ACCUEIL

Pour pouvoir arriver à ce que tu ne connais pas
Tu dois emprunter une voie qui est la voie de l’ignorance.

T.S Eliot

Être moderne, c’est bricoler dans l’Incurable
Cioran (Syllogismes de l’amertume, p.753, in Œuvres, coll. Quarto, éd. Gallimard, 1995)

Vous rencontrerez, au fil de beaucoup de posts, des figures anciennes, très anciennes ou modernes (de Copernic à Jean-Claude Ameisen).
Il ne s’agit aucunement d’un choix de ma part, mais d’une sorte de nécessité impérieuse, d’un irrépressible besoin de pratiquer l’admiration…
Sorte d’exercices d’admiration, donc ! (expression que l’on doit à Cioran)

DSC_0120 - Version 2

Yves Seghin
Avenue des Mespeliers, 4
1348 Louvain-la-Neuve
Belgique
00 32 10 45 33 45

Certains me demandent pourquoi j’ai commencé ce site, pourquoi je le continue, pourquoi je prends le temps de répondre à certains commentaires, pourquoi je transmets mes connaissances aux jeunes… Ce que j’en pense en ce jour de printemps 2016 = cliquez sur l’image ci-dessous

Capture d’écran 2016-03-24 à 15.12.03

Pour les professionnels : voir au bas de ce post

Pour plus de précision géographique : cliquez sur l’image ci-dessous
Avenue des mespeliers 4

Après 30 ans d’efforts pour trouver les meilleurs moyens de soulager (et parfois guérir) les douleurs « musculo-squelettiques » et plus de 15 ans de pratique de « L’Orthopédie Générale selon Cyriax », j’ai décidé de partager progressivement mes connaissances à l’intention de ceux qui souffrent (et qui se sentent si souvent abandonnés)

Je tiens tout particulièrement à cette démarche, car -à cause des décisions politiques et des errements des thérapeutes le coût des douleurs chroniques ne cesse d’augmenter ainsi que le nombre de « fibromyalgiques » (nouvelle entité dont la réalité est encore très discutée, qui remplira bientôt des centres spécialisés et qui constitue peut-être la conséquence de la mauvaise prise en charge des patients douloureux chroniques et de l’ignorance quasi absolue de la notion de la douleur projetée en orthopédie générale = l’orthopédie non-chirurgicale).

Je désire permettre, à tous, d’accéder à ce qui -de mon point de vue- se fait de mieux dans le domaine de la prise en charge des douleurs « communes » (celles, par exemple, que vous attribuez à vos « rhumatismes »). Comprendre aussi ce qu’est l’arthrose.
J’ai l’intention de démystifier certaines croyances ou certaines peurs (comme par exemple au sujet de la cortisone) en un langage simple, précis et logique afin que nous puissions parler la « même langue ». Bref : que cette spécialité du monde médical vous paraisse moins opaque.

Vous l’aurez compris : ce site est conçu pour ceux qui « souffrent » et qui ont souvent l’impression de se perdre dans le labyrinthe médical (ou « pseudomédical »).
À ce propos, je vous invite à découvrir le périple, somme toute assez banal, d’un « douloureux » qui vous ressemble peut-être : Itinéraire d’un adolescent blessé. Cet adolescent dut attendre 15 ans avant d’être compris et traité correctement. Aujourd’hui -avec les mêmes symptômes- il serait sûrement étiqueté comme fibromyalgique.

Vous comprendrez aussi, je l’espère, la différence entre un protocole d’examen technique (radio, scanner, IRM) et une hypothèse diagnostique qui doit émerger à l’issue d’une consultation bien menée et d’un examen clinique standardisé (exemple).

Vous pouvez bien sûr m’interpeller… J’essaierai de répondre !

Curriculum vitae

Parenthèse
Si, comme moi, vos aimez la mer, la nature,
la marche, le vent, les marchés, le regard qui se perd à l’horizon,
le soleil (plus souvent qu’on ne l’imagine), cliquez ci-dessous. À recommander…

Capture d’écran 2015-02-06 à 12.00.39

Pour les professionnels :
Sections protégées par un mot de passe : Le coin des pros + menu déroulant. Ces sections sont destinées aux kinésithérapeutes qui suivent (ou ont suivi) une formation complémentaire en Médecine Orthopédique selon le docteur Cyriax.

ACCUEIL

45 commentaires sur “ACCUEIL

  1. Lannoy dit :

    BONJOUR

    Pourriez vous me dire s il vous plait , après avoir eu 6 piqûres de cortisone pour lumbago les effets indésirables ?
    Je ne sais pas si c est du a ÇA mais j ai eu une absence en conduisant et j ai eu un accident
    seule sans gravité pour moi juste la voiture.
    CORDIALEMENT

  2. Anne dit :

    Bonjour
    Connaissez vous le Prurit brachioradial ? (Brp en anglais…) Merci

  3. Peeeee dit :

    Merci de bien vouloir éclairer ma lanterne.
    Cela fait deux ans que je souffre de douleurs epaule/cervicale j’étais une grande sportive et j’ai du tout abandonner.. même conduire me fait souffrir et je n’ai que 20ans. La médecine m’a abandonné, sous prétexte que j’étais tendue et que ça allait passer.. J’ai changé de médecin, je vais passer radio et echo de l’épaule dans pas longtemps. J’espère vraiment pouvoir revivre. Mon corps est ma prison.. J’ai vraiment mal vécu tout ça, surtout de ne pas être prise au sérieux en plus. Je me suis auto medicamenté, avec la weed mais au bout d’un moment ça me rend parano.. bref. L’espoir fait vivre.. je suis prête à tout pour retrouver mon énergie.. bien à vous, une voisine de la région

  4. myriam amara dit :

    Bonsoir
    C est myriam apres mon problème d epaule gauche j ai un problème de genou gauche: a 5 reprises mon genou s est bloque surtout qd je le pli, que je monte en voiture ou descends, qd j embraye ou qd jdescends ou monte des escaliers impossible de faire ces mouvements le genou se bloque et grosse douleur mais je peux marcher sans problème…et à chaque crise qui dure à peu pres 2 jours ça se guérit
    spontanément pendant le même temps et rebelote
    J ai vu mon doc qui ma prescrit irm que je passe à la fon du mois il pense à un problème de menisques…
    Qu en pensez vous?
    moi j ai peur que se soit un problème de tendon…(et oui j ai été traumatisée par la rupture de mon sus-epineux!!!)
    Merci
    Myriam

  5. DURR dit :

    Merci pour ce que vous tentez de faire. Car le médical face à ces problèmes en tous genres nous prend parfois pour des « menteurs ». J’ai déjà entendu des « c’est dans la tête » il est vrai que le stress agit sur les problèmes d’hernie, protusion, dos et ne facilite pas la guérison mais il ne fait pas tout à lui seul.

