Echange fructueux sur ce site

Exemple d’échange fructueux :

Capture d’écran 2013-12-02 à 11.10.31

Bonjour,
Je suis tombée le 16 septembre et j’ai eu très mal à l’épaule. Le médecin m’a arrêtée 2 jours en me disant de me reposer. Comme il ne m’a rien dit d’autre, j’ai repris le travail et j’ai pensé que mes douleurs allaient passer. Après 3 semaines, j’avais toujours mal et je suis allée revoir mon médecin : il m’a prescrit des radios et de la kiné. (Sur les radios tout semblait aller bien…).  Plus de 2 mois sont passés et j’ai encore plus mal ! Je commence vraiment à m’inquiéter et à me demander si je suis bien soignée …
Merci par avance de votre aide
Lila

Bonjour,
Vous êtes tombée il y a près de deux mois et demi et vous avez encore mal à l’épaule. Malheureusement vous ne me dites pas exactement où et je ne connais pas votre âge.
La radio a exclu une fracture, mais il me semble que vous ne savez par pourquoi (quel diagnostic ?) vous avez été soignée.
À toute douleur correspond toujours un tissu « qui souffre » et l’épaule est une machine très fragile et très sensible.
Il se pourrait qu’une des bourses de l’épaule ait été abîmée et, comme elle ne se guérit pas seule, vous en souffrez encore.
Si c’est une bursite (cause la plus fréquente des douleurs après une chute sur l’épaule), il est possible que vous ayez mal lorsque vous vous couchez dessus, dans certains mouvements et que la douleur parte de l’épaule vers le coude par le bord le plus externe.
S’il s’agit de cela, on peut parfois mettre en évidence la bursite par une échographie (pas toujours) et des tests cliniques (au cabinet du médecin ou du kiné) peuvent la révéler. S’il s’agit de cela, aucun traitement de physio ne vous aidera. Il faudrait infiltrer (pas douloureux) et vous donner les bons conseils pour ne pas trop la solliciter pendant 15 jours. Puis vous revoir, évaluer vos douleurs et vous retester.
Cela étant, vous pourriez aussi avoir développé une « épaule gelée » qui se manifeste par des douleurs importantes la nuit et à certains mouvements naturels. De plus, monter le bras vers l’avant ou sur le côté devient presque impossible.
Vous pouvez me donner plus de détails si vous désirez que je vous aide à voir clair : votre âge, la localisation de la douleur, ce qui l’augmente, si vous avez mal la nuit et si vos mouvements sont limités (et lesquels).
Yves

Merci de votre réponse si détaillée et rapide !
J’ai 48 ans et ma douleur se situe principalement quand je plie le bras et que j’exerce une force (par exemple quand je prends ma couette et que je la tire avec mon bras pour me recouvrir, quand je me sers le thé, quand je place des objets en hauteur…).
La douleur se situe sur la face externe du bras, mais peut aussi apparaître sur la partie interne. Récemment (mardi), j’ai voulu retenir un enfant qui allait tomber à la poutre (je suis instit) et j’ai eu une douleur affreuse qui a mis longtemps à se dissiper.
Je n’ai pas de limitation dans mes mouvements si j’accepte la douleur qui n’est pas une douleur insupportable, mais qui, si je force trop, peut persister.
Quant au diagnostic, mon médecin pense à un problème à un tendon.
En règle générale, je n’ai pas mal la nuit (si je ne me suis pas fait mal la journée), mais j’évite de dormir sur mon épaule.
Merci mille fois pour votre aide.
Lila

Il est donc vraiment possible que vous souffriez d’une « bursite traumatique ».
Examen adéquat = échographie. Mais on ne voit pas toujours la bursite. Mais il faut un bon appareillage. Mais il faut un très bon radiologue.
Si on ne voit pas la bursite, elle est quand même peut-être là et seule une infiltration permettra de confirmer l’hypothèse.
L’écho permettra aussi d’évaluer l’état des tendons de « la coiffe des rotateurs » (sus-épineux + sous-épineux)
Je crée vite une petite page sur mon site pour vous avec quelques photos qui vous permettront de tester le tendon le plus important ainsi que la bourse.
Pour la bourse, il y a plusieurs tests, mais celui que je détallerai est celui qui donne le plus d’informations sûres quand l’inflammation est importante…
J’espère avoir fait cette petite page pour ce dimanche soir.
Lisez là et dites-moi ce que ça donne. https://orthopedie.wordpress.com/bursite-de-lepaule/
Test du sus-épineux : fait.
Tests bourse : à faire.
Je prendrai, plus tard, du temps pour détailler cette pathologie très courante… Mais cela demande des heures et des heures de travail.
Yves

