La traction

On me demande souvent la différence entre « traction » et étirement (que je déconseille au niveau de la colonne).
La traction est une manœuvre courte qui peut être thérapeutique ou qui accompagne une technique cervicale (dorsale ou lombaire) et qui a pour objectif de recentrer les disques intervertébraux.

Cette notion fut introduite par le docteur Cyriax lorsqu’il comprit que beaucoup de douleurs étaient en rapport avec des « glissements » discaux (splipped disc). Ces intuitions se confirmèrent par la suite grâce aux examens techniques comme le scanner ou l’IRM, mais sa spécificité essentielle tient en ceci : les techniques de Cyriax ressemblent à celles des ostéopathes, mais il y a rajouté la traction lorsqu’il l’estime nécessaire.

Cette traction a deux avantages : recentrer le disque sans « manipulation » (Cyriax parlait d’ailleurs de mobilisation) ET elle sécurise des techniques qui viennent de l’ostéopathie, de la chiropraxie, du reboutement…

Petit exemple par le docteur Cyriax himself

Vous pouvez m’interpeler, j’essaierai de répondre (sauf si la réponse se trouve dans la page que vous venez de lire)

ACCUEIL

2 commentaires sur “La traction

  1. Anfray dit :

    Bonjour,

    Après lecture de vos articles , j’aimerai savoir qui est en capacité de réaliser des tractions thérapeutiques ?
    Après des années de souffrances au niveau cervicale le diagnostic est tombé l’année dernière :
    Hernie cervicale c5-C6
    Tendinopathie
    Défilé thoracco bracchiale

    Je fais de la rééducation : étirements et renforcement musculaire.
    Mais rien n’y fait.
    Je suis prisonnière de ces douleurs et en prime beaucoup d’arthrose : crépitements constants.

    Malheureusement, les tractions ne sont sûrement pas conseillées dans mon cas :
    Arthrodèse T5-L1 des suites d’une scoliose.

    La douleur en ce moment est très difficile à gérer:
    Altération de ma qualité de vie, tristesse, déprime, anxiété.. le cercle vicieux.

    Je n’ai donc pas de solutions et j’ai l’impression que personne n’en a non plus …

    • Madame,
      Ma réponse vous décevra peut-être, mais il faut être très logique et très précis.
      L’essentiel tient en ce que vous écrivez : « Arthrodèse T5-L1 »
      Cette arthrodèse immobilise presque tous les segments dorsaux qui ne peuvent donc plus jouer leurs deux rôles principaux : mobilité ET absorption des contraintes.
      Conséquence : la colonne cervicale compense et est surmenée. Donc elle « vieillit » plus vite.
      Suite de la réflexion : si vous avez lu quelques articles sur mon site, vous aurez compris que le massage et les étirements, même s’ils peuvent améliorer temporairement la douleur, aggravent la situation mécanique profonde (disques, articulations) qui cause les douleurs.
      Donc : il ne faut jamais masser ou étirer la colonne cervicale et, particulièrement dans votre situation puisque votre colonne cervicale est en permanence surmenée. Par ailleurs, les renforcements au niveau cervical n’apportent jamais rien.
      Bref, il faut d’abord arrêter ce qui nuit : massages, étirements, renforcements.
      Ensuite, il faudrait pouvoir identifier la meilleure façon d’aborder vos douleurs, mais c’est difficile sans vous examiner. Classiquement, les questions à se poser sont : peut-on (manuellement) recentrer le disque ? peut-on aider (par des techniques très pointues) vos articulations par des techniques manuelles ? une péridurale cervicale pourrait-elle vous aider (si oui, il faut absolument arrêter les massages, étirements, renforcements) ?
      À propos des « tendinopathies », on confond souvent des douleurs projetées d’origine cervicale avec des tendinites. Pour poser le diagnostic de tendinite, il faut que la douleur soit reproduite par des tests résistés : voir https://orthopedie-pour-tous-vos-douleurs.com/une-tendinite-cest-quoi/
      À propos du défilé thoracique : faites le test suivant : https://orthopedie-pour-tous-vos-douleurs.com/2013/02/03/test-du-defile-thoracique/ Regardez bien la position décrite, restez-y 20 minutes et observez si vos doigts s’endorment.
      Voilà, j’ai bien conscience de vous troubler, car vous avez peut-être l’impression que je ne réponds pas à votre question. Et pourtant je connais bien ce genre d’errance.
      N’hésitez pas à me donner de vos nouvelles… J’imagine bien vos douleurs et votre désarroi.

      Cordialement,

      Yves Seghin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s