  6. Coustaut julie dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord merci d’être volontaire pour aider toutes ces personnes qui comme moi, se sentent seules avec leurs douleurs.
    Voici mon cas : actuellement à Bali pour passer mon divemaster de plongée (niveau de moniteur soit 2 mois de plongées tous les jours) ; j’ai du malheureusement arrêter ma formation après une entorse. Le 12 avril dernier, après une grosse chute je me suis fait une entorse. Mes amis m’ont conseillé du repos et de ne pas aller voir un docteur (1h de route de la ville où je suis) car ils supposaient juste une entorse malgré un pied bien gonflé et très bleu (hématome sous le pied et sur les côtés), malgré la douleur je pouvais marcher. J’ai attendu 10 jours et le 23 avril après avoir trop marcher j’ai supposé qu’il y avait un problème plus grave. Je suis donc allée faire une radio révélant une fracture de Jones. Depuis j’evite de marcher , j’utilise une botte de marché quand je dois me déplacer car je suis seule, et bien obligé d’aller manger matin midi et soir. Mes déplacements se limitent à ça. Le 13 mai je retourne faire une radio qui annonce que l’os n’est pas complétement consolider. Donc je suis toujours dans la même situation. Sauf que l’orthopediste n’a pas regardé mon pied, seulement la radio. Je reste dans mon lit la majorité du temps. Mais dès que je suis assise mon pied regonfle et devient violet bleu. Après 5 semaines cela m inquiète. J’ai décidé d’aller consulter à l’hôpital international qui est à 3h de route mais je dois attendre encore 1 semaine. Que pensez vous de ma situation ? J’ai très envie de reprendre la plongée. Et le 3 juin je dois sortir de Bali pour renouveler mon visa à Singapour donc je vais devoir marcher. Merci de me donner votre avis.
    Cordialement, Julie 33 ans

    • Tout d’abord merci d’être volontaire pour aider toutes ces personnes qui comme moi, se sentent seules avec leurs douleurs.
      Voici mon cas : actuellement à Bali pour passer mon divemaster de plongée (niveau de moniteur soit 2 mois de plongées tous les jours) ; j’ai du malheureusement arrêter ma formation après une entorse. Le 12 avril dernier, après une grosse chute je me suis fait une entorse. Mes amis m’ont conseillé du repos et de ne pas aller voir un docteur (1h de route de la ville où je suis) car ils supposaient juste une entorse malgré un pied bien gonflé et très bleu
      (hématome sous le pied et sur les côtés): hématome sous le pied = fracture
      Malgré la douleur je pouvais marcher. J’ai attendu 10 jours et le 23 avril après avoir trop marcher j’ai supposé qu’il y avait un problème plus grave. Je suis donc allée faire une radio révélant une fracture de Jones.
      Depuis j’évite de marcher , j’utilise une botte de marche quand je dois me déplacer car je suis seule, et bien obligé d’aller manger matin midi et soir.
      Vous ne pouvez pas déposer le pied par terre à cause de la fracture !!!!!!
      Mes déplacements se limitent à ça. Le 13 mai je retourne faire une radio qui annonce que l’os n’est pas complétement consolidé. Donc je suis toujours dans la même situation. Sauf que l’orthopédiste n’a pas regardé mon pied, seulement la radio.
      Pas nécessaire pour la fracture.
      Je reste dans mon lit la majorité du temps. Mais dès que je suis assise mon pied regonfle et devient violet bleu. Après 5 semaines cela m inquiète. J’ai décidé d’aller consulter à l’hôpital international qui est à 3h de route mais je dois attendre encore 1 semaine. Que pensez vous de ma situation ?
      Cela pourrait faire penser à un début de neuro-algo-dystrophie réflexe = lorsque vos jambes sous en l’air il faut bouger (en flexion/extension) votre pied ET consulter n’importe quel médecin pour commencer le traitement médical classique de la neuro-algo-dystrophie réflexe. En attendant votre RV.
      J’ai très envie de reprendre la plongée.
      Je comprends
      Et le 3 juin je dois sortir de Bali pour renouveler mon visa à Singapour donc je vais devoir marcher.
      Vous serez capable de vous déplacer avec des béquilles SANS poser le pied.

      Cordialement

      Yves

  7. severin dit :

    bonjour, d abord je dois vous dire que votre site est tres bien,bravo.

    après une blessure en gym au mois d octobre 2016 et une entorse choppart diagnostique ainsi que le tendon du talon étirer, ma fille de 8 ans a toujours très mal au pied. nous venons de refaire des radios plus échos et la on m annonce une rupture partielle du tendon d achille. on me dit de retourner voir mon généraliste et qu’elle ne doit pas pauser le pied a terre. mon médecin me dit tout le contraire du coup que faut il faire? l orthopédiste est prévu pour juin, en attendant j ai forcer le médecin ( un remplacant) a me prescrire des béquilles car il y a des jours ou ma fille ne peut pas posée le pied sans hurlée de douleur. oui je dit forcer car malgré les résultats des examens celui ci emet des doutes sur la douleur de ma fille qui marche sur la pointe du pied (position qu elle a prise depuis son accident de gym, et meme la kiner n y a rien fait). je ne sais pas quoi faire ,pourriez vous me dire si on peut la soulagée en attendant le rdv de l orthopédiste (le doliprane ne suffit pas toujours) et si oui ou non elle doit marcher. j’éspére avoir étais le plus précisse possible. dans l attente de vous lire. cordialement.

  8. Sakuma dit :

    J’ai découvert votre site par hasard, heureux hasard. Merci . Je suis dans un pays où l’on s’intéresse surtout à l’image qui apparaît sur l’écran . Vous lire m’a aidée .