Je ne sais comment vous remercier : c’est si rare de rencontrer des personnes capables de consacrer autant de temps aux autres sans rien en retour…
J’ai fait le premier test : c’est vraiment très douloureux de contrer la force ! Je ne peux pas dire si j’éprouve une faiblesse, car la douleur l’emporte sur toute autre sensation !
Lila

J’ai un peu continué le post : https://orthopedie.wordpress.com/bursite-de-lepaule/
Yves

C’est incroyable : le test du soulevé du coude plié me provoque exactement la douleur qui me poursuit depuis bientôt 3 mois ! Que me conseillez-vous ? En fait mon médecin de famille est parti en retraite depuis bientôt 1 an et après ma chute je suis allée voir le médecin le plus proche dans lequel je n’ai pas ne confiance absolue, car il a négligé ma douleur. Est-ce que l’infiltration doit être faite par un spécialiste ou puis-je la lui laisser réaliser ? Quel produit doit être utilisé ? Est-ce qu’une bursite peut être totalement irréversible même si on l’a laissée traîner longtemps ? Peut-elle nécessiter une opération ? Comme vous le voyez, je suis plutôt de nature inquiète… Mais je suis contente d’avoir un nom sur mes douleurs ! Merci infiniment pour tout !
Lila

Il s’agit donc d’une bursite traumatique. lol
Le traitement est (en théorie) simple. En Belgique on utilise un mélange de Kénacort + lidocaïne (voir à la fin du post [image en orange] : triamcinolone + lidocaïne) et quelques médecins généralistes pratiquent cette infiltration parfaitement. Malheureusement, ce geste se perd et peu de médecins la font encore parfaitement… C’est pourquoi certains patients se retrouvent chez un spécialiste… Parfois on la fait sous guidage… Une des personnes qui m’avait interpellé jadis avait obtenu (finalement…) cette infiltration SOUS ANESTHÉSIE GÉNÉRALE… Oui, oui, c’est vrai. C’est vrai et c’est fou, car un bon médecin la fait au doigté en 3 minutes montre en main.
Il faudra donc chercher le praticien habile 😉 (en fait, si on continue comme maintenant, il y aura de plus en plus de « douloureux chroniques », car la médecine « néglige » l’examen clinique au profit des examens techniques [qui ne révéleront jamais tout]    redface
Si la première infiltration vous soulage, tenez-moi au courant et je vous accompagnerai de loin… A priori, il n’y a AUCUN indice qui permet de penser à une opération… Nous verrons après les infiltrations et après que vous aurez bien compris comment « ménager » votre épaule.
À bientôt.
lol
Yves

Cet échange m’a permis de réaliser :
https://orthopedie.wordpress.com/bursite-de-lepaule/

ACCUEIL

Besoin d’un petit break pas loin de chez vous ?
Face à la mer opale dans un appartement moderne et familial (prix raisonnables)…
Cliquez sur la photo ci-dessous

Capture d’écran 2016-01-25 à 14.51.11

28 commentaires sur “Echange fructueux sur ce site

  1. Nathaline dit :

    Bonjour j’ai eu une tendinite à présent une capsulite rétractile au début novembre beaucoup de douleurs sans pouvoir dormir j’ai enfin accepter de m’arrêter de travailler en mai 2017 aujourd’hui je ne peux toujours pas lever le bras mais j’ai plus mal sauf si faux mouvement bien-sur.
    Je fais 3 à 4 séances de kiné par semaine piscine et cabine ça va un peu mieux au niveau des amplitudes mais pas encore ca. On me propose une arthrodistension est ce vraiment utile ou pas? Je ne veux pas d’infiltration pas de produits chimiques.
    Aidez moi j’ai rdv lundi pour l’arthrodistension

