrachement : traitement = chevillère qui soutient parfaitement (ex. : http://www.dailymotion.com/video/xkfl4x_orthese-de-stabilisation-de-la-cheville-push-med_webcam) + massage transversal profond très spécifique sur le ou les ligamentS déchirés + proprioception dès que le pied n’est plus douloureux (http://www.propriofoot.com/propriofoot/index.php?lang=fr&id=1911542&struct=1) + la marche bien entendu.
      Yves

      • Arwa dit :

        J’ai pris en consideration tt les situations probables, j’ai re-posté apres 9 j d’attente je consultais la page mille fois par jour en vin 😦 …je me suis dites mm en vacance il y a le net, je sais ke c gratuit et volontaire mais puisqu’il permet de poser des questions prkoi pas ! Heureuse que vous allez bien et merci pour la reponse 😉

  68. Chloe Magnien dit :

    Bonjour,

    J’ai 40 ans et il y a 3 mois suite à une journée de marche un peu intense en ville et mal chaussée (avec des ballerines), j’ai ressenti une vive douleur sous l’avant pied gauche et le « coussinet » situé sous l’orteil ainsi que l’orteil s’est mis à enfler. Peu à peu l’orteil s’est creusé pour pointer vers le ciel et impossible de le plier pour faire le déroulé du pied. Radio, anti-inflammatoires, repos de plusieurs semaines, chaussure de Barouck puis le médecin suspectant une fracture des sésamoides, IRM mais aucune fracture décelée. L’IRM parle d’arthrose (arthropatie dégénérative à caractère inflammatoire de la 1ere articulation métatarso phalangienne avec infiltration inflammatoire des tissus mous). Aucune douleur au repos mais à la marche avec comme conséquence un début de sciatique à force de mal marcher. Cela fait maintenant 3 mois que je suis sous anti-inflammatoires et je ne constate aucun dégonflement. L’inflammation étant encore à la fois dans les tissus mous (sous le pied) et l’articulation, on m’a dit qu’une infiltration n’était pas recommandée, qu’il fallait que seule l’articulation soit concernée. Qu’en pensez-vous ? Mille mercis pour vos précieux conseils.
    Chloe Magnien

    • orthopedie dit :

      – A-t-on écarté « la goutte » ?
      – IRM faite, mais on ne peut écarter une fissure de fatigue. Examen possible : scintigraphie.
      – Infiltrer ne serait effectivement pas une bonne idée
      – Si on part de l’hypothèse que votre articulation souffre, il faut être TOUJOURS (même chez vous) chaussée de chaussures dont la semelle est très rigide (aussi rigide que des chaussures d’alpinisme). Ceci afin d’empêcher tout « déroulé » du pied et, ainsi, ne plus solliciter l’articulation (ou la fissure s’il y en avait une). Il existe aussi des orthèses du genre : http://www.sofamed.com/chevillere-td-rom-walker-sur-chaussure-thuasne-p-1970.html

      cordialement

      Yves

    • Chloe Magnien dit :

      Un grand merci pour votre réponse rapide. La piste de la goutte a en effet été écartée (analyses sanguines, aucune douleur nocturne) et je croyais que l’IRM réalisé un mois après l’arrivée de la douleur « voyait » tout et donc était fiable pour déceler une éventuelle fissure de fatigue. Et je marche pieds nus chez moi…je vais donc me chausser convenablement à l’intérieur, c’est peut-être une piste pour expliquer pourquoi les anti-inflammatoires ne font pas dégonfler.
      Bien cordialement,
      Chloé Magnien

      • orthopedie dit :

        Bonjour,
        Quand j’ai commencé ce petit site, j’avais l’intention de mettre à disposition de mes patients ce que je devais répéter à longueur de journée. Mais les choses ont pris une ampleur inattendue puisque, à ce jour, mon « site » a été visité plus de 450 000 fois… J’avais proposé de répondre à ceux qui m’interpellerait et je l’ai, quasiment toujours fait. + de 1600 commentaires… Vous me remerciez et cela me fait du bien, car cela n’arrive pas souvent et m’encourage à continuer à défendre une « cause » qui est presque perdue comme en témoigne : https://orthopedie.wordpress.com/donner-du-sens-a-la-douleur/.
        Croisons les doigts pour vos pieds 😉

        Yves

      • Violaine dit :

        Comment vos problèmes de pied ont évolué? il semblerait que nous ayons la même pathologie, je souhaiterai entrer en contact avec vous pour échanger sur ce point, et je suis démunie pour les accesssoires, les chaussures rigides, les semelles, l’impact ou pas sur l’avant pied. Merci

  69. CLAUDINE GEFFROY dit :

    3a 6mois d’attente pour 1 consultation le jour de la consultation pas de douleur alors pas de traitement par le rhumato quelques jours apres douleurs atroces que faire le docteur peut-il me faire 1 infiltratIon?