  9. Bonjour on ma diagnostiquer une protrusion c4 c5 et un pincement c5 qui touche la médullaire j’ai essayer tout traitement rien à. Faire je n’en peut plus que puis-je faire et quel conséquence a long terme merci beaucoup sachant que j’ai des difficulté dans les geste quotidien

  10. Mimi dit :

    Bonjour
    Voilà je me suis fait opéré d une rupture de la coiffe des rotateurs y a 7mois et aujourd’hui je n arrive toujours pas à lever le bras au max et j ai l épaule qui monte problème de recentrâge de l épaule moi j ai l impression que c est mécanique mais mon chirurgien dit que non….Quels conseils me donnez vous? Quels exercices ? N existe t il pas un examen qui mette en évidence ce qui causerait le problème de élévation Gleno humerale?
    Merci

  11. BEN dit :

    Bravo à vous Yves, ce site est une mine d’or

    • Monsieur,

      Je vous remercie pour vos encouragements. Chaque info que je diffuse fut le fruit d’un long travail, d’une longue étude pour déjouer le piège des « évidences », des idées faciles et véhiculées depuis tant de temps.
      J’ai créé ce site d’abord pour permettre à mes patients de relire des infos difficiles à intégrer. Puis, étonnamment, la fréquentation de mon site a explosé et j’ai cru que je détenais là un outil pour résister au modèle en place, surtout en francophonie (les Scandinaves ont 50 ans d’avance). Mais rien ne semble pouvoir bouger avant longtemps. Les idées simples sont coriaces et notre métier ne rentre pas dans le système dominant : « idolâtrie de la technique et de l’imagerie ».
      Je continue donc, par conscience. Mais je n’ai plus d’illusions.
      De plus, je suis étonné que tant de gens de tous pays me posent des questions sans manifestement avoir lu les infos (sur mes posts) qui concernent leur pathologie. Ils souffrent, j’en conviens… Mais quand renonceront-ils aux questions bateaux qui demanderaient des réponses simples ?
      J’écris souvent que Mencken disait il y a plus de 50 ans : « A tout problème complexe il existe une solution simple, rapide… et fausse ».

      Merci encore pour vos encouragements.
      Cordialement

      Yves

  12. camille dit :

    Bonjour, j’ai 14ans
    Il y a plus de 2 ans j’ai eu une fracture de la malléole qui n’a pas été plâtré et depuis j’ai toujours mal (douleurs quotidiennes) j’ai passé énormément d’examens montrant un petit acroc au niveau du cartilage. Je suis allée voir un nouveau medecin qui n’a pas lu mon dossier en entier. Il me propose une infiltration pour sois disant réduire l’inflammation alors que j’ai passé une échographie de la cheville ne révélant rien d’anormal au niveau ligamentaire et inflammatoire.
    Qu est-ce que vous en pensez? Merci de me répondre rapidement

    • bianca60 dit :

      Bonjour, je suis en arrêt pour problèmes d’épaules la droite conflit sous acromial degeneratif et une legere bursopathie. La gauche syndrome de la voute sous acromiale en relation avec un bec acromial inférieur et une arthropathie hypertrophique acromio-claviculaire l’aspect est responsable d’une inflammation chronique du tendon supra épineux et d’une juriste sous acromiodeltoidienne pensez vous que ce soit du a mon travail je suis ash en milieu hospitalier et que sa peut être reconnue maladie professionnel, je doit me faire operer fin janvier je vous remercie d’avance pour votre reponse

  13. BERTOCCI dit :

    Bonjour monsieur ,
    tout d’abord merci pour l’intérêt que vous portez aux souffrants et bravo à vous !

    J’ai 61 ans et suis fibromyalgique depuis 30 ans > d’où tendinopathies à répétition (opérée d’épitrochléite, coude gauche , puis d’épicondylite coude droit , puis tendinite calcifiante épaule droite , bursite cheville gauche (toutes ces opérations m’ont soulagée et je peux me resservir de ces membres!!…alors que pendant 2 ans je ne pouvais presque plus me coiffer ou porter une assiette)

    L’an dernier opération du canal lombaire étroit ,+ hernie et enlevé deux larges morceaux d ‘ostéophytes + arthrodèse(greffe osseuse (sans cage…. )Mais je ne tiens plus debout sans ceinture lombaire et fatigue très vite même le temps d’une douche))

    Depuis + de 5 ans on m’a diagnostiqué(,cliniquement par un chirurgien,+ rhumatologue,+ radios ) des tendinites des moyens fessiers , qui m’empêchent de rester en position debout ou de marcher plus de 100m sans douleur (fesses …et hanches surtout)….Même la nuit , au repos les douleurs sont « brûlantes »!!!
    Je ne vous parle pas de toute la panoplie d’anti douleurs que j’ai pris au cours de ces 30 ans !!!

    Pour les moyens fessiers : ultrasons pendant des mois , massages profonds , ondes de choc ,30 séances de laser et même essayé biokinergie ,( proposé infiltration qui n’ont jamais eu d’effet sur mes autres tendinites !!!!)
    Mes trochanters sont calcifiés …

    Mon médecin me dit qu’on ne peux rien faire … malgré une souffrance continue et les calmants

    J’ai vu que cela s’opérait à Lyon et à Paris
    Mais cela me fait un peu peur ??…
    Je ne connais pas trop les suites de ces opérations(à part 6 semaines sans poser le pied et rééducation) et j’ai surtout peur de garder des séquelles à la marche ensuite ….

    Qu’en pensez-vous ?
    Pourriez-vous me donner votre avis ?
    Connaissez -vous des cas qui ont été guéris par ce genre d’opération ?
    Avec tous mes remerciements
    Bien cordialement
    Pascale

  14. Bonjour,

    Accident de voiture en 2001 et 2013.
    Radio: Entorse cervicale posterieure. Colonne droite mais légèrement déviée à gauche.

    Depuis 14 ans des douleurs cervicales…on s’habitue…ou pas.

    Mais depuis 2 mois, douleurs diffuses dans le corps. Picotement, fourmis, engourdissement du pied droit. Ca remonte au mollet. Au repos nickel. Debout et en changeant de position c’est comme si les muscles se cridpaient, comme si j’avais des courbatures. Je peux marcher, je peux bouger mon pied mais ces sensations d’alourdissement me rendent folle.
    Ca vient jusqu’au genou en partant de la cheville.

    Fait 5 séances de kiné, elle m’a fait crquer 3 vertèbres… je regrette, j’ai l’impression que c’est depuis que mon pied disjoncte.

    rhumato me diagnostique fibromyalgique. La neuro trouve le bilan normal et penche pour une dépression.

    En attendant je suis sous redomex et beafact.
    Mais ca ne va pas mieux.

    Je vois demain un podologue. Un ostéopathe pourrait m’aider????? Un chiro????

    Dois je demanderair des irm et scan?

    Merci d’avance pour votre réponse… je suis perdue….

