Studio à louer. Lauzelle

Le studio attenant à notre maison se libère : 35m2
Complètement indépendant (entrée séparée, parquet bambou, chauffage, cuisine, douche), il est entièrement et confortablement meublé.
Il comprend : bureau, chaise, fauteuil, deux armoires, cuisine équipée (+ couverts, assiettes…), frigo + congélateur, micro-ondes, table de cuisine + taques de cuisson au gaz, 4 tabourets…
+ un lit pliant très facile et très confortable.

Il sera libre du 1° septembre 2019 au 31 août 2020 (ou plus longtemps) 515 euros tout compris (eau, gaz, électricité, Internet illimité…)

Photos ci-dessous.

Le studio est situé dans le quartier de Lauzelle (très calme) à 5 min du centre-ville (et de la gare). Très peu d’étudiants dans le quartier de Lauzelle

Cliquez ci-dessous pour situer sur Google Maps

Capture d’écran 2013-08-20 à 19.59.25

Capture d’écran 2013-07-22 à 09.48.52

Extérieur du studio

Du jardin vers le bureau

DSC_1658Entrée du studio

Intérieur
Le bureau donne sur le jardin

Vues intérieures et cuisine

WC, évier, douche, chauffage

Visite sur demande
Yves Seghin de préférence par : yvseghin@skynet.be
ou 0474 69 20 59

Remarque

Lauzelle : quartier « durable » ?

Le mot est à la mode. Il est même utilisé à toutes les sauces. Aujourd’hui, tout doit être « durable ». Votre habitation, votre voiture, votre congélateur ou même vos vacances. Il s’agit, de toute évidence, d’un atout marketing non négligeable. Reste à savoir si ce terme n’est pas utilisé quelque peu abusivement.

L’architecte Jean-Michel Degraeve, qui vient de publier Habiter en quartier durable tente d’y répondre. Il y dresse notamment une grille de dix critères pour analyser le caractère durable d’un quartier.

Quelle est votre définition d’un quartier durable ?

Un quartier durable peut être défini comme un aménagement du cadre de vie qui intègre l’organisation sociale, le développement économique et le respect de l’environnement. Il exige en outre la mise en place d’une gouvernance transversale et participative. Tout cela implique de changer la manière dont on vit ensemble.

Existe-t-il des quartiers durables en Wallonie ?

Non, mais il y a des quartiers en transition vers des quartiers durables. J’en ai relevé sept dans mon livre. L’important n’est pas de remplir tous les critères, mais de voir que les choses bougent. Mais il est évident que l’on pourrait faire mieux.

Les sept sites wallons étudiés sont Elea à Mouscron, le domaine des Pléiades à Visé, la Cité Jardin à La Louvière, le Pic au Vent à Tournai, l’Île aux oiseaux à Mons, le quartier de Lauzelle à Louvain-la-Neuve et le quartier Saint-Léonard à Liège.

 

 

 

Vacances opale à Wimereux

Un magnifique appartement familial face à la mer près de Boulogne.
De l’espace, de la simplicité.
Le vent et le soleil (plus souvent qu’on ne le pense).
Les fruits de la mer et de la terre. Les falaises d’Angleterre, les kitesurfs, le golf…
À découvrir…Capture d’écran 2015-02-06 à 09.36.15

Conditions de location : cliquez sur les photos

Capture d’écran 2015-02-06 à 08.48.41

Centres d’« algologie ». Ce qu’ils pourraient coûter !

En Belgique « on » a décidé de créer 26 centres supplémentaires d’« algologie » en juillet 2013 (il y en aura donc 35… pour 940 000 douloureux chroniques en Belgique). Ces centres vont bientôt sortir de terre…
Mais : lisez la fin de l’article : on commence à se gratter la tête pour savoir comment on va les financer : https://orthopedie.wordpress.com/2014/06/30/centres-d-algologie/
Remarquez bien qu’on ne parle nulle part de traitement des causes, car l’enseignement de la Médecine Orthopédique Générale n’existe toujours ni en médecine ni en kinésithérapie.