    • orthopedie dit :

      3 à 6mois d’attente pour 1 consultation : Quelle douleur ? Quel diagnostic de votre médecin de médecine générale ?
      le jour de la consultation pas de douleur alors pas de traitement par le rhumato : C’est souvent ainsi qu’on procède
      quelques jours après douleurs atroces que faire le docteur peut-il me faire 1 infiltration : Quelle douleur ? Quel diagnostic de votre médecin de médecine générale ?

      Yves

  70. aurélie dit :

    Bonjour,
    J’ai une tendinite à la fesse depuis 6 mois. Vendredi soir ma rhumato m’a fait une infiltration. Les douleurs ont augmenté ce qui est tout à fait normal d’après ce que j’ai compris. Le problème c’est qu’aujourd’hui encore, soit 5 jours après, je souffre énormément et n’arrive pas à m’asseoir, j’ai du mal à marcher et je dors très mal. Est-ce normal ou dois-je m’inquiéter?

    Je pense appeler vendredi ou lundi prochain ma rhumato pour reprendre rendez-vous avec elle, mais en attendant j’aimerais me faire une idée… Je prends de la lamaline et j’applique de la glace mais je dois dire que cela n’est pas très efficace.

    Vous en pensez quoi?

    • aurélie dit :

      J’ai oublié de préciser quelque chose de peut être important.
      Je suis née avec une maladie appelée dysplasie cleido cranienne.
      Lorsque mes douleurs ont commencé il y a six mois, on m’a fait passé tout un tas d’examen mais on n’a rien trouvé du tout. Irm, scinti, radio, scanner, prise de sang. Tout était correct mais la rhumato a dit que c’était une tendinite…

  71. Marie dit :

    Bonjour Yves,

    Je passe une échographie de l’épaule droite jeudi: « suspicion de bursite » !

    Je passe par cet article parce que le rhumatologue qui a infiltré mon poignet droit ( canal carpien) à préféré ne pas infiltrer le poignet gauche ( même symptôme) vendredi dernier, sous prétexte qu’en cas de bursite, je ne pourrais pas faire une 4ème infiltration. Le quota est de 3 par an !
    Quel est votre avis ?

    Amicalement,
    Marie.

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Le quota, comme vous dites, est -jusqu’à preuve du contraire- de 3 infiltrations par site et par an. Cependant, par exemple, on peut imaginer quelqu’un qui fait une grosse hernie discale lombaire, qui est bien soulagé par une péridurale basse, qui en a besoin de 4 et qui, avant a eu besoin de 3 infiltrations dans la bourse de l’épaule et d’1 infiltration articulaire cervicale ! Tout cela sur un an ne serait pas catastrophique, même pas grave 😉
      Yves

      • Marie dit :

        Merci Yves.
        Donc, même pas vrai ?
        Il y a de quoi perdre son Latin ! pftt …

      • Marie dit :

        Bonjour Yves,
        Résultat écho: liquide dans la bourse sous acromio-deltoïdienne.
        C’est la 2ème fois en moins de 2 ans !
        Comment soulager mon épaule( + bras) en attendant l’infiltration ?
        Amicalement,
        Marie.

      • Marie dit :

        Bonjour Yves,
        Échographie et radio de l’épaule gauche mercredi prochain( même symptôme aux 2 épaules depuis quelques jours) .
        Infiltration épaule droite le lendemain: jeudi matin.
        En attendant je déguste jour et nuit au niveau douleur ! Seule la glace posée sur l’épaule apaise. Le kiné a tenter la cryothérapie, cela soulage sur le moment ..
        Les cachets anti douleur et les anti inflammatoires ne soulagent pas du tout.
        Ma question: Peut-on faire une infiltration aux 2 épaules à quelques jours d’intervalle sachant que les douleurs sont aussi intenses à droite qu’à gauche ?
        Bon week-end.
        Marie.

      • Marie dit :

        Bonsoir,
        Idem que la personne au dessus ( Aurélie). Aucune amélioration depuis l’infiltration de la bourse à l’épaule gauche réalisée il y a bientôt 15 jours ( côté tendinopathie du sus épineux). Comme cette personne, j’applique de la glace et je reprends de l’ibuprofène et des anti douleur depuis quelques jours mais les douleurs sont encore aiguës ! Je commence des séances de kiné la semaine prochaine pour renforcement de l’épaule et décoaptation. Que faire ?

  72. Horlan Marina dit :

    Deux hernies discales en L4L5 et L5S1 détectées par IRM en octobre 2013 avec paralysie du pied droit et douleur intense le long du sciatique. Mon rhumatologue m’a fait deux infiltrations à 10 jours d’intervalle (sous radio) sans aucun résultat. J’ai alors contacté un médecin qui soigne les problèmes de hernies discales avec du Plasma de QUINTON en mésothérapie. J’ai eu 10 séances et à mon immense joie, j’ai récupéré mon dos sans douleur et l’usage de mon pied. Pourquoi n’utilise t’on pas plus le sérum de Quinton plutôt que des infiltrations de cortisone?