  15. LARAICHE dit :

    bjr, opérée d’une PTH Gauche en 2005 aucun problème, opérée de la PTH droite en Septembre 2016, plus de douleur, mais à la marche, j’ai utilisé la béquille gauche, et c’est celle là qui me fait mal, de plus, j’ai arrêté la rééducation, car après un vélo de 10 mn, force 7 j’ai mis une semaine à me rétablir des douleurs, puis le tapis de marche 5 à 10 minutes, et au moment ou le chariot est en pente ascendante, j’ai très mal subitement aux lombaires, idem pour les tapis de marche des supermarchés, la douleur lombaire revient, est-ce un basculement des L4 L5 et que faire concrètement, le CORTANCYL 20 mg sur 8 jours peut il calmer ou une infiltration ??

    Merci pour la réponse. Cordialement.

  16. Fernandes dit :

    Bonjour ,
    Tout à commence en 2014 suite à une IVG qui s est très mal passée , j ai commencé à avoir des douleurs insupportables sur tout le corps , ainsi que des crises de vertiges insupportables ‘ nausees et troubles visuels , on a commencé à me dire que c était de la spasmophilie pour ensuite m annoncer que j avais une fibromyalgie . J ai tenu ainsi une année avec 12 médicaments à prendre tels que atarax laroxyl anti douleur primperan etc etc , je ne peuvais plus rien faire ni marcher c était mon mari qui M emmenait aux WC m habillais et me nourrissait , jusqu au jour j ai un peu gueuler sur les médecins et j ai été voir un orl qui M as mis sous betaserc et tanganil sans trop me dire ce que j avais encore six mois de calvaire , j ai pris l initiative d aller voir un rhumatologue puisque mon médecin traitant m à annonce ne plus rien pouvoir faire pour moi , après un irm des sacro iliaques on m à annonce que j avais une spondylarthrite ankylosante encore une fois on m à mis sous traitement mais rien y fait les vertiges étaient de plus en plus insupportables ainsi que les douleurs , on m à diagnostiqué une nevralgie d arnold, infiltrations et tout le blabla mais pas d amélioration il y a 4 mois j ai été voir un nouveau orl qui M à diagnostiqué la maladie de meniere je suis sous betaserc et tanganil mais pas d amélioration je voit aussi un kine et un ostéopathe pour de la réduction vestibulaire et pour la nevralgie d arnold . Rien y fait je vit un calvaire je ne sait plus quoi faire

  17. Jonathan dit :

    Bonjour
    Je souffre de contracture entre omoplate et colonne vertébrale jai des contracture dans tous dos emg montre que j’ai une atteinte c5 c6 c7 sur les irm radio on voir rien toujours aussi douleur et peut pas bouge bras et les ostéopathie me dise il y a les vertébrale du cou bloqué mais les examins montre rien chez plus quou faire

    • Bonjour,
      Des problèmes semblables au vôtre ont souvent été abordés sur mon site. Je vous engage donc à lire attentivement ce qui concerne les cervicalgies et les questions/réponses dans les rubriques « commentaires ».
      Cordialement

      Yves

    • Vous dites que les examens ne montrent rien alors que vous écrivez : « j’ai une atteinte c5 c6 c7 sur les IRM ». C’est donc de cette pathologie qu’il faut s’occuper. Je ne peux détailler ici toutes les stratégies qui pourraient vous aider, mais il faut partir de cette atteinte C5 C6 C7 et ne pas s’occuper de vos raideurs et contractures.
      cordialement

      Yves

  18. Françoise LOOTENS dit :

    Bonjour,

    Depuis près d’un an je souffre de l’épaule droite une tendinite, j’ai fait 30 séances de kiné qui n’ont donné aucun résultat, sauf si je suis au repos (mais vraiment sans rien faire) je souffre moins. J’ai donc passé une IRM et en fait il s’agit :

    d’une tendinose du tenson supra épineux associé à une rupture transifixiante focale de la partie antérieure et distale du tendon s’étendant sur 4 mm de largeur de le longueur.
    Trophicité normale des muscles de la coiffe des rotateur.
    Minime arthrose
    Lame d’épanchement liquidien au sein de la bourse sous acromio deltoîdienne qui mesure 3,8 mm d’épais. maximale.
    Epanchement liquidien modéré au sein de la gouttière bicipitale.

    Que me conseillez vous de faire ? d’après le radiologue dû à l’usure j’ai 63 ans et me demande de voir une chirurgien pour avoir son avis.
    Qu’en pensez vous ? Je pensais voir un ostéopathe. Je suis contre les infiltrations.

    Merci

    • Madame,

      Il y aurait beaucoup de choses à dire sur votre problème, mais j’en ai déjà beaucoup parlé dans d’autres réponses que vous trouverez si vous prenez le temps de lire.
      Vous dites que vous allez rencontrer un ostéopathe… (???) j’ai souvent aussi abordé ce sujet qu’on peut résumer en deux mots : l’ostéopathie fait partie de l’histoire de la médecine, mais-aujourd’hui– elle a surtout sa place au musée.
      Quant à votre point de vue sur les infiltrations, que voulez-vous que l’on vous dise ? Personne, pas même les « professionnels » ne sont « pour » les infiltrations. Cependant les infiltrations font partie de la boîte à outils des soignants de l’appareil locomoteur au même titre que les anti-inflammatoires ou les injections d’anesthésiques. Être opposé radicalement aux infiltrations n’augure rien de bon pour un dialogue fructueux avec le corps médical. En effet, si vous n’avez pas d’anomalie anatomique de l’acromion, il y a beaucoup de chance que des infiltrations bien menées soient la seule solution et pourraient empêcher une opération dans quelque temps. Votre problème est très fréquent et vous aurez beaucoup de bénéfice en prenant le temps de lire certains posts sur mon site et beaucoup de questions/réponses qui m’ont pris beaucoup de temps.

      Cordialement (et comme toujours gracieusement).

      Yves

    • LARAICH dit :

      BONJOUR, DOMMAGE CAR AVEC UNE TENDINITE DE L’EPAULE GAUCHE EN 1994,, UNE INFILTRATION D’ALTIM DEPUIS ET A CE JOUR PLUS RIEN;

  19. J. MARTIN dit :

    Bonjour monsieur,

    Tout d’abord je tenais à vous remercier pour vos recherches continuelles ainsi que pour l’ensemble des informations et recommandations que vous partagez avec nous les internautes à travers votre blog que d’ailleurs j’ai parcouru avec attention.

    Je ne sais pas par ou commencer. J’ai expliqué tellement de fois le problème que rencontre mon épouse, que nous avons en avons perdu l’espoir de trouver la voie de la guérison.

    Ma femme souffre de douleurs insupportable au niveau de la nuque et des trapèzes provoquant comme des contractures musculaires ces douleurs qui irradient à la fois son crane occasionnant comme une grande pression mais aussi descend tout le long de ses bras jusque dans les doigts.