Donc : 940 000 patients douloureux chroniques répartis dans 35 centres = près de 37 000 patients par centre.
Si chaque patient est reçu deux fois une heure sur l’année : les professionnels consacreront 74 000 heures. Sachant qu’un salarié travaille plus ou moins 35 heures (à peu près 1400 heures par an) chaque centre d’« algologie » devra engager près de 53 personnes à temps plein (dont, d’après l’article, beaucoup de psys).
Il y aura donc dans un an ou deux près de 1900 personnes pour « s’occuper » des douloureux chroniques en Belgique s’ils ne s’en occupent que deux heures. Si 4 heures : 3800 professionnels. Si 8 heures : 7600 professionnels. Bref : une industrie que nous payerons tous.

Mais l’examen clinique de base de l’épaule (12 tests + 1) n’est toujours pas enseigné aux médecins de médecine générale et lorsqu’on demande au patient le diagnostic proposé par le médecin, il sort les protocoles des RX, écho, RMN…
https://orthopedie.wordpress.com/epaule-examen-et-schema-capsulaire/
Je prépare un article qui annonce pire que tout cela. Car, en Belgique, on met le paquet sur la prévention en fonction de chaque métier (tendinite, lombalgies, cervicalgies)…
Le programme apparemment très ambitieux, mais comment ne pas réagir à l’absence totale de structure consistante pour soigner !

Derniers chiffres interpellant : 940 000 patients douloureux chroniques en Belgique…

Si chaque patient est écouté (examiné, si tout va bien) pendant 10 heures, les 35 centres leur consacreront 9 400 000 heures…

Si chaque « thérapeute » preste 1400 heures par an, il faudra 6700 professionnels (sans compter les secrétaires, les techniciens de surface, les informaticiens, les « bricoleurs de tout ordre)… Bref, on peut tabler sur un « marché » de plus de 10 000 personnes. Soit : un travailleur pour 94 personnes.
Ces 10 000 personnes coûteront au moins 5000 euros par mois à la communauté, soit 50 000 000 d’euros… Sans compter les frais d’amortissement du matériel [informatique et autres] + les bâtiments : certains connaisseurs parlent de 50 000 000 euros. Total : 100 000 000 euros.

Autrement dit : les 940 000 patients douloureux chroniques coûteront par an 100 000 000 euros si chaque patient est « reçu » 10 heures. Si 40 heures [soit : une séance par semaine] : ces douloureux chroniques coûteront 400 000 000 d’euros par an.
Mais ces chiffres sont à revoir, car le tarif horaire de chaque professionnel n’atteindrait que 10 euros de l’heure selon ces calculs. Or un mécanicien automobile ne travaille pas en dessous de 40 euros de l’heure. Donc, il faudrait au moins multiplier le chiffre par 4 ou par 5.
Par 4 : 1 600 000 000 d’euros.
Par 5 : 2 000 000 000 d’euros – 2 milliards d’euros par an [soit 2127 euros par patient]…

Actuellement en Belgique, chaque patient a droit à 18 séances de kiné par an remboursées plus ou moins à 15 euros [soit 270 euros par an]. Autrement dit, en rechignant à soigner le patient en Médecine Orthopédique Générale et en misant sur l’« algologie » on s’expose à ce que chaque patient coûte presque 10 fois plus cher qu’actuellement, sans tenir compte de ce qu’il coûte [ou a déjà coûté] à la société [jours d’absence, médicaments, inefficacité au travail…].

Sans négliger ce que disent les pros : « les patients arrivent dans ces centres en général après 9 ans »… Dans quel état physique et psychique ? En ayant déjà épuisé combien de « thérapies » ou pseudo-thérapies » ? En ayant manqué combien de jours de travail ? En ayant consommé combien de boîtes d’antidouleurs ou d’antidépresseurs ??????