    • Ricardo dit :

      Bonjour,
      je serai intéressé par des injections de plasma de Quinton faites par un médecin.
      Pourriez-vous me communiquer les coordonnées du votre ?
      Voici mon adresse mail : ricardo.temprano@objectmail.com

      Merci beaucoup.

      • orthopedie dit :

        Bonjour,
        Vous présentez curieusement votre question puisque vous ne précisez pas où.
        Cela étant, sachez que cette pratique est très controversée (souvent placebo). En particulier au niveau des disques vertébraux dont les douleurs ne sont pas à attribuer à la dégénérescence de la matière, mais à sa fuite vers l’arrière ou vers l’arrière et vers le côté. Dans tous les cas, le temps qui passe joue en votre faveur, mais il est utile de recentrer le disque et de désenflammer (péridurale ou AINS). Bref, méfiez-vous !
        Yves

    • Horlan Marina dit :

      Il s’agit du Dr Benoit Virginie à Marseille.

      Cordialement.

  73. Gina dit :

    Bonjour,
    Je pratique le footing très régulièrement. Depuis un an je souffre de douleurs au talon. J’ai eu 10 séances d’ultrasons. Après radio et IRM, le diagnostic est posé: bursite préachilléenne + microcalcifs calcanées – confilt Haglund post arrière pied.
    Je dois faire pratiquer prochainement une infiltration de corticoïde + 15 séances de massage physiothérapie ionisation. Tout cela sera-t-il efficace ? Je crains surtout des effets secondaires de l’infitration… quels sont les risques ? Mon médecin m’a parlé de l’opération. Devrais-je l’envisager ?
    Merci de vos réponses.

  74. Marie dit :

    Bonjour Yves,
    Un bon suivi de kiné après une infiltration aux cervicales ?
    Combien de temps après l’infiltration et pour quoi faire !
    Cdt,
    Marie

    • orthopedie dit :

      Un bon suivi médical, comme je vous en ai déjà parlé.
      Évaluation de la première infiltration. Quel bénéfice ? Faut-il en faire une autre ou faire une péridurale ?
      Pas de kinésithérapie !

      • Marie dit :

        Bonjour Yves, je suis en attente d’un rendez-vous pour une 2éme infiltration ( compte rendu de la première -> voir mail)
        Douleur soulagée à 50%, plus rien aux omoplates, mains et bras. Reste des douleurs vives dans le cou, de chaque côté des cervicales vers les épaules.
        Si je fait le moindre effort avec les bras: sac de courses, clavier du pc trop longtemps, nettoyage de vitres etc .. les douleurs s’accentuent.

  75. nade95 dit :

    bonjour
    voilà mon cas .je vais sur mes 50 ans , je suis coiffeuse depuis plus de 34 ans il y a deux ans une douleur est apparu dans mon épaule gauche juste sur certain mouvement une IRM a montré une petite lame d ‘épanchement sous la bourse acromio-deltoïdienne quelque séance de kine et d’anti douleur ; la douleur n ‘étant pas handicapante j’ai continué mon travail , il y à 3 mois une douleur violente est apparue et depuis je souffre ; une IRM qui donne le même diagnostique mais là j’ai vraiment très mal, de nouveau séance de kiné anti inflamatoire anti douleur il y a 4 jours j’ai eu une infiltration sous radio et j’ai encor plus mal ( même quand je ne fait rien la douleur descend dans mon bras et la nuit j’ai vraiment très mal ) les séance de kiné deviennent difficile je doit revoir mon spécialiste dans un mois que dois je faire
    merci
    nade

  76. J ai 49 ans j ai recu 4 arthro distancive et hier l ortho m a ejecte de la cortisone je trouve que ca fait beaucoup de cortisone depuis octobre 2013. J ai toujours entendu dire qu on ne pouvait pas n avoirplusieurs. Mais depuis ce matin c est un peu mieux. Et je commence la physio le 31 mars car le physio m a dit qu il fallait au moins 1 semaine apres mon injection. Est ce que montendon peut dechire plus la dechirure est de 7mm x 10mm. Le medecin qui a fait mes arthro distancive dit d arreter et de vendre mon kayak et l orthopediste dit qu il n a pas de peobleme a faire du kayak bien sur quand le tout va rentrer dans l order. Je suis en arret de travail depuis 6 mois et je me demande si ca sera long encore. Merci de votre gentillesse

  77. Bonjour
    J ai une dechirure partielle du sus epineux avec capsulite et bursite depuis aout 2013
    En Sept, oct, nov et decembre 2013 j ai recu une arthrographie distancive 1 par mois durant ces 4 mois et nous sommes rendus en mars et toujours aussi douloureux et evidemment durant ce temps j ai aussi fait de la physio. Je ne dors plus.