    Cette douleur peut tout aussi bien apparaitre sur le coté gauche ou coté droit du corps.

    Nous avons effectué une batterie d’examen (radio irm échographie) vu des spécialistes en France ( neurologues orthopédiste rhumatologue ostéopathe chiropracteur ) ils ne décèlent rien d’anormale ou les manipulations la soulagent que très brièvement moins de 24H.

    Pour eux ils s’agit d’anxiété et de stress nervosité uniquement qui provoquent ses tensions musculaires. Nous avons donc essayé l’acuponcture et la mésothérapie qui de même que les manipulations ne la soulage que très peu.

    Elle a été mise sous loraxyl pendant 6 mois. cela n’a absolument rien changé concernant les douleurs, on lui prescrit des antalgiques puissant qui la font dormir mais ne soulagent pas ses douleurs les massages ne marchent pas ou presque.

    Notre vie est vraiment devenue difficile, sa vie personnelle et professionnelle est vraiment affectée elle a arrêté son emploi de bureau car la position immobile toute la journée était une torture pour elle.

    Nous sommes arrivé à un point ou nous avons même essayé d’aller voir des guérisseurs soit disant très « réputés » et comptons aller voir un magnétiseur et un hypnotiseur à notre retour si aucune autre solution s’offre à nous (nous sommes prêt à tout essayer et je ne veux pas perdre espoir et confiance devant elle).

    Dernièrement Je l’ai inscrite au sport et à la piscine qui la soulage un certain temps, mais dès qu’elle s’arrête et se pose un peu le soir ou la nuit la douleur revient pour ne plus la quitter.

    Actuellement elle devient dépressive elle à envie de reprendre le cours de sa vie normal mais dans ces conditions c’est plus qu’improbable que cela fonctionne.

    Nous ne savons plus quoi faire de plus nous sommes expatriés au Gabon donc pas régulièrement en france.

    Auriez vous des pistes à nous soumettre des médecins à nous orienter ? nous serons de retour en France au mois d’aout et totalement mobile.

    Merci de bien vouloir nous aider je compte vraiment sur vous ainsi que les internautes pour nous aider et nous éclairer.

    • Ma femme souffre de douleurs insupportable au niveau de la nuque et des trapèzes provoquant comme des contractures musculaires ces douleurs qui irradient à la fois son crane occasionnant comme une grande pression mais aussi descend tout le long de ses bras jusque dans les doigts.
      Cela oriente bien évidemment vers la colonne cervicale.
      Cette douleur peut tout aussi bien apparaitre sur le coté gauche ou coté droit du corps.
      Nous avons effectué une batterie d’examen (radio irm échographie)
      Il serait intéressant d’obtenir le protocole de l’IRM
      vu des spécialistes en France ( neurologues orthopédiste rhumatologue ostéopathe chiropracteur ) ils ne décèlent rien d’anormale ou les manipulations la soulagent que très brièvement moins de 24H.
      Cela me semble peu probable, mais souvent l’examen clinique (les tests réalisés au cabinet) sont peu ou mal réalisés. De plus, on ne « manipule » pas sans avoir un objectif, donc une piste diagnostique.
      Pour eux ils s’agit d’anxiété et de stress nervosité uniquement qui provoquent ses tensions
      L’anxiété est un facteur inévitable quand on souffre, surtout depuis longtemps sans explication consistante. Cependant, l’anxiété ne peut pas provoquer le tableau que vous décrivez.
      alors nous avons essayé l’acuponcture
      Peu de chance d’efficacité
      et la mésothérapie
      Idem
      de même que les manipulations
      Pas de manipulations sans hypothèse diagnostique.
      Elle a été mise sous loraxyl pendant 6 mois. cela n’a absolument rien changé, on lui prescrit des antalgiques puissant qui la font dormir mais ne soulagent pas ses douleurs
      Il faut en tout cas, au moins, continuer à tenter de diminuer les douleurs.
      les massages ne marchent pas ou presque.
      Si vous relisez nombre de mes articles, vous comprendrez pourquoi. Ce fut d’ailleurs un des motif fondamental qui me fit commencer à construire progressivement ce site. En effet, cela fait 60 ans déjà qu’il est prouvé que les massages n’ont pas de fonction thérapeutique.
      Notre vie est vraiment devenue difficile, sa vie personnelle et professionnelle est vraiment affectée elle a arrêté son emploi de bureau car la position immobile toute la journée était une torture pour elle.
      Je comprends bien. D’autant qu’on prétend la soigner pour une pathologie qu’on ne nomme pas. Pas de traitement sans hypothèse diagnostique.
      Nous sommes arrivé à un point ou nous avons même essayé d’aller voir des guérisseurs soit disant très « réputés » et comptons aller voir un magnétiseur et un hypnotiseur à notre retour si aucune solution s’offre à nous.
      Dernièrement Je l’ai inscrite au sport et à la piscine qui la soulage un certain temps, mais dès qu’elle s’arrête et se pose un peu le soir ou la nuit la douleur revient pour ne plus la quitter.
      Effectivement, le repos n’est pas une bonne idée.
      Actuellement elle devient dépressive elle à envie de reprendre le cour de sa vie normal mais dans ces conditions c’est plus qu’improbable que ça fonctionne.
      Nous ne savons plus quoi faire de plus nous sommes expatriés au Gabon.
      Auriez vous des pistes à me soumettre des médecins à nous orienter ? nous serons de retour en France au mois d’aout et totalement mobile.
      Non. Et malheureusement l’approche pragmatique de ces problématiques tend à disparaître en France et, progressivement, en Belgique aussi contrairement aux pays scandinaves.
      Cordialement
      Yves

      • Jeremy MARTIN dit :

        Merci de votre réactivité et de vos réponses bien qu’ elles ne m’apportent aucun début de solution. J’entends bien et j’ai bien compris que le repos et les massages ne sont pas de bonnes idées… mais alors que faut il faire ? Quelles sont les bonnes idées à mettre en place ? C’est la question centrale car jusqu’à aujourd’hui aucune réponse utile ne nous à été apportée. Devons nous nous attendre à ce qu’elle vive dans cette état tout au long sa vie ?? A à peine 25 ans c’est un avenir bien sombre qui l’attend si aucune autre alternative ne s’offre à elle. Personne jusqu’à aujourd’hui n’a était capable de découvrir la provenance profonde de cette douleur… (Je vous transmets par mail les analyses et irm effectuées). Lorsqu’elle vous explique la sensation qu’elle ressent a l’intérieur de son corp elle a le sentiment d’avoir un nerf coincé quelque part source de se déséquilibre physique. êtes vous disponible mi août est il possible de prendre rendez-vous avec vous ? Vous parlez des pays scandinaves avez vous des adresses à nous recommander ? Mon unique priorité est la santé de mon épouse nous irons ou il.sera nécessaire d’aller pour son bien être. Nous sommes prêt à tout entreprendre nous avons simplement besoin d’une personne qui nous guide. Merci à vous.