  2. Sophie DUFEUTRELLE dit :

    Bonjour, Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt votre site.
    Je souffre :
    – d’une tendinite du moyen fessier gauche depuis 2 ans, sans arriver à la soulager. Certains me disent que c’est en liaison avec une sciatique, vu que j’ai une douleur dans les lombaires, qui descend jusqu’au mollet gauche, coté externe. Je ne trouve pas de solution. Seuls les anti-inflammatoires et les anti-douleurs me donnent du répit :
    – d’un problème côté gauche à la base du cou : sans doute lié à ma pratique professionnelle (flûte traversière : la tête est tournée vers la gauche depuis 40 ans), des « fourmis » montent le long du cou à gauche dès que je joue de mon instrument ;
    – En prime, j’ai des aponevrosites plantaires bilatérales (avec épines calcanéenne)…

    j’aimerai avoir vos idées et surtout savoir s’il y a un répertoire de praticiens qui utilisent les découvertes de Cyriax.

    Merci beaucoup !

    Sophie

  3. HAMAIDE ALAIN dit :

    Je suis âgé de 47 ans et travaille comme comptable. Je pratiquais le vélo de manière assidue ainsi qu’un peu de jogging.

    Depuis +/ 25 ans j’ai la maladie héréditaire lipomatose.
    J’ai des nodules thyroïdiens.
    J’ai l’hémochromatose. Saignées tous les 3 mois.

    Je souffre depuis +/- 6 ans de douleurs à la nuque et à l’épaule côté droit.
    L’examen clinique dit C5-C6 uncodiscarthrose surmonté d’une petite protusion
    Fait de la kiné, osthéo, 2 infiltrations sous scanner et massage Furter.
    Depuis quelques mois plus de blocage et moins de douleurs.

    Depuis +/- 3 ans douleurs dans le bas ventre côté droit.
    Les échographies et IRM ne montrent rien. Pas d’hernie.
    D’après les kinés ce serait le muscle du psoas.
    Fait massage Furter il y 1 mois.Le médecin dit que ce n’est pas le psoas.

    Depuis +/- 1 an paresthésies dans la cuisse droite.
    L’EMG ne montre rien.

    J’ai eu aussi des douleurs dans le bas du dos et blocage. L’IRM montre discopathie L5-S1 et protusion. Fait massage Furter.
    Pour l’instant cela à l’air d’aller.

    Depuis quelques mois suite à un EMG, on a découvert que j’avais le syndrome du canal carpien au poignet droit.
    On m’a fait une infiltration sans résultat. J’ai été consulter un médecin à l’hôpital Européen de la main à Luxembourg. Je porte une orthèse la nuit. Le spécialiste me conseille de faire de la kiné avant d’envisager l’opération.

    D’après un radiesthésiste et un test de kinésiologie, j’aurais le zona.
    D’où paresthésie cuisse droite et autres.

    Je fais un régime sans gluten, lactose et oeufs.

    J’ai vu plusieurs kinés, osthéos, médecins sportifs, j’ai vu plusieurs podologues, eu 3 sortes de semelles différentes.

    Pour l’instant, le bas ventre me fait souffrir dès que je bouge, les paresthésies dans la cuisse sont très gênantes ainsi que le poignet et bras droit.
    Difficulté au travail, pour jardiner et faire su sport.

    Toutes ces douleurs sont du côté droit.
    Je fais un IRM abdominal dans 1 mois.

    Le zona pourrait-il expliquer certaines douleurs ?

    Maintenant je cherche quelqu’un qui pourrait me dire ce que j’ai et m’aider.

    Merci de votre réponse,

    • Je suis âgé de 47 ans.
      Je souffre depuis +/- 6 ans de douleurs à la nuque et à l’épaule côté droit.
      L’examen clinique dit C5-C6 uncodiscarthrose surmonté d’une petite protusion.
      – Il ne s’agit pas du résultat d’un examen clinique, mais d’une radio ou d’un scaner. Un examen clinique se fait au cabinet du praticien et lui permet de poser des hypothèses (et par là d’établir un plan de traitement). On peut, en effet, avoir les mêmes radios que vous et ne pas souffrir ou souffrir beaucoup plus.
      Exemple d’un examen clinique : l’épaule
      Remarquez le temps pris, la distance du praticien… Et cet examen est précédé d’une questionnaire (anamnèse) très fouillé.