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Capsulite : vous êtes sans doute encore au stade 3 (douleurs la nuit, douleurs au repos, douleur vers le bras). Traitement à ce stade = infiltration https://orthopedie.wordpress.com/epaule-gelee-capsulite-traitement/
      Effet : diminution en 48 à 72 heures. Passage au stade 2 = SEULEMENT A CE MOMENT : début de la kiné (passif : voir le même lien).
      Bursite : vous ne pourrez savoir l’impact réel de la bursite qu’à partir du moment où l’infiltration de la capsule aura agi. En effet, il ne faut pas se tromper, on peut « voir » une bursite à l’échographie, mais qu’elle ne se révèle pas à l’examen clinique Voir : https://orthopedie.wordpress.com/bursite-de-lepaule/
      Précision et persévérance.
      Pour rire un peu : https://orthopedie.wordpress.com/desperate-james-bond-girl/
      Enfin, la déchirure partielle est, entre autre, la conséquence de la bursite et est renforcée par la capsulite. Donc le sus-épineux est une victime = on ne s’en occupe que par voie détournée (capsulite, bursite)
      Quel âge avez-vous ?
      cordialement
      Yves

  78. Cebe dit :

    Bonjour
    Je soufre de l épaule droite suite au tennis
    10 séances de Kine non rien fait
    1 moi et demi sans jouer
    Lundi je ressaye impossible de taper dans la balle
    Vendredi je passe un IRM
    Merci pour votre réponse

  79. Leth dit :

    Bonjour,
    Suite à une chute ( fissure du poignée), mon médedecin m’a fait une infiltration de cortisone. Un mois après j’ai constaté une dépigmentation de la peau au niveau du poignée. Je me demande si cela pourrait-il être une réaction tardive et s’il y a un risque de propagation de la dépigmentation…

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Il est assez curieux d’infiltrer après une fissure osseuse puisque la cortisone nuit à l’os.
      Cela étant, la dépigmentation ne devrait pas s’étendre.
      Au plaisir.
      Yves

  80. Anne Hélène Lelièvre dit :

    Merci Yves pour votre réponse..et bravo pour votre week-end qui avait l’air bien sympa !
    Je suis tout à fait prête à venir jusqu’en Belgique pour une péridurale basse (je viens enfin de voyager en voiture en position allongée avec succès !) mais la question : est ce que cela peut m’aider de façon sensible ?
    J’avais une 2e question : que pensez vous des injections de quinton ? est ce efficace ?
    merci !

    Anne

  81. Anne Hélène Lelièvre dit :

    Merci beaucoup de votre prompte réponse; Je n’ai pas tout compris et vais clarifier tous les termes que vous utilisez afin de bien comprendre ma situation.

    Comment faire pour évaluer donc ce qu’il faut faire… (infiltrer à proximité de la sortie du nerf ou si la péridurale basse pourrait m’aider) ??? que dois je faire ??

    J’attends votre post mais ne veux pas vous priver d’un week-end ensoleillé !!!

    Connaissez vous un praticien à Paris qui pratique la péridurale basse…?
    Merci encore,

    Anne

    • orthopedie dit :

      Trop beau WE + mon anniversaire + fête des pères…
      Péridurale basse à Paris : non. Et j’ajouterais que vous en trouverez difficilement, car la médecine actuelle a tendance à négliger les techniques « bon marché » et qui demandent de l’habileté sans guidage radiologique ou autre. En Belgique il ne reste plus qu’un médecin francophone à la pratiquer et deux en Flandre.
      Yves

  82. pesquier dit :

    bonjour,
    je m’appelle Valérie j’ai 39 ans, je viens de subir une infiltration au carrefour postérieur de la cheville droite y’a quasi 72h, suite à une entorse de la cheville tres douloureuse du 27 janvier calmée que par patch de durogésic 25mg…

    or ce matin encore lorsque je marche je souffre et je ressens de l’electricité sous le pied, es-ce normal et es-ce que ça va rentrer dans l’ordre

    merci de votre réponse

    valérie

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Je ne vois pas très bien ce que vous entendez par « carrefour postérieur de la cheville » et je ne vois pas très bien pourquoi on vous aurait infiltrée suite à une entorse. Vous souffrez depuis trois mois ce qui est anormal pour une entorse… Il faudrait donc peut-être faire des examens plus poussés (échographie ou scintigraphie pour vérifier l’intégrité de vos os).
      Revoyez vite votre médecin.
      Cordialement
      Yves

  83. Bouvier dit :

    J’ai un hocquet qui va et qui vient depuis une infiltration dans la hanche. Est-ce normal?