        • Véronique dit :

          Bonjour Mr. Seghin,

          Je suis arrivée par hasard sur votre site, j’ai parcouru les articles concernant les cervicalgies et je suis restée… sans voix. Quel soulagement après avoir parcouru quelques commentaires de ne plus me sentir seule face à mes douleurs!

          Je me retrouve tout particulièrement dans le commentaire laissé plus haut de Mr. Jérémy Martin au sujet de sa femme.

          • août 2013 : traumatisme cervical

          • depuis 2014 : cervicalgies, tension au niveau du crâne et des yeux en cas de crise plus forte
          (Radios, IRM –> tout était normal)
          J’ai vu des neurologues, kiné, ostéopathe (plusieurs) –> aucune amélioration

          J’ai suivi un traitement chiropratique pendant 1 an (manipulations puis tractions). A raison d’une séance de tractions par semaine pendant 2 mois puis une toutes les 2 semaines j’étais soulagée entre les séances.

          Mais ce répit est à présent révolu…

          • depuis mai 2016 :
          -douleur permanente au milieu de la nuque du côté droit, irradiant dans l’épaule, parfois ressentie dans le petit doigt
          -sensation de trouble circulatoire dans le bras droit, la main droite devient froide
          -paresthésie, plus prononcée du côté droit (main et pied) mais quelques fois ressentie à gauche également
          -tension au niveau du crâne et des yeux très forte
          -fatigue très prononcée
          –> Diagnostic de mon médecin généraliste: surmenage, somatisation,…

          Je suis à présent en arrêt de travail depuis 4 semaines, sans ressentir la moindre amélioration.
          J’ai arrêté le traitement chiropratique, il n’y a eu aucune amélioration lors des dernières séances de tractions, le contraire s’est même produit: aggravation des douleurs…
          La radio des cervicales n’a rien montré, résultat de l’IRM lundi prochain.

          Petite précision: je n’ai pris depuis le début de ces problèmes aucuns médicaments. N’ayant aucun diagnostic avancé je me refuse à surcharger mon foie par la même occasion.

          J’ai 38 ans et je souhaite vivement trouver des pistes en voie d’une amélioration de mon état. J’habite en France mais j’irais où bon il sera nécessaire d’aller.

          Un grand bravo pour votre site et le temps que vous y consacrez.
          Bien cordialement,
          Véronique

          • Donc vous avez 38 ans et cela élimine certaines pathologies (notamment des trous de conjugaison)

            Août 2013 : traumatisme cervical
            – élément très important = suspicion de whiplash et d’entorseS cervicaleS.

            •depuis 2014 : cervicalgies, tension au niveau du crâne et des yeux en cas de crise plus forte
            (Radios, IRM –> tout était normal)
            – Attention à ces conclusions. Il faudrait voir les images et lire les protocoles. Par exemple : une rectitude cervicale est probable (à cause du traumatisme) et peut aider à poser le bon diagnostic. Par exemple : de petits bombements discaux sont probables et tout aussi utiles à connaître. À voir donc.

            •depuis mai 2016 :
            –douleur permanente au milieu de la nuque du côté droit, irradiant dans l’épaule, parfois ressentie dans le petit doigt
            — sensation de trouble circulatoire dans le bras droit, la main droite devient froide
            — paresthésie, plus prononcée du côté droit (main et pied), mais quelques fois ressentie à gauche également
            — tension au niveau du crâne et des yeux très forte
            — fatigue très prononcée
            –> Diagnostic de mon médecin généraliste : surmenage, somatisation…

            – Après un traumatisme et avec ce que vous racontez, on doit penser d’abord à un trouble mécanique qu’il faut cerner, puis traiter. Il y a, de toute façon, des éléments de névralgie cervico-brachiale (que vous ne pouvez pas « inventer »).

            Je suis à présent en arrêt de travail depuis 4 semaines, sans ressentir la moindre amélioration.
            J’ai arrêté le traitement chiropratique, il n’y a eu aucune amélioration lors des dernières séances de tractions, le contraire s’est même produit : aggravation des douleurs…
            – Les tractions n’aident qu’en cas de protrusion molle, mais vous devriez être plus jeune. De plus, on ne pratique aucune technique si on ne pose pas d’abord une hypothèse diagnostique.

            La radio des cervicales n’a rien montré, résultat de l’IRM lundi prochain.
            –Même remarque que plus haut !!!

            Petite précision : je n’ai pris depuis le début de ces problèmes aucun médicament. N’ayant aucun diagnostic avancé je me refuse à surcharger mon foie par la même occasion.

            Essayez quand même des anti-inflammatoires (car il y a toujours une composante inflammatoire dans ce genre de problème) + des antidouleurs (Dafalgan) non seulement pour diminuer la douleur, mais aussi parce qu’en obtenant plus de confort vous bougerez plus naturellement, ce qui est bénéfique pour l’autotraitement.

            cordialement

            Yves

            • Véronique dit :

              Merci beaucoup pour votre réponse ainsi que pour votre rapidité!

              Vous dites: « on doit penser d’abord à un trouble mécanique qu’il faut cerner, puis traiter. »
              Je suis tout à fait d’accord avec vous.

              J’ai vu en 2013-2014 bon nombre de spécialistes… Au bout d’une année -d’errance devrais-je rajouter- le seul traitement qui me soulagea enfin fût le traitement chiropratique (le chiropracteur avait en 2014 émis l’hypothèse d’un pincement C1-C2 –> il procéda à des manipulations cervicales hautes, puis comme le trouble au niveau des yeux ne s’améliorait pas il évoqua un tassement C0-C1 –> tractions).
              Malheureusement depuis mai 2016 les autres symptômes sont apparus et ce traitement ne fonctionne plus.

              J’ai dû laisser les radios avec mon dossier au cabinet d’imagerie, je les récupère mercredi prochain avec le résultat de l’IRM. Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, je souhaiterais vous recontacter à ce moment-là afin d’avoir votre avis par rapport aux radios.

              En attendant je vais prendre comme vous le conseillez des anti-inflammatoires et du Dafalgan.