      Fait de la kiné
      – Pour quoi ? quel diagnostic ?
      osthéo
      -Pour quoi ? quel diagnostic ?
      2 infiltrations sous scanner et massage Furter
      – Pour quoi ? quel diagnostic ?

      Depuis quelques mois plus de blocage et moins de douleurs.
      – C’est souvent le cas. Pour éviter les rechutes : cervicalgies

      Depuis +/- 3 ans douleurs dans le bas ventre côté droit.Les échographies et IRM ne montrent rien. Pas d’hernie.D’après les kinés ce serait le muscle du psoas.
      – Pour être sûr de ce diagnostic, il faut que la flexion de la cuisse sur le bassin active contre résistance (donc sans mouvement) reproduise la douleur et que l’insertion du psoas sur le fémur soit douloureuse.

      Fait massage Furter :
      – Vieille fausse bonne idée remise à la mode !!!

      Depuis +/- 1 an paresthésies dans la cuisse droite.
      – A quel endroit exact ?????? Une tendinite du psoas ne peut pas donner de paresthésies.
      L’EMG ne montre rien.

      J’ai eu aussi des douleurs dans le bas du dos et blocage. L’IRM montre discopathie L5-S1 et protusion. Fait massage Furter.
      Pour l’instant cela à l’air d’aller.

      Hypothèse : https://orthopedie-pour-tous-vos-douleurs.com/paresthesies-cuisse/

      Depuis quelques mois suite à un EMG, on a découvert que j’avais le syndrome du canal carpien au poignet droit.
      On m’a fait une infiltration sans résultat. J’ai été consulter un médecin à l’hôpital Européen de la main à Luxembourg. Je porte une orthèse la nuit. Le spécialiste me conseille de faire de la kiné avant d’envisager l’opération.
      – Il n’y a pas de technique de kinésithérapeute pour cela. Voyez si les vitamines B vous aident et dormez avec une grosse bande autour du poignet qui évite que celui-ci se plie.

      D’après un radiesthésiste et un test de kinésiologie, j’aurais le zona.
      D’où paresthésie cuisse droite et autres.
      – Zona : http://www.planetesante.ch/Maladies/Zona


      Cordialement

      Yves

      • HAMAIDE ALAIN dit :

        Concernant la nuque et l’épaule, mon kiné-osthéo, m’a dit qu’il pouvait soulager les douleurs.
        Etirements, massages nuque et épaules.

        Pour les 2 infiltrations, le médecin radiologue m’a dit que l’on pouvait essayer des infiltrations vu qu’il y a hernie C4-C5 et douleurs.

        Je ne suis pas médecin donc, quand on a mal depuis plusieurs années, on essaye tout ce qu’on nous propose.

        Pour l’instant ce qui me donne le plus de douleurs chaque jour au travail et à la maison, c’est le mal bas ventre et paresthésies cuisse droite. Mal en restant longtemps assis, en s’abaissant, par exemple par faire ses lacets.

        Vu aussi plusieurs kinés et osthéo. Ils pensaient au muscle du psoas.

        Mon kiné de Liège qui me faisait des massages furter pour nuque, épaule et dos ainsi qu’étirements du psoas m’a envoyé chez un docteur généralise qui fait furter, mésothérapie, acupuncture,… étant donné qu’il n’y avait pas de résultats.

        Après 2 séances, il pense qu’en effet, ce ne serait pas le psoas.
        Ce médecin est fort branché furter.

        Un autre médecin sportif pensait que cela était chimique. A cause de l’hémochromatose.
        Mais pas de résultats positifs depuis les saignées. Cela fait +/- 1 an 1/2.

        D’après mes échographies, il n’y a pas d’hernie inguinale et fémorale.

        Juste en 01/13, vu : En position debout, il existe une faiblesse du canal inguinal droit qui est soulevé par une anse digestive. Cette faiblesse est accentuée en position debout et en valsalva.
        Présence d’un petit ganglion inguinal profond à droite de 7 mm. La douleur est localisée à l’écho palpation le long du nerf fémoral droit.

        Cela pourrait-il expliquer mes douleurs ?

        Nerf fémoral comprimé ? Méralgie paresthésiques ? Zona ?

        Pas facile de trouver des médecins qui vous écoutent et qui essayent de trouver des solutions.

        Merci de vos réponses,

        Y a t-il la possibilité d’avoir une consultation chez vous ou pouvez-vous renseigner quelqu’un ?