  84. Bonjour,
    J’avais envie de vous faire part de mon état et de vous demander votre avis en vous lisant.
    J’ai 34 ans, depuis février j’ai commencé à avoir des douleurs dans le bas du dos, uniquement lors de position assise longue au départ. Celles ci n’ont pas tardées à devenir plus intenses et fréquentes et a s’étendre petit a petit a l’entièreté de la fesse, cuisse, mollet et pied droit. J’ai consulté des ostéopathes et kinésithérapeutes (18 seances pour remuscler le los) sous les conseils de mon medecin traitant qui m’a en outre prescrit anti-douleurs, anti-inflammatoires et décontractant musculaires. J’ai effectué un scanner qui révèle une protrusion en L5S1, mais les racines avaient l’air « libres ». Mi avril la situation s’est améliorée. J’ai pu reprendre mon travail en apprenant a gérer ma douleur ( toujours présente en position assise) et en épargnant mon dos. La marche et la position debout me soulageait beaucoup. J’ai pu diminuer les doses de médicaments aussi.
    Le 27 avril, alors que les douleurs devenaient un peu plus gênantes depuis deux jours ( donc reprise de + de médicaments) je me suis retrouvée a ne plus pouvoir effectuer plus de quelques pas sans réveiller une douleur horrible dans la jambe. Je ne savais plys non plus garder une position statique debout. Je tiens à préciser que je n’ai jamais perdu de force dans les jambes et que donc mes médecins, thérapeutes,… Ne pensent pas que cela doivent être opéré. Quoi qu’il en soit, la seule position couchée pouvait me soulager et encore….
    Il y a trois jours, j’ai subi une infiltration sous scanner. Le medecin m’avait prévenu que j’allais ressentir plus de douleurs pendant 24 à 48 h… Effectivement c’est horrible depuis. Même la position couchée ne me soulage plus. Je suis au Max des doses de médocs et ça n’a pas l’air d’évoluer beaucoup dans le bon sens. Je me sens perdue, apeurée et surtout fatiguée!
    Dois-je encore prendre sur moi pour supporter la douleur et attendre??? Combien de temps? Cela devient extrêmement difficile pour moi et mon entourage vu qu’il m’est très douloureux de bouger, et même de ne pas bouger maintenant….
    Merci d’avoir pris le temps de me lire,
    Bien a vous.
    Laurence.

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Avant de tenter une réponse « construite », j’aimerais savoir où vous avez été infiltrée (quelle structure ? de quel côté ?…) et dans quel objectif (quel diagnostic ? quel but ?)
      Yves

      • Infiltration dans un hôpital sous scanner. En s1 coté droit. Le but étant au mieux, de faire disparaitre l’inflammation du nerf sciatique et du sacrum aussi, et donc au mieux de supprimer la douleur. Cet inflammation devrait être provoquée par la protusion j’imagine… Je n’en sais pas plus malheureusement.
        Merci de votre attention.

        • orthopedie dit :

          Bonjour,
          Tout d’abord : il n’y avait pas d’inflammation au niveau du sacrum.
          Vous souffrez d’une protrusion qui comprime la dure-mère (très sensible) et la racine du sciatique. Cette souffrance du nerf se trouve à l’intérieur du canal rachidien. C’est pourquoi je ne comprends pas le but de l’infiltration que vous avez subie.
          Il faudrait donc voir (à l’examen clinique) si le nerf est libre ou non. Voir : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YCUUrqSCxyY (démonstration imparfaite. retenez que les deux jambes devraient monter jusqu’au même niveau ET sans douleur).
          En ce qui concerne le traitement de votre sciatique : il faut répondre à plusieurs questions :
          1. des techniques manuelles pourraient-elles vous aider ?
          2. Les médicaments vous aident-ils ?
          3. Avez-vous pris de la vitamine B (répare la gaine du nerf)
          Puisque la racine est libre (scanner), la péridurale basse pourrait vous aider : https://orthopedie.wordpress.com/la-peridurale-basse/
          Cordialement
          Yves

      • dubuissons dit :

        bj ; je m appelle valerie. j ai subi une operation arthrodese bas du dos . 1 an et demi apres; on m a retirer la cage. j ai des douleurs epouventables bas du dos bassin qui est en desequilibre. mon chirurgien me propose apres examen une peridurale; car inflammation d un nerf qui touche la moelle epiniere; donc dans le bas du dos. mes anti inflammatoires anti douleurs ne font plus d effet. qu en pensez vous…merci

        • orthopedie dit :

          Bonjour,
          Je peux difficilement répondre à une question qui comporte autant d’inconnues. Cependant, je pense qu’il faut peut-être penser en deux temps : 1. quel est le meilleur moyen de désenflammer le nerf actuellement (péridurale : peut-être) 2. si l’arthrodèse ne vous a pas aidé c’est sans doute parce que vos douleurs étaient surtout ligamentaires (c’est fréquent). Il faudrait donc -au minimum- ne pas essayer de gagner de la mobilité au niveau lombaire (étirements, massages, mobilisation).
          Yves

    • Anne Hélène Lelièvre dit :

      Bonjour,

      Je suis bien heureuse de trouver votre site et vient joindre le cortège de questions.
      Je vous remercie de votre attention bienveillante et professionnelle qui me donne de l’espoir dans cet océan d’inconnues…..