Rappelons que ces centres d’algologie auront comme méthode « l’approche bio-psycho-sociale » du patient afin de « donner du sens à la douleur»   😉

https://orthopedie.wordpress.com/2014/06/30/centres-d-algologie/

À suivre donc.
Yves

Centres d’« algologie »

Capture d’écran 2014-06-30 à 15.42.41 - copie 2

sous-titre (que je donnerais) :
Quand le fantasme de l’approche holistique touche le corps médical, il invente l’approche bio-psycho-sociale de la douleur…

Autrement dit : pour ces 940 000 « douloureux chroniques » il conviendrait donc de chercher le « sens » caché de leurs douleurs !

sous-titre (que je donnerais) :
Quand le corps médical est incapable de reconnaître ses vraies lacunes, il renie l’approche hypothético-déductive (Claude-Bernard), « s’occupe » en « occupant » les douloureux et « plaît » comme toutes les techniques fumeuses qu’il combat d’habitude (placebo = je plais)

L’énorme lacune du corps médical  : l’approche médicale de première ligne des douleurs les plus courantes (objet de ce site) n’est enseignée ni en médecine ni en kinésithérapie !

Article ci-dessous : jugez par vous-mêmes…
Histoire vraie après l’article

 

4Capture d’écran 2014-06-30 à 15.42.41Capture d’écran 2014-06-30 à 15.46.54Exemple :

Capture d’écran 2014-07-12 à 11.14.30

Si vous voulez savoir ce que ces « centres » pourraient coûter à la communauté : Ici

ACCUEIL

Etirer la capsule de l’épaule

Rappel : schéma capsulaire = rotation externe > abduction > rotation interne.

Stade 3 : uniquement de la décoaptation en attendant l’infiltration (par voie postérieure)

Capture d’écran 2013-12-09 à 16.03.03

Attention : toute autre technique risque de relancer la synovite.

Capture d’écran 2013-12-09 à 10.33.01

Stade 2 : Décoaptation + stretchs rythmés

Capture d’écran 2013-12-09 à 10.33.25

Stade 1 : uniquement stretchs rythmés jusqu’à l’obtention des mêmes amplitudes passives (idem : sensations en fin de course) que de l’autre côté.

+ Rotation externe passive de façon rythmée (de temps en temps)
Pas de travail de la rotation interne qui reviendra toute seule.
+ travail actif de descente de l’humérus (pour conserver la longueur du récessus inférieur) par le patient chez lui… trop difficile à décrire sans vidéo.

Le plus souvent une infiltration suffit !

Bien intégrer la mécanique de l’épaule.

Examen de l’épaule

ACCUEIL

Grande chambre d’étudiant à louer

Grande chambre meublée + mezzanine + deuxième petite mezzanine sympa.
Superficie totale habitable de plus de 30 m carré.
Bureau + chaise + étagères + grand placard à tiroirs  + rangement cintres.
Frigo + congélateur + deux petites taques électrique + 1 four à micro-ondes
Évier (eau chaude/froide) + Senséo + bouilloire.
Chauffage central.
Fauteuil + canapé.
Sommier + matelas (+ matelas d’appoint)
+ volet roulant extérieur à commande manuelle pour le Velux orienté au sud.
Toilette au même niveau à partager avec un autre étudiant.
Douche à partager avec un autre étudiant.
Cuisine parfaitement équipée à partager occasionnellement avec le propriétaire.
Wifi-Internet illimité.
Téléphone gratuit à partir de 17h (modérément).
Salon de la maison et jardin occasionnellement disponibles (sur demande).
Parking malin à 1 minute
420 euros tout compris.

Contact :
Yves Seghin yvseghin@skynet.be ou 00 32 474 69 20 59
ou l’étudiante actuelle laetitia.tiri@student.uclouvain.be

Dans le quartier de Lauzelle à 5 min du centre ville (et de la gare)
par le Parc de la source et à 4 min de la Grand-Place par le musée Hergé

Capture d_écran 2018-05-14 à 08.49.25

Localisation précise : cliquez ci-dessous

Capture d_écran 2018-05-14 à 08.56.37

Quelques vues de la maison : vidéo ci-dessous.

 

La grande chambre

 

Visites sur demande 
DSC_0041