  4. Geradin Michaël dit :

    Je souffre depuis plusieurs années maintenant de douleurs +/- importantes au niveau des côtes et ce des 2 cotés.

    Mes premières douleurs sont apparues il y a près de 10 ans suite à une mauvaise utilisation d’un appareil électromusculatoire mal positionné au niveau du ventre.

    J’ai ressenti une forte douleur dans le ventre et après j’ai eu tout de suite l’impression que mes côtes coté droit avaient « bougées » et étaient restées en expiration, et maintenant elles sont « renfoncées » en permanence.

    Au début je ne savais pas rester en position accroupie.

    Pratiquant le vélo de manière assidue, lorsque je force trop, j’ai de fortes douleurs dans le ventre et qui se propagent dans le dos qui m’obligent à m’arrêter afin de me reposer pendant 10 – 15 minutes avant de reprendre.

    Malgré un multitude d’examens (radio, échographie, colonoscopie, IRM, scintigraphie…) et multitude de spécialistes (médecins, ostéo, kinés, rhumatologues) rencontrés, personne n’a jamais pu m’aider dans ces douleurs.

    J’ai fini par me faire à l’idée et abandonné tout espoir de guérison et donc je vie avec ce problème qui me pourri réellement la vie au quotidien.

    Il y a près de 2 ans maintenant suite à un faux mouvement, j’ai ressenti au « crack » au niveau des côtes mais cette fois-ci coté gauche.

    Et voilà donc maintenant je suis « équilibré », les 2 cotés sont concernés.

    Actuellement c’est ce coté gauche qui est le plus douloureux, et ce en permanence. Je n’ai jamais de bonne position, mis à part peut-être allongé. Mais que ce soit assis au travail, dans la voiture ou debout, j’ai un tiraillement sur le devant au niveau des côtes et dans le dos. La douleur sur le devant descend vers l’haine et la jambe.

    J’ai également des douleurs dans les genoux et je me demande si tout n’est pas lié.

    J’ai effectué des recherches sur internet et j’ai trouvé des informations concernant le SYNDROME DE CYRIAX.

    Je me suis retrouvé dans les symptômes, descriptions et douleurs et j’ai donc retrouvé également de l’espoir.

    Maintenant je cherche une personne qui pourrait confirmer ou non ce syndrome et surtout qui pourrait soulager mes douleurs.

    • Michael dit :

      Bonjour
      Pourriez vous me donner votre avis sur mon commentaire du 27 mars
      Merci d’avance

    • Monsieur,
      Le syndrome de Cyriax ne donne pas de douleur dans l’aine et la jambe. De plus, le plus souvent il disparaît sans traitement.
      Vos descriptions interpellent puisqu’on pourrait penser à un problème mécanique, mais -dans ce cas- vous devriez trouver une bonne position.
      Les personnes qui souffrent des reins (calcul, descente de calcul…) ne trouvent pas de bonne position.
      Quelqu’un a-t-il pensé à la piste « rein », « uretère »… ???

      Cordialement

      Yves

  5. jaqueline dit :

    Bonjour.
    Je me réveille souvant avec une douleur au pied gauche (prés de l orteil) douleur intense qu disparait aprés mouvement. Durant la journée tout va bien cette douleure apparait durant mon repos seulement la nuit? Cela fait 2 ans. J ´ai fait une echographie qui ne révèle rien.
    Je vous remercie de pouvoir m indiquer un chemin à suivre si possible.
    Jacqueline (Portugal)

  6. u niveau de la hanche il s agit du moyen fessier.j aime eu egalement deux infiltrations sous scanner en l4 l5 .de plus, il existe toujours l inflammation et la douleur a la hanche. le chirurgien me renvoit en maison de reeducation,avec les delais d attente.merci de votre ecouter et de votre aide.

  7. Ginette Forbes dit :

    Merci beaucoup je vais lire cela et vous revenir là-dessus!!!!