      Je vais avoir 52 ans en Octobre cette année.
      En Mars, je suis allée à un cours d’aqua gym, c’était la première fois; je venais de décider de me « faire un peu de sport » puisque, absorbée par mon travail, j’ai délaissé toute activité physique régulière depuis 4 ans l

      Lors de ce cours que j’ai fait « à fond », je me suis sentie un peu fatiguée et à la fin du cours, le prof nous a fait faire des galipettes dans l’eau. En les faisant, j’ai eu soudain violemment mal en bas des reins mais en sortant de l’eau, je n’avais plus mal et n’y ai pas prêté plus d’attention.

      3 semaines après (et je n’ai pas d’idée si l’incident précédent peut avoir un rapport), j’ai commencé à avoir mal au dos et quelques jours après, j’avais des difficultés pour poser le pied par terre le matin. Je suis allée voir un ostéopathe puis 3 jours après le 12 avril, j’étais totalement bloquée et n’arrivais plus du tout à me mettre debout.
      J’ai eu très mal pendant plusieurs jours avec une douleur irradiant la cuisse puis le mollet puis le pied…
      J’ai pris des anti inflammatoires (bio profenid) qui n’ont pas calmé la douleur…avec des antalgiques peu efficaces….mon généraliste m’a ensuite prescrit du cortancyl pendant 8 jours qui je pense m’a légèrement soulagé. je n’ai pas pris de décontractant à base d’opiacés car je me sentais déjà un peu défoncée par les antalgiques….et de toute façon, je restais allongée…
      j’ai passé un irm il y a un mois qui détectait une toute « petite hernie discale sur la L5/S1 juxta foraminal droite, responsable d’un conflit disco-radiculaire avec l’émergence de la racine S1 droite »
      plus « minidébord discal circonférentiel dégénératif à l’étage L4-L5 et L3-L4 »

      Par ailleurs, J’ai fait des injections également de quinton (plasma marin) qui peut être m’ont aidé un peu..j’ai fait quelques séances de kine décontractante qui m’ont soulagées quelques heures seulement, j’ai pris de la vitamine B complexe, ; puis les douleurs insupportables dans le mollet, la cuisse et le pied, les nuits d’insomnies ont peu à peu cessé : je peux marcher un peu quelques mètres depuis 10 jours….je ne peux guère stagner debout (soit je marche un peu mais je ne peux rester au même endroit..), il m’est très difficile d’être assise..je suis seulement « bien » couchée…donc je suis un peu désespérée même si il y a eu des améliorations.
      Quand je marche un peu « trop », la douleur dans la jambe et le mollet revient et le « lumbago » fait très mal…

      J’ai donc pris rdv pour une infiltration d’altim sur l’avis de mon généraliste.
      Elle est prévue mercredi prochain le 12 juin.
      J’ai très peur et ai lu ce que vous avez écrit sur le sujet. J’ai surtout lu les questions des différentes personnes (surtout ceux de Laurence Soquay) et je m’inquiète de faire une infiltration pour « rien » ou qui viendrait aggraver les choses ..???
      Mis à part vous demander votre avis général et vos conseils, je voulais vous demander 2 choses : la péridurale basse peut elle être une indication dans mon cas avant de faire l’infiltration et 2e ( (si vous pensez que cela est sage de faire cette infiltration), quels conseils me donnez vous pour faire cette infiltrations …que dois je demander, de quoi dois je m’assurer…surtout que j’ai ddv directement avec la personne pour cela à la Clinique du Sport mais je ne l’ai jamais vu avant en consultation..??? ……
      merci encore….j’ai été longue mais je ne savais pas comment faire autrement….
      il me reste encore la solution de venir jusqu’à vous..vous inspirez vraiment confiance du fait de votre attention pour chaque personne !!! et de la précision pédagogiques de vos réponses .!!

      • orthopedie dit :

        Madame,

        Je vous remercie de vos encouragements. Je crois que la seule révolution possible passera par des poches de microrésistances et par des réseaux d’échange gratuits.
        Je tente de le faire à mon petit niveau même si cela demande beaucoup de temps. Mais j’apprends beaucoup.
        Cela étant, votre problème est complexe et je crois que je vais faire un « post » à partir de vos questions afin d’approcher au mieux les troubles du nerf sciatique.
        En attendant, on peut retracer l’histoire de votre problème.
        Lors de votre séance de gym, le disque a reculé et a irrité les structures postérieures au disque (car le disque n’est pas innervé) provoquant ainsi des douleurs lombaires (douleurs projetées à partir de l’irritation de la dure-mère). À ce moment il aurait fallu évaluer si des techniques manuelles auraient pu recentrer le disque (+ anti-inflammatoires).
        Ensuite, le disque (qui avait glissé en arrière) a glissé plus latéralement et a commencé à comprimer la racine du nerf. En général, à ce moment les douleurs dans le dos diminuent ou disparaissent (on ne peut donc plus vous traiter manuellement). Il faut essayer les médicaments ou la péridurale basse.
        Aujourd’hui, il faudrait pouvoir évaluer s’il faut infiltrer à proximité de la sortie du nerf (impérativement en milieu hospitalier sous scopie) ou si la péridurale basse pourrait vous aider.
        Je vais tenter de faire un dossier complet sur mon site pendant ce beau WE.
        Cordialement.

