J’ai mal…

Ce le fut sans doute de tout temps, mais « cela » s’empire : on mélange tout (peut-être parce que tout semble désormais trop complexe).
Car, aujourd’hui, en écoutant la voix populaire et même certains médecins, le fameux « stress » (notion extrêmement mal comprise) serait le facteur essentiel responsable de vos douleurs.

CCF26022006_00006 - copie

Dans les années 50, Brassens disait : « On fait beaucoup de confusions mentales à notre époque ».
Presque au même moment, James Cyriax (chirurgien orthopédiste qui avait décidé de ne plus opérer pour s’occuper des échecs de la chirurgie et de tous les gens qui souffraient sans qu’un diagnostic soit posé) jetait les bases d’une branche de la médecine qui n’existait pas et qui n’a pas encore trouvé sa place dans tous les pays dits civilisés.
Le docteur James Cyriax qui disait (en pensant « mécanique, articulations, tendons, muscles ») :
« La réponse à la question se trouve à l’intérieur du patient ».
Sous-entendu : « et non à l’intérieur de systèmes de pensée poétiques ou séduisants » qui commençaient déjà à montrer le bout du nez comme l’ostéopathie.

Plus de 60 ans ont passé…
… aujourd’hui, lorsqu’on souffre de douleurs musculaires ou articulaires, on pense presque automatiquement que le stress est LE coupable.
Et le nombre de fibromyalgiques explose.

« A-t-on mal parce qu’on est stressé ? » « Est-on stressé parce qu’on a mal  ?»  Ou serait-ce une alchimie délicate entre les deux ?
Ces questions valent qu’on s’y arrête et vous concernent, vous, patients.

Le « soignant », de son côté, devrait avant tout répondre à UNE SEULE question : cette personne qui a mal souffre-t-elle d’un trouble mécanique que je peux identifier et, par là, tenter de traiter ?
Il devrait être impitoyable avec lui-même et n’évoquer une cause « psychosomatique » qu’en « désespoir de cause ».
Autrement dit : temps qu’il pourrait y avoir l’ombre d’un soupçon d’une cause anatomique (mécanique) à la douleur du patient, le soignant ne devrait jamais évoquer une cause psychosomatique même si le patient l’y invite.

Car, on le sait depuis longtemps : si le stress participe à l’intensité de la douleur c’est seulement en abaissant notre seuil de sensibilité à la douleur.
SANS PLUS !

Si vous n’en êtes pas persuadé, tentez l’expérience du personnage qu’incarne le génial Michel Serrault.

Pourquoi Michel Serrault nous fait-il rire autant ?
D’abord il suscite notre empathie et nous avons mal avec lui.
Ensuite il insiste et nous avons envie qu’il enlève TOUT DE SUITE ces chaussures qui lui (nous) font si mal. Mais cela dure… Et nous souffrons de plus en plus de sa douleur et de sa bêtise… Nous pensons qu’« il suffirait que… ». Mais cela dure et nous sommes au calvaire. Puis (enfin) nous sommes soulagés avec lui. Car effectivement « il suffisait de ».
Serrault nous a emmenés dans sa douleur et sa bêtise, mais maintenant nous sommes soulagés et nous explosons de rire… Cela s’arrête enfin !
Cet homme avait compris beaucoup de choses (lire : A bientôt) des « propres de l’homme » et dans ce cas, de la douleur.
Car, depuis toujours, l’homme qui a mal n’a qu’une obsession : que CELA S’ARRÊTE.
Les neurosciences l’ont démontré depuis quelque temps et cette connaissance peut nous aider à comprendre les erreurs que nous faisons quand nous tentons de nous soulager VITE et PAR N’IMPORTE QUEL MOYEN. La connaissance de ces mécanismes nous permet aussi de comprendre que certaines connaissances ne « passent » pas dans la conscience collective (comme l’inutilité du massage du trapèze ou du plâtre en cas d’entorse bénigne.)