  8. Ginette Forbes dit :

    Bonjour Monsieur Yves,

    Je viens tout juste de découvrir votre site qui est magnifiquement bien fait et très intéressant j’ai parcouru les commentaires, mais personne ne parle d’Artrose Cervical….
    Il y a un an on a finalement découvert en passant un ORL recommandé par un physiatre que j’avais (une cervicalgie latéralisée symptomatique gauche C4-C5 et à droite C5 C6 C7). La première chose qu’il m’a prescrite c’est du Gabapentin 100mg 3 capsules trois fois par jour. Je ne me suis pas sentie bien avec ce médicament il ne m’enlevait pas ma douleur et je me sentais toute amoché et j’avais beaucoup de misère à me concentrer cela allait très mal à mon travail. Puis on a essayé Lyrica 150mg 1 fois par jour et j’ai eu le même problème finalement quand je suis arrivé dans son bureau 2 mois plus tard avec des douleurs insupportables il m’a injecté (je ne sais pas quoi) dans mon musque entre mon cou et l’épaule droite qui m’a fait beaucoup de bien et a demandé en urgence des infiltrations de cortisone sous scopie et je n’ai aucune idée de la quantité injecté mais d’après le Dr. Rioux spécialiste que dans l’état que j’étais la dose n’était pas forte. J’ai peur de la cortisone et des effets secondaires, car mon physiatre n’était pas pour cela il ne croit pas aux infiltrations d’après lui ce n’est pas bon, mais pour 2 à 3 fois c’est ok, mais si cela ne règle pas mon problème il ne faut pas continuer et le Dr. Rioux spécialaliste m’a dit que dans l’état que j’étais premièrement il n’a jamais vu cela à mon âge 56 ans et qu’il ne pouvait rien briser avec des injections et que dans mon cas je suis du pour des injections au 3 à 4 mois pour le reste de ma vie. Sauf que les injections oui me font du bien, mais ça dure seulement 1 mois de bienêtre et après ça recommence de plus belle à mesure que je suis du pour ma dose suivante oufffff.

    Il y a un mois je n’en pouvais plus du côté droit j’ai toujours une douleur intense aigu comme un couteau qui gruge mes os c’est intolérable (et mon injection est juste le 11 avril….. ) J’ai alors commencé à prendre des timbres BuTrans 5 que le sphysiatre m’avait prescrit et que je n’avais pas pris. Je les ai essayés pendant 3 semaines et je me suis découragé, oui ça m’a enlevé mon mal aigu, mais je n’étais pas dans mon état normale physique et psychologique j’ai arrêté de les prendre et depuis ce temps je ne peux plus lever mon bras droit je ne peux plus me maquiller ni brosser mes cheveux ect. et la douleur aigu est revenu. Là maintenant je prends des anti-inflammatoire Naproxen 500mg 2 fois par jour pour 10jours et je mets de la glace à l’heure depuis 4 jours je commence à aller mieux si j’ajoute a cela advil liqui-gels 500mg x 2 au 4 hres et je met du Voltarin en crème alors je crois que je vais pouvoir me rendre au 10 avril si je ne me décourage pas avant cela, car je dois travailler je suis secrétaire et j’ai deux beaux petits jumeaux de 2 ans qui aimeraient bien que leur Maminou les gardent et là je ne peux pas!!!!!

    Tout cela pour vous demander quelques conseils pour que m’a vie soit plus confortable et si je dois continuer les infiltrations malgré que cela me fasse engraisser et le visage aussi, car j’ai peur de la cortisone à long terme, mais je me rends bien compte que si je veux continuer mes activités pour le moment c’est le seul moyen et dans mon cas il n’y a pas d’opération possible et mon physiatre a dit qu’il avait peur que cela me tombe dans les jambes car ma colonne est bourré d’arthrose. Très inquiétant pour moi!!!! Et finalement il m’a donné congé et m’a retourné avec mon médecin de famille alors là je ne comprend pas pourquoi!!!!.
    Merci de me répondre.

    Ginette

    • orthopedie dit :

      Je répondrai plus en détails plus tard, car j’ai beaucoup à faire.
      Lisez les deux articles : https://orthopedie.wordpress.com/cervicalgies/ ne fut-ce que pour vous faire une idée de ce qu’il ne faut pas faire même si cela vous soulage momentanément. de même, oubliez l’arthrose que n’est pas un diagnostic, ni une cause (heureusement, car sinon tous les êtres humains souffriraient de plus en plus en vieillissant.
      Lisez et recontactez-moi. Je continuerai à répondre selon l’ évolution de votre réflexion.
      Vous pouvez aussi lire : https://orthopedie.wordpress.com/douleurs-dans-les-muscles-des-epaules/ et tout ce qui concerne l’épaule, car la logique est la même et on peut dire que l’épaule, le cou et le thorax fonctionne ensemble.
      Cordialement.