        Yves

  85. Georges Mahot dit :

    Tout d’abord un tout grand merci pour votre réponse rapide et très complète. Merci encore de m’avoir accordé du temps de façon si désintéressée.

    Pardonnez-moi, je ne savais pas trop comment faire pour vous répondre sur votre site. Mais je constate que c’est finalement très simple.
    Si vous voulez je peux de nouveau poser ma question sur ce dernier, ainsi d’autres internautes pourront profiter de votre éclairage.
    Avec le premier test de la bursite, Je n’ai pratiquement pas mal.
    Pour le deuxième test quand ma main vient presque toucher l’autre épaule, j’ai une douleur, mais supportable. Mais comme j’ai eu une infiltration de cortisone, ces tests peuvent être sans valeur?
    Je n’ai pas de douleur à la partie externe du bras vers le coude. La douleur part devant le bras et irradie sous le biceps, jusqu’au coude. Le biceps lui-même ne me fait pas mal. Je n’ai pas particulièrement mal au trapèze. Je ne sais pas où se situe le pointîng test?
    Je vois mon médecin généraliste aujourd’hui. Il m’a fait il y a une semaine une infiltration de cortisone dans la bursite. Mais a-t-elle été bien administré au bon endroit dans la bursite? Je vais lui demander de m’en refaire une autre avec une radio en direct pour être plus précis.
    La natation est-elle recommandée? Brasse ou crawl.
    Faut-il que je voie un physio ou un orthopédiste?
    Je peux vous reposer ces nouvelles questions sur votre site? Merci de me donner votre accord.
    Encore un énorme merci pour votre écoute et vos éclairages précis.
    Je vous souhaite une superbe journée.
    Recevez mes salutations les meilleures.
    Georges Mahot

  86. Georges Mahot dit :

    je suis âgé de 67 ans. J’ai fait une chute à skis, il y a presque deux mois, j’ai passé un irm il y a une semaine. Je vous en donne les conclusions: Arthropathie acromio-claviculaire avec arthrose et synovite. Bursite sous acromio-deltoïdienne relativent importante.
    > Toute petite déchirure antéro-distale partielle, du tendon du muscle sus-épineux. Probable zone de tendinopathie dans ce tendon.
    > Mon médecin m’a fait une injection de cortisone il y a trois jours. La douleur surtout nocturne est beaucoup moins présente. Mais je reste gêné dans certains mouvements. Vous préconisez de refaire une injection dans 10 à 15 jours. Vous pensez que c’est une bonne chose? Mon médecin m’a dit que la 2ème injection se fera en direct avec une radio afin d’être plus précis.
    > Je faisais du fitness. Puis-je encore travailler le haut du corps? Les biceps ne me font pas mal. La natation est-elle recommandée? Crawl, brasse? Car j’ai lu qu’il est bon quand même de solliciter l’épaule? Quel mouvement puis-je faire? Les compresses froides sont-elles efficaces? Et les anti-inflammatoires oraux? Faut-il que je consulte un orthopédiste?
    > Quels sont les pronostics à moyens et longs termes? La bursite peut-elle se résorber à la longue? L’opération est-elle recommandée?
    > Pardonnez cette petite avalanche de questions?
    > Je vous félicite pour votre site. Bravo!
    > D’avance, je vous remercie pour votre réponse.
    > Recevez mes meilleures salutations.

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Vous avez 67 ans et c’est très important. En effet, à cause de la mécanique particulière de l’épaule, on peut considérer qu’une bursite et une atteinte du sus-épineux sont « normales » à votre âge (depuis quelques années déjà, d’ailleurs). Cependant, une chute peut provoquer une accentuation de la bursite = bursite traumatique. Il faut bien la soigner étant donné qu’on considère que la « souffrance » du sus-épineux le plus souvent est la conséquence (on pourrait presque dire « la contagion » ou « le débordement ») de l’inflamation de la bourse. Une deuxième infiltration s’impose souvent. Mais dans votre cas, il se pourrait que votre articulation acromio-claviculaire ait souffert au moment de la chute.
      Il faudrait donc pouvoir vous examiner. Ne pouvant pas le faire, je vais vous donner quelques clefs.
      Une bursite donne des douleurs en haut du bras (et à la partie externe) vers le coude.
      Une entorse acromio-claviculaire donne des douleurs au trapèze et vers le cou. De plus, le patient montre sa douleur avec son index au niveau de l’articulation acromio-claviculaire = pointing test.
      Je vous donne un test pour chaque structure :
      Bursite : placez la main de l’épaule douloureuse sur l’autre épaule, puis déposez la main de l’épaule saine sur le coude du bras douloureux. Ensuite, poussez la main vers le bas tout en essayant de la soulever avec le coude de l’épaule douloureuse. Est-ce possible ? Avez-vous mal, un peu, beaucoup… ???
      Acromio-claviculaire : couchez-vous sur le dos, placez votre bras (de l’épaule douloureuse) à la verticale. Ensuite, déplacez votre bras vers l’épaule non douloureuse jusqu’au maximum… Quelle douleur et où ?
      Si test de bursite encore douloureux = pas une mauvaise idée de réinfiltrer (dans la bourse et non dans le sus-épineux).
      Si test acromio-claviculaire = douleur : traitement de kiné par Massage Transversal Profond… Si pas suffisant = infiltration.