              Et m’empresser d’écouter « Sur les épaules de Darwin, sur les épaules des géants »

              Merci pour votre temps,

              cordialement,
              Véronique

  20. Denyse DEBAIZE dit :

    Je dois avoir une infiltration pour un syndrome de Maigne ; Est-ce que je dois respecter une période de repos après cette infiltration ? Si oui, de quelle durée ? Merci.

  21. Patrick dit :

    Bonjour,

    J’ai 51 ans, pratiquant la course à pied depuis 25 ans. Je souffre de sciatalgie côté droit depuis septembre 2015, les douleurs se font sentir principalement dans la fesse et dans le mollet côté extérieur. Pas de problèmes durant le sommeil, par contre, le plus dur se situe au lever et en début de matinée, et aussi le fait de rentrer dans la voiture. Sinon, cela ne m’empêche pas de courir et la douleur s’atténue en course (mais j’y vais prudemment…), et en mouvement d’une manière générale. J’ai eu des épisodes de picotements jusque dans le pied, mais beaucoup moins fréquents ces dernières semaines. La douleur a été variable d’un jour à l’autre, raison pour laquelle j’ai tardé à consulter : j’ai fait mes 9 séances de kiné + ostéo en décembre, il y a eu un mieux en janvier et puis une forte douleur est survenue dans le bas du dos en effectuant un « faux-mouvement » fin janvier…J’ai alors fait un scanner et une radio de la colonne lombaire et du bassin dont voici les conclusions : scanner « discopathie et arthrose interapophysaire postérieure pluri-étagée. En L4-L5, sténose canalaire significative et protrusion postéro-latérale droite entrant en contact avec la racine L5 droite intracanalaire. En L5-S1, débord disco-ostéophytique postero-latéral droit, entrant en contact avec S1 droite intracanalaire. radio : Discret pincement L5-S1 et dégénérescence discarthrosique avec ostéophytose au niveau L2-L3. Bascule de 20mm du bassin au dépens du côté droit : à bilanter…Je précise qu’au moment de la radio, j’avais assez mal et me suis sans doute mis dans une posture « antalgique », qui a du fausser la mesure de la bascule…20mm de différence entre les 2 jambes me semblent énorme, d’autant plus que j’avais fait une radio il y a 15 ans où l’on m’avait détecté une différence « légère » ( je n’ai malheureusement plus ce protocole ). Toujours est-il que j’ai recommencé sur base de ces résultats la kiné, mon kiné ne voulait pas croire à l’erreur de mesure, et m’a conseillé de porter une semelle; il m’a aussi obtenu un RVs rapide chez un orthopédiste spécialisé dans le dos, qui non-plus ne m’a pas entendu quant à l’erreur de mesure, il m’a prescrit une semelle d’1cm et des infiltrations… j’ai mis ces prescriptions au placard pour le moment et je suis retourné voir l’ostéopathe qui a pris une mesure de ma bascule de bassin à l’aide d’un appareil laser : résultat : 10 mm de différence au lieu de 20 !!!! , et l’axe de ma colonne était bien vertical. Il a refait une mesure avec une talonnette de 6 mm que j’avais testé sur quelques jours, montrant qu’une déviation se mettait en place au niveau cervical, ce qui à terme aurait fait plus de dégâts que de bénéfice si j’avais porté une semelle d’1 cm…Donc, exit la semelle ! En terme d’injection, j’ai débuté une série d’injections en sous-cutanée au niveau lombaire de produits homéopathiques biorégulateurs ( ce sont des produits composites, qui ont et qui font encore l’objet d’études ), pas encore assez connus par la médecine classique, mais déjà régulièrement utilisés en médecine sportive, sans effets toxiques pour l’organisme. Ces produits visent à réduire la douleur arthrosique pour l’un, et à soutenir la guérison discale pour l’autre. Les 2 premières injections m’ont apporté un bénéfice en terme de douleur, mais elles sont à répéter ( série de 10 ) pour un effet durable, et à répéter par une nouvelle série après quelques mois…Mais au moins, on évite les effets secondaires. Le tout est accompagné d’exercices ( gainages, etc.. ). Voilà, j’espère que mon expérience peut en aider quelques-uns. Je suis moi-même preneur de conseils et d’avis de professionnels de la santé….

    • Patrick dit :

      Oups ! J’ai oublié de préciser que je ne prends des médicaments chimiques qu’occasionnellement, histoire de ne pas m’intoxiquer : par exemple un paracetamol ou un diclofenac retard ( AINS ) – j’en ai pris 3 sur un mois de temps, en prévision d’une journée qui me demandait de rester debout et immobile pendant un certain nombre d’heures – ce que mon dos n’aime pas !

    • Caron jean claude dit :

      Merci et bravo pour votre altruisme.
      Je souffre d’une sciatique . J’ai vu mon médecin un kinésithérapeute un acupuncteur un Etiopathe un orthopédiste et j’ai une douleur (assis) à l’ischion une faiblesse musculaire jambe droite. D’après le neurologue j’ai des racines nerveuses abîmées je voudrais savoir si je peux prendre des médicaments pour me soulager j’ai quatre Stents qui ont été posées en 2010 trois et un en 2014 puis je prendre des inflammatoires ou du Doliprane ?

      • Monsieur,
        Je vous remercie pour vos encouragements.
        Vous dites : « j’ai une douleur (assis) à l’ischion une faiblesse musculaire jambe droite. D’après le neurologue j’ai des racines nerveuses abîmées »
        Une douleur assis à l’ischion peut faire penser à beaucoup de choses en dehors des racines nerveuses :
        -Bourse ischiatique, tendinite ou déchirure des ischio-jambiers. La douleur de la bursite peut se provoquer à la palpation et se confirmer par échographie.
        -L’atteinte des muscles ischio-jambiers peut se manifester par une douleur lorsqu’on vous demande de plier la jambe et qu’on vous en empêche [= test résisté], si soupçon : échographie peut confirmer.

        des racines nerveuses abîmées

        = diagnostic trop vague. Il faut au moins que le test de Lasègue soit positif (dans le bas de ce post : https://orthopedie-pour-tous-vos-douleurs.com/lombalgies-sciatique/

        Pour le reste : sans diagnostic, pas de traitement.
        Cordialement
        Yves

      • LARAICH dit :

        BONJOUR, POUR UNE SCIATIQUE QUI A DUREPLUS DE 4 MOIS, APRES UNE IMMOBILISATION TOTALE LES PREMIERS JOURS IL N’Y A QUE CORTANCYL 20 mg QUI DES LE DEBUT M’A PERMIS DE ME REDRESSER, J’EN AI PRIS PENDANT 2 MOIS, PLUS AUCUNE DOULEUR, J’AI MEME PU MARCHER AVEC UNE BEQUILLE ALLER AUX TOILETTES? ELIMINE LES COUCHES LA NUIT, J’AI 70 ANS, L’EFFET DU VISAGE BOUFFI LA PRISE DE POIDS ET TOUTES LES BOSSES DU BISON ET AUTRES GROSSEURS ONT DISPARU EN UN MOIS. BON COURAGE, YA QUE CORTANCYL D’EFFICACE ET DE RAPIDE PAR CONTRE PERTE DE SOMMEIL PRENDRE DES COMPRIMES PHYTO POUR DORMIR.