      Yves

  9. Linda Nepton dit :

    Suite a 3 infiltrations de cortisone avec une attente de 3 mois entre chaque, du a un épicondylite. le muscle sous le coude c’est affaisé, et m’a laisser avec l’os du coude très douloureux. mon bras a perdu beaucoup de souplesse, il ne plie plus comme avant, et ne déplie plus non plus. j’aimerais savoir si il y a quelque chose a faire pour l’améliorer. un traitement ou une opération?

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      programme idéal de traitement d’une épicondylite.
      1. Comprendre le mouvement qui la provoque et l’arrêter
      2. Massage transversal profond sur le ou les site(s) atteints (je n’ai pas de vidéo pour le coude. voici le principe pour le sus-épineux)
      3. Si pas d’amélioration suffisante : infiltration
      4. revoir le même médecin et, si les tests sont encore douloureux (même si le patient va bien), il FAUT infiltrer à ce moment.
      Attention aux infiltrations au-delà de deux qui peuvent rendre l’épicondylite chronique.
      Donc pour l’instant : pas d’infiltration. Peut-être faire une échographie pour confirmer qu’il s’agisse bien d’une épicondylite et trouver une attelle pour empêcher le poignet de plier dans les gestes de la vie quotidienne (http://www2.thuasne.fr/thuasne/front/site/france/pid/2975)
      Mais pour l’instant, il faut faire un bilan médical pour connaître l’état de votre coude et de vos tendons !
      Cordialement

  10. patou dit :

    peut on faire des abdos ,travailler le haut du corps de l électostimulation sur les cuisses pour pas trop perdre mes muscles ainsi que du hammam ou du sauna pendant la convalescence de l opération d une ostéotomie de zadek sans appuit sur le pied durant 6 semaines avec le platre comme j espère refaire du sport en compétition et surtout pour ne pas déprimer durant cette covalescence qui va etre assez longue merci yves pour vos réponse je tresse quand mème car il y a beaucoup de personne qui son pas content du résultat de cette opération

  11. serda dit :

    confirmation d une ostéotomie de zadek avec la radio et irm pente mesurée a 30degrés dont l opération est prévue le 10 mars 2014.j ai il ya 4 ans eu déja un peignage du tendond achille gauche ..je me fais opérer au pied gauche aussi.qu elles sont les résultats réelle de cette opération,les résultat sont ils toujours positifs ou pas sur ces opérations je pratique l atlhétisme en compétition mon souci est de savoir si je puorrais refaire de la compétition et refaire du sport normalement comme avant ou le problème peut il revenir a chaque fois si on refait du sport.aprés cette intervention les semelles que je portée qui je pense ne m on servies a rien du tout mème peut etre que cela a agravé mon problème de pied dois je les bannir.qu elles activités pourrais je refaire en premier au niveau sportif.vos opérations ont elles toutes données de bon résultats ou pas et pourquoi?merci si vous puovez me répondre assez rapidement vu la date de l opération et si vous avez d autres information en plus sur ce problème méme aprés l opération pour bien récupérer n hésitez pas a me le faire savoir surtout que ma peur reste aussi le fait que j ai déja fait un peignage du tendon et que se mème tendon est emflamé aussi merci pour votre site et vos conseilles qui nous permettent de mieux nous préparer et comprendre le problème et en espérant que une fois opérer cela ne reviendra pas?

    • patou dit :

      peut on refaire du sport de compétition aprés avoir eu un peignage du tendon d achille gauche il y a 4ans et miantenant dans 15 jours je me fais opérer d une ostéotomie de zadek j ai peur que cela revienne et de ne plus pouvoir faire de sport en compétition.pouvez vous me donner une réponse franche a ce sujet merci de votre compréhention et j espère avoir une réponse rapide merci.