      Cordialement.
      Yves

  87. willy pascal dit :

    Bjr docteur,voici mon problème
    J’ai connu un problème de lombalgie l’année passé et cela fut détecter par un scanner faite et pour ce faire mon médecin m’a conseiller de procéder a une infiltration a la cortisone car j’avais le dos et ma jambe droite me faisais très mal alors une fois fait au mois de septembre 2012 et après cela j’étais soulager jusque il ya 2 mois que je me rend compte que j’accuse de faiblesse et lorsque je m’assoie très longtemps lorsque je me lève j’éprouve des difficultés qui semble prendre de la place dans ma tête .
    je me demande que faire, rentré chez mon médecin et la suite refaire la meme chose ou bien cela l’infiltration a une durée d’effet ,suis inquiet dite moi docteur que faire ?.
    merci de me répondre vite .

    • orthopedie dit :

      Monsieur,
      vous avez de nouveau mal et vous sentez votre jambe faible.
      Il faudrait donc revoir votre médecin afin de faire le point.
      Il faudra sans doute refaire une infiltration, mais ce n’est pas une catastrophe comme vous le craignez. En effet, la cause de vos douleurs est sans doute un conflit entre le disque et le nerf, or le disque va se dessécher au fil du temps et vous ne sentirez plus rien.
      Il faut souvent attendre un an pour que tous les symptômes disparaissent définitivement, mais en attendant les infiltrations jouent sur la douleur et sur l’inflammation qui abîme le nerf.
      Revoyez votre médecin. Patience et confiance.
      cordialement
      Yves

      • Bonjour,
        je souffre de fibromyaligie depuis mes 28 ans, et depuis 2004 tout les jours du matin au soir, je suis perpétuellement en souffrance.. et je n’ai pas de trèves.. vous pensez bien que je n’en ai plus, j’ai un docteur qui fait de la mésotéraphie avec kenakort, et la xylocaine… et je me sens mieux, parfois cela dure 2 semaines parfois 1 mois… les piqures dans la nuque, dans le crâne, et dans le bas du dos… je ne supporte pas les scéances kiné, dès qu’elle touche mon corps et bien j’ai des douleurs plus fortes.
        J’ai fais tous les examens, je suis dernièrement rentrée, voire un neurophychole, qui pensait que je faisais un début d’alzeimer, et m’a fait envoyer chez le cardio, le cardio m’a envoyé chez le pneumologue, et ensuite des encéphalogranmes et ils ont fait tout mon cerveau ils fait passer une fois dans le scanner… et j’ai du recommencer un petscann

        je ne sais plus quoi faire…. cela m’empêche de vivre normalement et puis j’ai un gros problèmes de pieds il est attrophié et une boule au dessus, et tous les jours je marche en me demandant quand il va craquer… est-il possible qu’un pieds casse ?

        Merci de m’avoir lue
        Fabienne

        • orthopedie dit :

          Bonjour,
          Les gens qui sont « diagnostiqués » fibromyalgiques ont très souvent votre parcours. Il faut savoir que de syndrome (ensemble de symptômes), la fibromyalgie est devenue une maladie, mais que tous les médecins n’adhèrent pas à ce glissement.
          Il y a une autre hypothèse : les « fibromyalgiques » seraient des patients qui souffrent de plusieurs pathologies chroniques dont les douleurs projetées se superposent. Pour les soigner, il faudrait identifier chacune des causes et les traiter isolément. Mais ces patients souffrent d’un mal supplémentaire : la douleur chronique et son lot de conséquences (psychiques, intestinales, humeur, sommeil…).
          Il y a quelque temps j’ai réalisé un petit post (succinct) expliquant cela : https://orthopedie.wordpress.com/fibromyalgie-2/
          Ces douleurs devraient être prises en charge par des médecins spécialisés en Médecine Orthopédique Générale. Malheureusement cette branche de la médecine n’existe pas en francophonie et les patients errent de rhumatologue en orthopédiste, de psychologue en « algologue » et se découragent.
          Si la dénomination « fibromyalgie » avait existé lorsque j’avais 25 ans, j’aurais été étiqueté comme vous https://orthopedie.wordpress.com/itineraire-dun-adolescent-blesse/
          Heureusment, de bons professionnels ont pris chaque plainte individuellement et les ont soignée. J’ai aussi appris à ne pas provoquer mes fragilités et je ne souffre plus.
          Je vous souhaite du courage et la chance de trouver un professionnel qui prendra chacune de vos plaintes au sérieux.
          Yves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s