ACCUEIL

Besoin d’un petit break pas loin de chez vous ?
Face à la mer opale dans un appartement moderne et familial (prix raisonnables)…
Cliquez sur la photo ci-dessous

Capture d’écran 2016-01-25 à 14.51.11

11 commentaires sur “J’ai mal…

  1. BUILLAS dit :

    Bonjour,
    Ma fille de 1 ans souffre depuis 1 mois de la cheville droite. Radio, scintigraphie et IRM ne montrent rien. 2 séances d’ostéopathie et les vacances scolaires l’ont soulagée : plus d’atèle, ni de béquilles, et pratiquement plus de douleur. Avec la reprise du collège, la douleur est de retour et doliprane et advil de la soulage pas. J’ai RV avec un médecin du sport à la fin du mois mais en attendant elle souffre et je suis impuissante pour la soulager. Que puis-je faire?
    Merci beaucoup de votre aide.

  2. Sarah dit :

    Bonjour Yves,

    Je vous écrit car je suis désespérée.

    J’ai 26 ans et cela fait 4 ans maintenant que je souffre absolument tous les jours de douleurs cervicales, épaule droite, haut du dos, sous les aisselles… Je précise que ces douleurs sont apparues du jours au lendemain après être restée trop longtemps sur l’ordinateur (je suis graphiste).

    J’arrive encore à accepter la douleur et je ne prends pratiquement jamais de paracétamol ou anti-inflammatoires sauf en cas de crise nocturne extrême.

    En fait, ce qui me pourrie l’existence c’est que j’ai vraiment du mal à prendre des respirations profondes et cela m’angoisse énormément car j’ai l’impression que je ne peux pas respirer normalement et du coup ça me donne des sensations bizarres. Je sens que j’ai un point douloureux au milieu du dos qui m’empêche de respirer correctement. Je suis obligée de me forcer à bailler pour retrouver de l’air (technique qui ne fonctionne pas toujours).

    J’ai du faire plus de 70 séances de kinésithérapie, 10 séances d’osthéo, acupuncture, chiropracteur, gastro-entérologue, radios, IRM, analyses sanguines, yoga, pilates, aquagym, thérapie brève…

    Conclusion : je n’ai rien mise à part un tout petit début d’arthrose cervicale, que je ne suis pas sportive et que je suis raide comme un bâton.

    Rien n’y fait, mes articulations craquent sans arrêt et lorsque je consulte on me craque encore plus en me disant que je suis vraiment tendue, que c’est incroyable comme tout est bloqué, que je suis contracturée etc. mais que je suis jeune et que ça va passer un jour et que je devrais faire plus de sport…. J’essaye pourtant mais même pendant mes séances de sport j’ai du mal à respirer!

    Je suis fatiguée d’avoir mal, j’ai l’impression d’avoir laissé passer mes plus belles années à cause de ce dos et ce cou bloqués.

    Pourriez-vous avoir la gentillesse de me conseiller?

    Merci d’avance!!
    Sarah

  3. evelyne dit :

    Bonjour, suite a un choc arriere en voiture, je me suis contractee les bras tendus sur le volant, j ai senti tout de suite grosses douleurs aux epaules coudes et poignets ainsi cervicales, resultat radioinversion des cervicales, pendant 2 ans je n ai pratiquement pas eu de douleurs, maintenant depuis 1 ans les crises se rapprochent de plus en plus ssurtout les epaules, cela fait tres mal, j ai passe echo et radio pour les epaules il n y a rien, pourtant il y a toujours ce bruit de sable plus les craquements, je sens bien que cela frotte, j ai fais du kine, c est la seule chose que l on me propose avec les anti inflammatoires, il n y a vraiment rien d autre a faire, j ai vraiment peur de l avenir, je sais je ne suis pas jeune j ai 53 ans, j avais encore plein de projet……….
    Je vous remercie
    Eve