      • orthopedie dit :

        Bonjour,
        Les deux pathologies et les deux traitements n’ont pas grand’chose en commun. L’essentiel aujourd’hui est d’être certain que votre pied nécessite une ostéotomie de Zadek. si oui, il vous faudra de la patience et du temps (pas de rééducation), puis vous pourrez reprendre vos activités normalement. Relisez : https://orthopedie.wordpress.com/maldie-de-haglund/
        Yves

      • patou dit :

        aprés l opération pas d appuit durant 6 semaines avec platre mais puis je faire des abdos et travailler juste le haut du corps en musculation et peut on aussi faire du sauna ou du hammam aprés l opération merci yves pour vos réponse et a bientot pour vous donner la suite des évènement de l opération pour l hagland

  12. caroline matte dit :

    Bonjour Yves, je vous ai écrit il y a quelques semaines.Je souffre de cervicalgie chronique suite à une chute dans un escalier.Après radio, irm, scanner cervical et lombaire,aucune hernie, spondylose, fracture donc problématique au niveau des facettes. J’ai subi une épidurale foraminale (espt 2013) et en le 7 janvier 2014 bloc facettaire c4,c5,c6,c7 sans grande amélioration.Contracture dans le coup, brûlure dans le trapèze et haut du dos, picotements sans descendre dans le bras.Toujours du côté droit et maintenant symptômes qui se développent du côté gauche, même trajet (dermatomes). La totale quoi. J’ai tenté la prise de médicaments tels que la pregabaline(lyrica) et la duloxétine (Cymbalta).Hum….Affreux….Cette semaine j’ai vu le physiatre qui me propose une thermolésion par radiofréquence des branches médianes cervicales.Il m’a bien expliqué ce qu’était la procédure et qu’il n’y a pas de garantie de réussite.Si le résultat n’est pas un succès, alors je prendrai éventuellement un anti-dépresseur tricyclique pour aider au niveau des douleurs.Est-ce que vous connaissez cette procédure?? Que pensez-vous de cette procédure et avez-vous des résultats d’études qui pourraient m’aider à prendre une décision???? La procédure semble assez simple, il y a toujours des risques à toute procédure, et elle est surtout coûteuse.

    Encore, une fois merci à l’avance pour vos réponses et encore une fois un grand merci pour le temps que vous nous donnez.

    Caroline du Canada.

    • orthopedie dit :

      Avant de penser à ces techniques très invasives, je voudrais savoir si quelqu’un vous a proposé une péridurale thérapeutique cervicale. Attention : le mot « péridurale » est un peu mis à toutes les sauces. Dans votre cas, je pense à : une péridurale (on peut dire également épidurale) de corticoïdes peut se justifier si la douleur persiste malgré la prise de différents médicaments anti-douleur.
      Il s’agit d’une injection de corticoïdes dans l’espace péridural d’un produit dérivé de la cortisone. L’espace péridural est l’espace qui entoure la moelle ou les racines nerveuses. Le rôle du corticostéroïde est double : décongestionner en faisant disparaître l’inflammation et agir comme anti-douleur. L’injection dans l’espace péridural permet d’amener directement le produit à l’endroit où il doit agir. Dans votre cas, puisque vous en avez fait en visant la décongestion des racines, il faudrait peut-être tenter celle qui vise à décongestionner la moelle.
      Parlez-en à votre médecin. J’ai beaucoup souffert de troubles semblables aux vôtres et j’aurais tout fait pour éviter une « thermolésion ». Lisez : les deux articles par ce lien : https://orthopedie.wordpress.com/cervicalgies/
      Yves

  13. je vous contacte pour une souffrance du moyen gluteal avec tendino bursite de la hanche qui memoire poursuit depuis l intervention de prothese de hanche subie au mois d avril 2013 j j ai souffert depuis l operation sans interruption et je ne peux plus marcher sans canne je vien de recevoir une infiltration cette semaine mais je souffre toujours.quelle amelioration a esperer ????merci pour votre aide.

    • orthopedie dit :

      Bonjour,
      Avant de pouvoir dire quoi que ce soit, il faudrait savoir quelle structure exacte a été infiltrée : moyen fessier ? trochanter ? Et si on a infiltré une bourse : laquelle ?
      A-t-on fait une mise au point radiologique pour la prothèse ?
      Yves

      • je ne sais pas.j y reviens le 10 juin prochain ..onde m a parle apres scintigraphie d une vis implantee qui blesserait le tendon et serai peut etre la cause des douleurs.et le chirurgien ne veut plus memoire revoir….. quelle solution? merci d avance de me répôndre….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s