  22. samantha dit :

    Bonjour Monsieur Seghin si vous pouviez m’aider un peu svp, voilà j’ai ma fille de 8 ans qui a mal au jambe depuis 2 mois et demi sa a commencé par une douleur a l arriere du genoux gauche et une douleur a l’aine droite a force de marcher quelque pas elle est arriver a ne plus poser son pied gauche tellement elle avait mal au talon radio et echo n’ont rien révélées ainsi que la vitesse de sedimentation
    , seul le repos de quelques jours a fait passé la crise meme si elle ressentait de minime
    douleur elle pouvait tout de même vaquer a
    ses activer ainsi que le sport 2 h de judo et 2h
    de sport a l’ecole, ensuite une autre crise et
    arriver 1mois et demi apres la premiere nous
    avons vu cette fois un pediatre au lieu de mon
    generaliste qui pense a sever puisque lorsque
    il touche au niveau du talon cheville grosse
    douleur, il nexclue pas aussi l arthrite juvenil
    même si pied froid sans gonflement, il nous a
    fait passet une irm des talon le droit qui lui fait
    peu mal rien a signalé et sur le gauche tres discrète cellulite inflammatoire sous cutanée
    plantaire postérieure et petite reaction
    hydarthrosique de la tibio-astragalienne.
    Examen normal par ailleur, une prise de sang
    a nouveaux revele une vs a 14 et 33 la 2ieme
    heure donc un peu élevés et un taux d
    anticorp anti nucléaire a 80 pile au seuil de
    positivité le pediatre lui en prescrit une autre
    pr vérifier si pas d augmentation parcequ elle
    a un vitiligo sur une partie du corp depuis 4 ans dou peut etre ce petit taux d anticorp, j’aimerai votre avis svp Mr Seghin en attendant les nvx resultat sanguin et le rdv du rhumatologue

    • Bonjour,

      Ce serait ma fille, je persévérerais en suivant la piste rhumatologique avant tout.
      Cordialement

      Yves

      • samantha dit :

        Bonjour merci pour votre réponse, je viens de voir que je ne suis pas sur la bonne page sur la maladie de sever, donc oui nous attendons le rdv avec un pediatre rhumatologue a Neker, mais j’aurai voulu savoir si la maladie de sever pouvait donner des douleurs jusqu’à l’aine? On voit bien que tout vient du talon vendredi dernier elle a fait de la corde a sauter et et rentré toutde suite en crise elle n’a pas pu aller a l’ecole pendant quequelque jours repos obligé.

        • La maladie de Sever ne peut pas donner de douleurs qui remontent au-dessus du tendon d’Achille !!!
          Sauter à la corde = impacts répétés = possibilité que des phénomènes inflammatoires, existant sur les articulations portantes (jambe), augmentent.
          Cause à chercher = rhumatologue

          Yves

  23. bianco dit :

    bonjour j’ai 37 ans j’ai une polyarthrite depuis 3 ans et j’ai depuis 3 jours une névralgie cervicale bronchiale qui ne s’arrange pas je n’en peux plus chaque jour c’est autre chose mes muscles me font mal chacun après l’autre s.o.s

  24. Liliane DEVAL dit :

    Bonjour docteur,
    J’ai 66 ans. à la suite d’un choc direct sur le long biceps, des radios et une échographie ont conclu à une synovie du long biceps et une bursite sous acromio- deltoïdienne et mis en évidence une sub luxation ancienne de l’épaule avec épaississement de la bourse synoviale et une encoche relativement importante de la tête de l’humérus (conséquence d’une chute de cheval avec fracture de la clavicule il y a 30 ans). mon généraliste m’a prescrit des anti- inflammatoires à deux reprises, sans résultat probent. J’entame 12 séances de kinésithérapie et m’interroge sur les mouvements qu’on me fait faire : la kine me soulève à plusieurs reprises l’épaule au maximum, ce qui engendre des craquements dans l’épaule (douleur supportable). Après cette séance, la douleur était plus vive qu’avant et perdure, devenant insupportable la nuit. Je m’interroge donc sur le déroulé du protocole de soin et me demande si je dois attendre la fin des séances de kiné avant que mon médecin ne me prescrive des infiltrations en l’absence de résultat.
    Je vous remercie par avance pour les conseils que vous pourrez me donner

  25. PAUC dit :

    Ci-après le message que je vous ai transmis par mail et auquel vous avez gentiment répondu. Avec mes remerciements.

    Docteur,
    >
    > Je me permets de vous adresser ce message suite à la consultation de votre site.
    >
    > Agée de 66 ans, j’ai chuté dans mon escalier il y a 3 mois. Après quelques jours où j’ai plutôt été gêné par quelques hématomes, j’ai ressenti une douleur au niveau du biceps droit qui s’est rapidement étendue jusqu’à l’épaule. Cette douleur continue m’empêche de lever le bras au-dessus de l’horizontale et de faire un mouvement vers l’arrière. Impossibilité par exemple d’agrafer un soutien-gorge.
    >
    > Je vous joins le résultat de l’échographie que j’ai passée il y a quelques semaines.
    >
    > Mon médecin traitant m’a prescrit 10 jours d’anti-inflammatoires qui m’ont légèrement soulagé durant le traitement, suite à quoi ma gêne ne fait que s’accroitre.
    >
    > Cette personne qui avait ma confiance, lorsque je lui ai parlé de séances de kinésithérapeute, m’a dit que cela ne servirait à rien puisque ça n’avait rien à voir avec l’épaule ce qui me semble en totale contradiction avec le résultat de mes examens.
    >
    > Le repos, bras en écharpe collé au buste, ne m’apporte aucun soulagement.
    >
    > Je vous remercie de bien vouloir me transmettre vos conseils, consultation d’un Rhumatologue, infiltrations, Kiné, …
    >
    > Bien cordialement,
    >
    > Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s