  4. Linda Plante dit :

    Jai été a l’urgence pour un mal d’oreilles et de gorges et sur le coté droit du visage aucune infections il ma toucher derrière la tête s’était douloureux il di ses un qua de neurologue il ma piquer avec de la cortisone derrière la tête et depuis jai la sensation que le font ma gorge est jeler sa me fait toussé je dor toutent que doije faire jai toujours mal au coeur

  5. Brigitte Lozano dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas ou poster mon problème de genoux droit aussi je m’excuse par avance si je ne suis pas au bon endroit.
    J ‘expose mon problème de douleurs genoux droit depuis 1 mois avec confirmation par échographie d’un kyste poplité.
    J’ai observé 10 jour de repos avec glaçage ensuite j’ai reçu une infiltration d’Altim réalisé par le rhumatologue qui m’a bien soulagé, le kyste ayant bien diminué et les douleurs complétement disparues.
    Entre temps mon médecin généraliste m’a prescrit un arthroscanner que j’ai réalisé 3 jours après cette infiltration afin de consulter un médecin spécialisé pour les genoux.
    Cet examen déjà douloureux a été pratiqué par un radiologue visiblement incompétent qui m’a piqué 4 fois sans parvenir a passer l’examen.
    Les douleurs sont réapparues rapidement après cet arthroscanner.
    Inutile de vous dire que je suis traumatisée par tout examen invasif dans mon genoux.
    J’ai rendez vous pour un IRM le 27 juillet
    voici ma question : dans l’attente de l’IRM puis je afin de me soulager faire une autre infiltration cela faire 1 mois d’intervalle avec la précédente (le 15 juin )
    l’arthroscanner a été réalisé le 17 juin.
    Merci par avance de vos précieux conseils

  6. Tchichatcheff virginie dit :

    Bonsoir,
    je viens d apprendre que j ai une rupture du ligament talofibulaire antérieur du pied droit. Mon médecin a mis 7 mois pour trouver l origine de ma douleur. Et maintenant il ne sait pas quoi faire .Je souffre énormément je ne peux marcher, dormir tout simplement vivre personnes ne trouvent de solutions. J ai beaucoup antécédent médicaux. Hemochromatose c282y maladie de tarlov maladie de verneuil spondylarthrite ankylosante , bowen . Auriez vous une solution et que me conseillez vous ? Salutations

  7. Fabrice dit :

    Bonjour,
    Est ce qu’une injection de cortisone est efficace pour une epaule gelee?
    Sinon comment traiter l’epaule gelee?
    Merci
    Fabrice

  8. gongi mohamed dit :

    des pincements insupportables au niveau des muscles uniquement le soir etau repos

  9. Maud Vigne dit :

    Bonjour, J’ai des douleurs dans le bas du dos surtout quand je me penche en avant. Quand j’ai pas mal au dos, j’ai le nerf sciatique qui se réveille mais pas toujours du même coté. La douleur n’est pas permanente et loin d’être intolérable mais je souhaiterai agir en prévention. Que faire? qui voir ? Dans un article vous parler de recentrer le noyau du disque qui bouge, comment peut on faire ça? Merci pour vos conseils

  10. mathilde dit :

    Bonjour, désolée mais je ne sais pas ou poster mon commentaire.suite a une chute en novembre 2014, je ressens de fortes douleurs a l’épaule droite ‘au niveau du dos) par intermittence. Depuis quelques temps, j’ai des douleurs du côté du cou droit, de l’épaule jusqu’au cou, et cela provoque des petits maux de gorge du même côté.Seulement avec le temps cela s’amplifie. J’ai des maux de tête selon la position de mon cou, j’ai vraiment l’impression que cette douleur épaule-cou irradie dans ma gorge, mon oreille et ma tête. Et maintenant quand je tousse, cela me provoque des douleurs à la tête qui ne durent que quelques seconde. j’ai remarqué une petite grosseur derrière la tête entre le cou et la base du crâne du côté droit.Tout cela fait donc suite a ma chute de novembre dernier. Qu’en pensez-vous? merci d’avance pour vos précieux conseils.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s